• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Vaccination Alter dictionnaire

    A/H1N1 FLU 2009 PSEUDOPANDEMIA, QUEBEC’S STYLE

    la pseudopandémie A/H1N1 2009 en version québécoise

    Selon la médecin hygiéniste en chef en Ontario, Arlene King, le taux de mortalité par A/H1N1 fut de
    0,98 décès par 100 000 de population en Ontario et de 1,38 pour le Québec, alors que 38% des
    ontariens furent vaccinés par rapport à 56% des québécois. 1 Autrement dit, 40% plus de décès au
    Québec associés à 50% plus de vaccinés! Comment peut-on alors prétendre que plus on vaccine plus on
    protège? Les autorités sanitaires québécoises nous doivent des explications mais on ne les jamais
    reçues
    « La couverture vaccinale fut de 56%, dépassant le Canada (45%), les ÉU (20%), la France (8%), le
    RU (7%) »2… et la Pologne (0%)
    * L’ampleur de cette couverture exceptionnelle n’était pas scientifiquement justifiée et a représenté un
    gaspillage important en argent et en ressources, celles-ci n’étant révélées par les autorités sanitaires
    qu’au compte-gouttes et sur demande.
    « La menace a été surévaluée à fin de provoquer de la part des États des commandes de vaccins
    démesurées. La seule différence avec le Canada est que la France a beaucoup moins de vaccinés tout en
    ayant commandé le même nombre de doses rapporté à la population. C’est un gaspillage phénoménal
    de l’argent public pour les Québécois et de surcroît un risque d’effets indésirables beaucoup plus
    grand que pour les Français car sur les 94 M de doses commandées, seulement 8 M ont été utilisées »,
    selon le sénateur français François Autain, directeur de l’enquête sur le comportement de la ministre de
    la santé Bachelot lors de la crise du A/H1N1 (FR)

    A/H1N1 FLU IN MEXICO: A SPONSORED PANDEMIC ?

    la grippe A/H1N1 au Mexique: une pandémie commanditée ?

    « Les premiers signalements d’un nouveau virus grippal A/H1N1 faisaient état d’une morbidité et
    d’une mortalité marquées mais on constata plus tard qu’il ne s’agissait que d’une grippe fort bénigne.
    On se mit à questionner de plus en plus le rôle de l’OMS, qui avait changé les règles du jeu – rien de
    moins que la définition même d’une pandémie – et on remit alors en question l’indépendance des
    conseillers de l’OMS. Il apparut que certains d’entre eux avaient des liens d’intérêt avec les entreprises,
    notamment les fabricants de vaccins et d’inhibiteurs de la neuraminidase. La déclaration d’une
    pandémie en juin 2010 donna l’élan à la production massive de vaccins3»

    A/H1N1 FLU IN QUEBEC : HIGHEST MEDIA PROMINENCE (QC)

    le poids média de la grippe A/H1N1 atteint des sommets au Québec

    « Le Québec est une des régions où la grippe A/H1N1 a fait le plus de ravages dans le monde. Il s’agit
    bien sûr de son effet sur la presse et non pas sur la santé publique. En fait, aucun pays occidental n’a
    autant cédé à la panique médiatique que le Québec dans ce dossier … Le poids média global du H1N1
    en 2009 fut de 6,7% au Québec - près de 3 fois plus qu’au pays (2,4%) et près de 5 fois plus que
    dans le monde (1,4% dans 159 pays) »4

    A/H1N1 FLU PANHYSTERIA
    « Vaccination is to a full extent a medical treatment and should not be downgraded to a commonplace
    hygienic procedure”
    * The H1N1 ‘panhysteria’ of 2009 organized - from the top (WHO) down to National Public Health panhystérie A/H1N1
    « L’acte vaccinal est un acte médical à part entière, il ne doit plus s’agir d’un simple acte médicoadministratif
    »5
    * La panhystérie A/H1N1 de 2009, orchestrée de haut - depuis l’OMS - en bas - jusqu’aux Agences
    nationales de santé publique, à l’ombre de liens d’intérêt, est un exemple achevé d’acharnement
    préventif collectif

