• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    Impression du texte

    Dossier: Première Guerre mondiale

    L'instrumentalisation du centenaire de 1914 par le courant ''postnational'' eurofédéraliste

    Jean-Pierre Chevènement

    Les nations en tant que telles ne sont nullement, à mes yeux, à l'origine de la Première Guerre mondiale. Seuls le ''politiquement correct'' et l'esprit de facilité conduisent à renvoyer dos à dos les ''nationalismes'' en général... Les causes profondes [d'août 1914] sont plutôt à rechercher dans les contradictions de la ''première mondialisation'' (1) entamée, dès 1860, sous l'égide de la Grande-Bretagne, et dans la question de l'hégémonie. Le marché, en effet, ne peut fonctionner en dehors du ''politique'' et, s'il est mondialisé, d'un hegemon mondial. [...] La guerre de 1914 a été avant tout, pour la France envahie, une guerre de défense nationale : cette idée même sera, par oubli ou par méconnaissance des circonstances de son déclenchement, passée sous silence [par la commémoration officielle en 2014]. On occultera autant que possible le patriotisme comme s'il était aujourd'hui devenu caduc ou gênant. C'est que le patriotisme implique la nation : pour renvoyer définitivement celle-ci au musée comme les ''européistes'' en formèrent le projet, il fallait d'abord discréditer celle-là. Là est le grand secret de la commémoration : le sacrifice du ''poilu'' doit-il être vu comme ce qui permettra à la France de continuer son histoire, ou, au contraire, comme le signe que le temps est venu de la clore ?  

    (1) Voir Suzanne Berger, Notre première mondialisation, Seuil 2013.

    Source : Jean-Pierre Chevènement, 1914-2014, l'Europe sortie de l'histoire ?, Fayard, 2013. Extrait tiré de l'introduction. Nous citons ce texte à partir d'une entrée du blogue de Patrice de Plunkett.

    Date de création : 2014-01-09 | Date de modification : 2014-01-09
    Informations
    L'auteur

    Jean-Pierre Chevènement
    Documents associés

    2%
    Dons reçus (2018-2019):609$
    Objectif (2018-2019): 20 000$


    Nous avons reçu près de 11 407$ lors de la campagne 2017-2018. Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2018-2019, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.