• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Dossier: Démocratie

    L'homme est naturellement démocrate

    Jean Baechler
    Il est naturel à l'homme de vivre en démocratie, comme il est naturel au cygne de vivre dans l'eau; le cygne peut aussi marcher sur terre, mais cette adaptation à un milieu qui lui est moins naturel, le prive d'une partie de sa beauté. Ainsi l'homme peut-il s'adapter à l'autocratie, mais il y perd quelques plumes.
    L'homme est naturellement démocrate. Qu'est-ce à dire? Le mot de nature est à la fois impossible et inévitable. Il est impossible, parce que son histoire sémantique est si chargée qu'en l'utilisant on éveille des échos infinis. Il est inévitable, parce que l'on n'a pas trouvé avec quoi le remplacer. Phusis vient de phuô, qui veut dire produire, faire naître, créer, amener à l'être... Nature vient de nascor, qui a le même sens. J'entends par nature ce qui fait qu'un être devient ce qu'il est. Les deux sens fondamentaux du mot sont justifiés et complémentaires: la nature est à la fois le naturel ou l'essence d'un être et le milieu où les naturels s'expriment. Dire que l'homme est naturellement démocrate, c'est affirmer qu'il n'est fidèle à son essence que dans un régime démocratique, et que les conditions de ce régime sont normalement remplies. Si les hommes ne vivent pas en démocratie, leur nature est bridée et les conditions sont anormales. Dans des conditions anormales, les hommes deviennent anormaux, et inhumains, lorsqu'elles sont inhumaines. On ne peut pas prendre prétexte des traits développés par les hommes dans les régimes autocratiques, pour décider qu'ils ne sont que des rats et que la socialité des rats est leur condition naturelle. L'autocratie a une nature, facile à décrire et à expliquer; l'adaptation de l'homme à l'autocratie est aussi facile à décrire et à expliquer. Les hommes sont peut-être même plus aisément des esclaves que des héros, parce que le vice est moins coûteux que la vertu. Avancer que les hommes sont naturellement démocrates, ce n'est pas dire qu'ils vivent toujours en démocratie, puisque celle-ci suppose que soient réunis des conditions de possibilité, et encore moins que, si les conditions sont remplies et les chances saisies, les démocraties historiques sont conformes en tous points à leur nature. L'idéal a une nature, il est naturel, mais il est de sa nature que la nature ne permette jamais de l'atteindre.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01

    0%
    Dons reçus (2018-2019):0$
    Objectif (2018-2019): 25 000$


    Nous avons reçu près de 11 407$ lors de la campagne 2017-2018. Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2018-2019, notre objectif s'élève à 20 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.