    1 http://www.health.gov.on.ca/en/public/publications/ministry_reports/cmoh_h1n1/cmoh
    2 Denis Méthot. L’Actualité médicale 19.10.2011 page 8
    3 Bijl D & Schellekens H. International Journal of Risk and Safety in Medicine 2011 ;23(2) :73
    4 Influence Communication [CA], site www.influencecommunication.ca, État de la Nouvelle, Bilan 2009
    5 Louis Léry. De l’Institut Pasteur de Lyon, au cours d’une intervention au Parlement européen en 1996, sur
    http://www.scribd.com/doc/19314760/Lettre-Type-2-refus-de-vaccinations



    Agencies - by conflicts of interest is the epitome of preventive hounding

    A/H1N1 FLU PSEUDO-PANDEMIC Santé publique – Vaccination – Grippe
    pseudo-pandemia
    « The disproportionate fear generated in 2009 by the swine flu virus has caused many decisions
    to be made that in retrospect were inappropriate … Too much too soon », says australian medical
    microbiologist Peter Collignon6

    pseudo-pandémie de grippe A/H1N1
    A/H1N1 FLU VACCINE : NNH FOR GUILLAIN-BARRE SYNDROME Vaccinovigilance
    « New Centers for Disease Control (CDC, USA) data strengthen the evidence that the risk for Guillain-
    Barre syndrome (GBS) associated with the 2009 A-H1N1 vaccine is similar to the risk seen with
    seasonal flu vaccines, according to an MMWR report. 7 The CDC's analysis of data from October 2009
    through March 2010 found that the incidence of GBS was 1.92 per 100,000 person-years among
    vaccinated individuals and 1.21 per 100,000 person-years among the unvaccinated. If final data
    confirm this finding, the CDC says, then this would translate to an attributable risk of 0.71 per 100 000
    person-years and a 0.8 excess rate GBS cases for every 1 million vaccinations », giving Number
    Needed to Harm (NNH) of 1.25 M vaccinated persons, which is considered safe enough
    * Results in vaccinees with a personal history of Guillain-Barré are not known ; those rare persons are
    generally not vacinated for flu as a precautionary measure, just in case of a recurrence. Those who
    administer the vaccine should ask, but seldom do
    vaccin grippal A/H1N1 : NNH pour le Guillain-Barré
    * En vaccino-épidémiologie un GBS est considéré attribuable au vaccin s’il survient dans les 42 jours
    après vaccination; le délai d’apparition est un critère temporel d’imputabilité
    A/H1N1 FLU VACCINE DEBATE: ANONYMOUS THREATS Intimidation
    « Civil society freedoms are endangered by anonymous threats stifling debate about public health in the
    A/H1N1 pandemic
    right to freedom of opinion and expression. Health Action International (HAI) Global firmly supports
    freedom of expression
    and the freedom of civil society to carry out their work uninhibited by threats or intimidation. We are
    deeply troubled by the anonymous threats made against the Coordinator of our network partner,
    AIS (HAI) Bolivia following public statements about the A/H1N1 influenza vaccine debate »
    le débat sur le vaccin grippal A/H1N1 : menaces anonymes
    A/H1N1 FLU VACCINE SAFETY: ANAPHYLAXIS RELATED TO AN AREPANRIX™ LOT
    Vaccinovigilance – Santé Canada
    sécurité du vaccin antigrippal A/H1N1 : anaphylaxie associée à un lot de Arepanrix™ (CA)
    « Au 5.11.2009, sept cas ont été déclarés au Québec. Ils se formaient parfois des agrégats dans les

