• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort


    Vikings: rites funéraires

    Régis Boyer

    «Le témoin le plus extraordinaire que nous ayons est Ibn Fadhlan, un ambassadeur du califat de Bagdad qui rapporte en grand détail la mort d'un chef rus (suédois sans doute) qui s'est produite sur le bord de la Volga en 922: ce témoignage, qui a tous les traits d'un véritable "reportage", est tellement important ici que nous allons en donner [...] la traduction de Marius Canard.» (R. Boyer, Les Vikings. Histoire, mythes, dictionnaire, Paris, Robert Laffont, 2008) De ce «reportage» arabe reproduit par R. Boyer, nous présentons ci-dessous quelques extraits qui révèlent comment les Vikings reconstruisent dans leurs pratiques du deuil* et elusr rites funéraires la hiérarchie établie entre les classes sociales et les relations hommes-femmes, maîtres-esclaves de leur société, comme ils reconduisent, dans l'Au-delà, leurs coutumes vestimentaires et culinaires d'ici-bas. Beaucoup d'importance est accordée aux choses matérielles et à la sexualité
    Extraits
    On disait que, relativement à leurs principaux personnages, en cas de mort, ils font certaines choses dont la moindre est l'incinération*. Je désirais en avoir une connaissance certaine et ne pus l'avoir, jusqu'au jour où j'appris la mort d'un homme considérable d'entre eux. Ils le placèrent dans sa tombe, qu'ils recouvrirent d'un toit, et l'y laissèrent pendant dix jours, en attendant qu'ils eussent terminé de lui couper et de lui coudre des vêtements.

    Si le mort est un homme pauvre, ils lui construisent un petit bateau dans lequel ils le placent et qu'ils brûlent. S'il s'agit d'un homme riche, ils rassemblent sa fortune et en font trois parts, une pour sa famille, une pour lui couper des vêtements et une autre pour lui préparer le nabidh [de la bière] qu'ils boivent nuit et jour au point que parfois l'un d'entre eux meurt la coupe à la main.

    [...]

    Quand un grand personnage meurt, les gens de sa famille disent à ses filles-esclaves et ses jeunes garçons-esclaves: «Qui d'entre vous mourra avec lui?» L'un (l'une) dit: «Moi». Une fois qu'il (qu'elle) a dit cela, la chose devient obligatoire et il est impossible de revenir là-dessus. S'il (elle) voulait revenir sur sa décision, on ne le (la) laisserait pas faire. La plupart du temps, ce sont les filles-esclaves qui font cela.

    Une fois que «l'une d'elles dit: «Moi», on la confie à deux jeunes filles qui veillent sur elle et qui la suivent partout où elle va, au point que parfois elles lui lavent les pieds de leurs propres mains.

    [...]

    Quand on arriva le jour où l'homme devait être incinéré* et la fille avec lui, j'allai au fleuve sur lequel se trouvait son bateau. Je vis qu'on avait tiré le bateau sur la rive, qu'on avait planté quatre poteaux de bois khadank et autre bois, et que, autour de ces poteaux, on avait disposé de grands échafaudages de bois. Ensuite, on tira le bateau jusqu'à ce qu'il fut placé sur cette construction de bois.

    Puis, ils apportèrent un lit, le placèrent sur le bateau et le couvrirent de matelas et de coussins en brocart grec. Ensuite vint une vieille femme qu'ils appellent l'Ange de la Mort*, et elle étendit sur le lit les garnitures. C'est elle qui est chargée de coudre et d'arranger tout cela et c'est elle qui tue les filles-esclaves. Je vis que c'était une vieille luronne, corpulente, au visage sévère.

    [...]

    Ils lui [au mort] mirent des pantalons, des chaussons, des bottes, une tunique, et un caftan de brocart avec des butons en or. Ils le coiffèrent d'un bonnet de brocart couvert de fourrure de martre, [...] Puis, ils lui apportèrent du pain, de la viande et des oignons qu'ils placèrent devant lui. Puis, ils lui amenèrent un chien...»

    Texte intégral
    «Arabes (sources) sur les Vikings» dans R. Boyer, Les Vikings, Histoire, mythes, dictionnaire, Paris, Robert Laffont, 2008, p. 303-309.
    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:-1-11-30

    Documents associés

    • Industrie de la mort (L')
    • Que penser en effet, d’une société où la notion même de sacré (espace séparé, soustrait aux...
    • Tombeau de l'homme saint
    • Ils arrivèrent devant le tombeau. C'étaient juste quatre murs de boue peinte à la chaux, posés sur...
    • Quoi faire du cadavre?
    • Tous les peuples n'ont pas eu la vénération des morts et certains ont même pendant longtemps...
    • La souillure funèbre
    • D'un côté en effet l'impureté du cadavre, sa putréfaction et sa contagiosité, nuisent au sort de...
    • Frais funéraires
    • Les entreprises funéraires ont érigé de grands complexes commerciaux où l'on prend en charge la...
    • L'arbre à l'envers
    • C’est en ces lieux où la couleur dominante est le rouge de la terre, car nous sommes là dans...
    • La musique funèbre
    • « Hélène, la tragédie d'Euripide, met en scène l'histoire funeste de l'héroïne grecque. Elle...
    • Les pieds des morts
    • Nous habillons les morts. Ils devraient toujours s'en aller nus, pourtant; le bois du cercueil...