• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Dossier: Livre

    Le livre à la gloire de l'écrivain

    Paul Guth
    "Lire un livre muscle notre esprit. La lecture nous propose des signes imprimés désignant des êtres et des choses que doivent reconstituer notre imagination et notre mémoire. Si je lis dans un livre le mot "table" mon esprit, rassemblant toutes les images de tables que l'expérience lui a fournies, doit se représenter cette table, son bois, sa couleur, son style. Pour chaque mot, même gymnastique, même reconstruction du monde. Une seule ligne d'un livre représente un nombre extraordinaire d'opérations de la pensée, exécutées à une vitesse prodigieuse. Derrière les mots d'une seule ligne, imaginez le grouillement d'êtres et d'objets qu'au signal donné par chaque vocable, nous les appelions à être.

    Le cinéma, la télévision nous montrent cette table et elle seule. Nos yeux l'avalent sans effort. Notre esprit, en retrait, reste passif. Cette table, exhibée brutalement, lui interdit d'en imaginer d'autres. En chômage, l'esprit s'endort.

    Dans la lecture, pour l'esprit tout est exercice et vigueur. Le lecteur reproduit une partie de l'effort de l'auteur. Or le travail de l'écrivain est un des plus intenses : silence, concentration. "Il y a des peintres ou des sculpteurs qui sifflent ou qui chantent en travaillant. Jamais des écrivains." (Colette)

    Avec un petit tas de papier, une plume, un encrier, nous, les écrivains, nous pouvons bâtir des mondes. Et vous les lecteurs, assis ou couchés avec votre livre, vous pouvez les reconstituer. Nous vous transmettons notre toute-puissance. À notre effort créateur, qui nous a purifiés de nos fatigues, correspond le vôtre, qui vous fortifie et vous exalte. Supposons que l'on tire un film de cinéma ou de télévision de mon livre que vous lisez, me voilà aussitôt, moi l'auteur, déboulonné de nia toute-puissance. Je dois subir les caprices des producteurs, des commanditaires, des distributeurs, du metteur en scène, du scénariste, du dialoguiste, des vedettes, des machinistes. Pour être transféré sur l'écran, grand ou petit, mon univers personnel, effiloché, lacéré, trituré, doit passer par le laminoir des capitaux, des studios, des bureaux, des projections, par tous les impératifs d'une industrie et d'un commerce, c'est-à-dire de la matière, écrasant la création de l'esprit. Le livre est un objet individuel. On ne peut pas le transmettre par un moyen de distribution collectif, alors que la radio et la télévision livrent à domicile sons et images, comme les tuyaux ou les fils nous distribuent à tous les étages eau, gaz, électricité. Outil de culture, alors que la radio, le cinéma, la télévision ne font figure que de divertissement, le livre est, en même temps, le bouclier de l'individu, sa défense contre l'esclavage."
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01

    2%
    Dons reçus (2018-2019):609$
    Objectif (2018-2019): 20 000$


    Nous avons reçu près de 11 407$ lors de la campagne 2017-2018. Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2018-2019, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.