    6 Aust Prescr 2010;33:30, online http://www.australianprescriber.com/resource/indexing_author
    7 Site http://www.cdc.gov/mmwr/preview/mmwrhtml/mm59e0602a1.htm?s_cid=mm59e0602a1_x
    vaccins de ce lot lorsqu’ils étaient constitués à l’avance8 »
    « Le 18.11.2009, l'Agence de la santé publique du Canada a communiqué à GlaxoSmithKline
    Biologicals, ainsi qu'à Santé Canada, ses inquiétudes quant à la fréquence anormalement élevée de cas
    d'anaphylaxie signalés relativement à un lot d'ArepanrixMC H1N1, vaccin contre la grippe pandémique
    (lot A80CA007A). En conséquence, GSK a avisé les autorités provinciales et territoriales d'arrêter
    l'usage du vaccin Arepanrix™ avec le numéro de lot ci-dessus et de le mettre de côté en attendant une
    enquête »9
    A/H1N1 FLU: EUROPEAN STYLE RESPONSE Vaccination – Santé publique - Influenza
    grippe A/H1N1: réponse à l’européenne
    « Le Comité sur la santé du Parlement européen a adopté à l’unanimité en décembre 2009 une
    résolution exigeant une enquête, motion présentée par le Dr Wolfgang Wodarg, ex-élu du SPD
    (socialiste) au Bundestag allemand. Cet épidémiologiste estime que la campagne de lutte contre la
    pandémie de grippe A/H1N1 est l’un des plus grands scandales médicaux du siècle. Sa résolution
    avance que plusieurs membres du Sage, le groupe d’experts universitaires qui a conseillé l’OMS, sont
    financièrement liés avec les producteurs de vaccins, notamment GlaxoSmithKline, Roche et Novartis.
    C’est que, afin de promouvoir leurs médicaments et vaccins brevetés contre la grippe, les compagnies
    pharmaceutiques ont influencé les scientifiques et les organismes officiels responsables des normes de
    santé publique, afin d’alarmer les gouvernements du monde entier et leur faire gaspiller leurs maigres
    ressources de santé dans des stratégies vaccinales inefficaces et exposer inutilement des millions de
    gens en bonne santé au risque d’un nombre inconnu d’effets secondaires des vaccins insuffisamment
    testés »10
    « Sous prétexte de prévention, des sommes considérables ont été dépensées pour constituer des stocks,
    afin d’éviter la catastrophe sanitaire. Question: la menace était-elle réelle ou le prétexte trop facile à
    dégainer? En tout cas, à qui profite cette manoeuvre, si ce n’est aux laboratoires pharmaceutiques qui
    ont pu ainsi mettre sur le marché de façon accélérée des millions de doses de vaccins. Lorsqu’on voit
    avec quelle facilité les laboratoires s’introduisent auprès d’un réseau de milliers de praticiens pour
    imposer leurs produits, notamment face aux génériques, grâce à des ‘cadeaux’ si les quotas sont
    atteints, on ne peut pas s’étonner que de telles méthodes soient appliquées dès lors que les bons de
    commande sont signées par des fonctionnaires, voire des élus ou des membres du gouvernement »11
    A/H1N1 FLU: FALSE POSITIVE PANDEMIA Vaccination – Santé publique - Influenza
    « The good public health leader, like the good general, needs to put more value on utilizing new
    information and less on simply following orders. This is the real lesson of H1N1. We believe the
    fundamental error was a rigid adherence to pre-existing pandemic plans. Total deaths worldwide from
    H1N1 probably will end up lower than from typical seasonal flu. Yet, the WHO still labels this a
    moderate pandemic and has no plans to downgrade or simply call it off12»
    « A recent report13 on its handling of the A/H1N1 influenza pandemic concluded that WHO had not
    followed its own rules on conflict of interest and that these needed strengthening »14
    grippe A/H1N1 : une pandémie faux positif
    « L’indécente campagne vaccinale anti-H1N1, une escroquerie dans laquelle les institutions
    8 Denis Méthot. L’Actualité médicale 19.10.2011 page 8
    9 http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/prodpharma/legislation/interimorders-arretesurgence/qual-vaccin-fra.php
    10 Le Soir (BE). http://www.lesoir.be/actualite/sciences_sante/2010-01-06/grippe-a-vers-une-enquete-sur-le-lobby-pharmaceutique-747250.shtml
    11 Philippe Baro. http://europe.no-1.fr/?p=119, posté 28.1.2010
