Dernières modifications

    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Dossier: Théologie

    Une histoire de la Faculté de théologie de l'Université de Sherbrooke de Lucien Vachon - avis critiques

    "Ce livre de Lucien Vachon apporte une information de première main quant à l'histoire de la Faculté de théologie de Sherbrooke ; en cela, il permet d'avoir une image plus complète de l'essor de l'enseignement universitaire de la théologie dans les universités publiques francophones au Québec. C'est aussi une excellente illustration des défis rencontrés par les centres universitaires de théologie qui jouissent d'un statut canonique, surtout dans leurs relations à l'Église universelle et à l'Église locale. Il faut remercier l'auteur d'avoir accepté un tel chantier."

    Gaëtan Baillargeon,  "Lucien Vachon, Une histoire de la Faculté de théologie de l’Université de Sherbrooke, Montréal, Fides,
    2004, 370 p. (avec les contributions spéciales de Louise Melançon et Jacques Fillion. Préface de Michel Dion)",  Études d'histoire religieuse, 72 (2006), p. 142.

     

    "Cette monographie sur l’une des grandes facultés de théologie catholique québécoises apporte une contribution historique de premier plan sur la connaissance des institutions civiles ou religieuses du pays. L’auteur est particulièrement compétent, vu sa longue familiarisation institutionnelle, pour avoir été le fondateur de la Faculté canonique de théologie de l’Université de Sherbrooke et son doyen durant vingt ans (1965–1977, 1986–1994).

    (...)

    Avec des continuités et discontinuités en dents de scie, l’exposé de Lucien Vachon, avant tout factuel et institutionnel, est centré sur la faculté canonique, d’abord sa préparation de 1957 à 1964, ensuite sa création, son déploiement et ses battements jusqu’à sa reconfiguration après 1996, suite aux débats et réalignements remontant à1985–1986. Le récit aborde tout particulièrement les rapports entre les instances concernées, surtout leurs positionnements en fonction des initiatives et discussions, des compromis, dissonances et flottements quant à des sujets brûlants comme les prêtres laicisés dans le corps professoral, la présence étudiante des séminaristes, la canonicité ou la confessionalité de l’institution et, son corollaire, les relations avec Rome, l’Église locale et la région. Le fort investissement à des fins de reconnaissance institutionnelle a de quoi susciter la sympathie du lecteur, de même que le parcours sinueux des idées et des programmes. La complexité de la vie d’une faculté de théologie au sein d’une université, d’une Eglise et d’une société est rendue avec une grande largeur de vue, sans sacrifier à la précision de l’information. L’ensemble constitue un bel exemple d’histoire, engagée et distanciée, soulevant des questions combien actuelles."

    Paul-André Turcotte, recension, Sciences religieuses, vol. 39, no 4, 2010, p. 628-630

    Date de création : 2017-05-15 | Date de modification : 2017-06-10


    Dons reçus (2019-2020):6100$
    Objectif: 25 000$


    Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2019-2020, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.




    TEST C