• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Dossier: Placebo

    La recherche sur le placebo

    Pierre Cornillot
    En mai 1985, L'Agora organisa organisa un colloque sur les médecines douces qui fut un événement marquant. Parmi les conférenciers, il y a avait le docteur Pierre Cornillot, alors doyen de la faculté de médecine de Bobigny, dans la région parisienne.
    Pierre Cornillot a étonné plus d'un participant en soutenant que la recherche médicale devrait désormais porter en priorité sur l'effet placebo, c'est-à-dire sur l'inexpliqué dans la guérison, dans la médecine mécaniste comme dans les médecines douces.

    Il faisait par là le saut dans la grande et élémentaire rationalité, celle qui se mesure à l'adaptation et à la guérison, plutôt que de rester cantonné à une rationalité étroite parce que réduite à la zone de l'expliqué.

    Lui-même s'était dit étonné du mépris avec lequel certains tenants de la médecine mécaniste ridiculisent les succès des médecines douces en les expliquant par l'effet placebo, c'est-à-dire par leur part d'inexpliqué :

    «L'effet placebo! On est exactement au coeur du problème. Par ma position intellectuelle, qui se trouve à la jonction entre la médecine officielle et les médecines naturelles, je dirais que l'effet placebo est le plus beau don, de la nature et du ciel réunis, à l'homme et à la médecine. C'est quelque chose d'absolument merveilleux. Seulement, on est en 1985, et ce quelque chose est toujours considéré comme un parasite de la médecine expérimentaliste.

    «Non seulement ce don merveilleux ne fait pas l'objet d'études attentives et poussées qui permettraient de le renforcer, de le codifier, de le comprendre, et par l'intermédiaire de la compréhension d'accéder à une physiopathologie nouvelle, ouvrant des champs absolument extraordinaires à la recherche, mais, au contraire, la question de fond est: comment éliminer l'effet placebo?

    [...]

    «Il est bien clair qu'on ne va pas passer son temps à imaginer que l'estomac est un organe isolé qui fonctionne dans un bocal, et que l'important est d'arriver à en comprendre les réactions tout en considérant qu'il n'est pas innervé, alors que tout le monde sait parfaitement que la complexité des intrications psychosomatiques fait que l'estomac fait partie autant de notre psychisme que de notre corps, et qu'il est complètement grotesque et ridicule de chercher à en isoler une fonction ou une activité en considérant qu'elle n'a aucun rapport avec le reste.»

    Le raisonnement de Pierre Cornillot est le suivant: nous sommes devant le fait des maladies chroniques et la médecine triomphante d'hier ne peut rien contre elles. Surgissent des thérapeutes dont les méthodes ne satisfont pas à toutes les exigences de la méthode expérimentale. Ils obtiennent néanmoins des succès tels que le public les recherche même s'il doit payer leurs services. Placebo! disent avec mépris les tenants de la médecine expérimentale. La réponse de Cornillot est d'une rationalité supérieure: vive le placebo, dit-il, s'il permet de triompher du grand défi actuel. Il faut multiplier les programmes de recherche sur le placebo, a-t-il ensuite soutenu. De la même manière, les chercheurs en fécondation du CHUL devrait s'écrier en choeur: vivement des fonds pour la recherche sur l'insémination par groupes, puisque cette méthode nous a donné nos premiers succès. Cette recherche leur permettrait sans doute de découvrir que, en matière de reproduction, les facteurs psychosociaux sont d'une importance telle qu'il faudrait miser sur eux avant de recourir à des techniques qui soulèvent plus de problèmes éthiques qu'elles ne règlent de problèmes biologiques. Il y a incidemment de nombreux exemples de guérison de l'infertilité par des thérapies alternatives.

    La proposition du doyen Cornillot sur la recherche a pu être considérée comme une boutade. Elle était pourtant très sérieuse. Une recherche sur le placebo c'est une recherche sur tout ce qui agit sur l'imaginaire et l'inconscient: la personne du thérapeute, le cadre dans lequel il reçoit ses patients, le langage qu'il utilise, les gestes qu'il pose ou ne pose pas; c'est aussi une recherche sur les dispositions de la clientèle face à telle ou telle approche. Au-delà de la personnalité du thérapeute, on peut faire entrer dans l'effet placebo les réalités, les images et les symboles présents dans l'ensemble de l'environnement. Une telle recherche comblerait notamment les voeux de tous ceux qui sont à l'avant-garde de la médecine psychosomatique.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01

    2%
    Dons reçus (2018-2019):609$
    Objectif (2018-2019): 20 000$


    Nous avons reçu près de 11 407$ lors de la campagne 2017-2018. Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2018-2019, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.