    12 Richard Schabas. Globe and Mail 19.1.2009 Opinions: How the WHO overshot on H1N1 et http://www.resterenvie.com/blogue/?p=794
    13 BMJ 2011;342:d3378
    14 Fiona Godlee, Editor of the BMJ. http://www.bmj.com/content/343/bmj.d5147.full.pdf
    européennes ont si bien joué leur rôle au service des lobbies15 »
    « Dès le mois de juillet 2009 le Conseil de l’Europe aurait déjà établi que la grippe A/H1N1 était moins
    meurtrière que les grippes saisonnières. Si le Conseil de l'Europe établissait que les laboratoires ont
    ainsi manipulé, il leur serait demandé des compensations financières16»
    « En ne réajustant pas la politique de vaccination européenne en fonction des données et des faits, on
    est passé du principe de précaution au principe de la démesure. Une fois de plus, les citoyens du monde
    ont été trompés au nom de la dictature de l’argent, nerf de la guerre d’une mondialisation-laminoir qui
    ne fait pas de place aux damnés de la terre17»
    “Que dire du monde académique et de sa réaction très majoritairement acritique [durant la pseudopandémie
    H1N1 de 2009] ?” 18
    A/H1N1 FLU: FRENCH STYLE RESPONSE (FR) Vaccination – Santé publique - Influenza
    grippe A/H1N1: réponse à la française
    « Face à une épidémie grippale A/H1N1 dont les données épidémiologiques au 2e trimestre 2009 étaient
    incertaines, le gouvernement français a accordé une confiance aveugle à des comités d’experts qui
    prédisaient une virulence telle qu’elle pourrait paralyser le pays. L’OMS déclarait le 11 juin 2009 l’état
    de pandémie en se faisant l’écho du groupe SAGE (principal groupe consultatif de l’OMS pour les
    vaccins et la vaccination). On ne peut que critiquer l’erreur économique d’avoir surinvesti dans vaccins
    et oseltamivir (Tamiflu®), d’avoir rédigé des recommandations ne s’appuyant pas sur des données de la
    science. Le gouvernement a commis une erreur stratégique en se fiant sans aucune retenue à ces propos
    alarmistes, malgré des opinions plus réservées de professionnels de renom, malgré les données
    rassurantes sur cette épidémie de grippe en provenance des pays de l’hémisphère sud, notamment la
    Nouvelle-Zélande et l’Australie…
    Cette accumulation de fautes socio-économiques et stratégiques ne peut pas être le fruit du hasard.
    C’est la preuve que les intérêts d’un petit groupe de multinationales prévalent sur l’intérêt du public.
    Cette crise nous a montré que les couleuvres que le gouvernement essaye de faire avaler à la population
    ne passent pas. Le bon sens, les pratiques de formation [médicale continue] indépendante de bon
    nombre de professionnels et la conscience collective résistent au mode de gestion de cette grippe
    technocratique et pharmaceutique »19
    A/H1N1 FLU: PANDEMIA MONGERERS Santé publique manipulée
    grippe A/H1N1 : colporteurs de pandémie
    « Jusqu’ici, aucune de leurs prévisions ne s’est produite, et ces personnes sont toujours là à faire leurs
    prédictions. Par exemple, qu’est-il arrivé avec la grippe aviaire qui était censée tous nous tuer ? Rien.
    Mais cela n’a pas arrêté ces personnes à poursuivre leurs prévisions. Parfois vous avez le sentiment
    qu’il y a toute une industrie quasiment en attente qu’une pandémie se produise. L’OMS et les hauts
    fonctionnaires de la Santé Publique, les virologues et les entreprises pharmaceutiques, ont construit
    cette machine autour de la pandémie imminente. Et il y a beaucoup d’argent, d’influence, et de
    carrières, et d’établissements entiers impliqués » 20
    « La réputation [du professeur X] en a pris un coup après qu’il ait été accusé de jouer sur la peur de la
    pandémie [H1N1] pour favoriser ses propres intérêts commerciaux dans la mise au point de vaccins

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01

    0%
    Dons reçus (2018-2019):0$
    Objectif (2018-2019): 25 000$


    Nous avons reçu près de 11 407$ lors de la campagne 2017-2018. Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2018-2019, notre objectif s'élève à 20 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.