• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    Impression du texte

    Dossier: Vachon Lucien

    L’universitaire théologien dans la Cité

    Michel Dion, Louise Melançon

    Compte tenu de ses longues années de service à la cause universitaire, comme doyen, ou grâce à toutes ses participations actives autant à la vie académique, à la vie pédagogique, qu'à la vie politique de l'Université de Sherbrooke, Lucien Vachon doit être reconnu avant tout comme un universitaire. Cependant, c'est comme théologien, sa discipline d'appartenance, qu’il est devenu un universitaire authentique et engagé, même si son « profil de carrière » ne lui a jamais permis de s’accomplir comme théologien spécialiste dans une pratique normale d'enseignement et de recherche.

    Lucien Vachon est un théologien qui a œuvré à l'université et par elle, en Église, ayant assumé volontiers le fait d'œuvrer dans une université catholique et dans une faculté canonique. On a vu qu'il l'a toujours fait du point de vue de la perspective universitaire. Ce qui ne l'a jamais empêché de s'impliquer de façon continue dans des tâches pastorales, notamment dans celles de « curé de paroisse ». Plus que tout, il voyait sa fonction d'universitaire « catholique » et de théologien liée à la fonction sociale de l'université et de la théologie. Il fut, il est de manière remarquable un universitaire-théologien dans la Cité, c'est-à-dire au service de la communauté civile.

    Cette caractéristique de la personnalité et de la vie de Lucien Vachon apparaît de manière évidente dans ses deux principaux engagements actuels: au niveau régional, dans le dossier de la restructuration des centres de santé de Sherbrooke, et au niveau international, dans la présidence de la CICT (Conférence des institutions catholiques de théologie).

    Dans le premier cas, le monde de la santé et des services sociaux de la région de Sherbrooke a entrepris l’opération de restructuration du système hospitalier selon les décisions du gouvernement du Québec, par l’intermédiaire du ministre Rochon. Deux grands comités ont été formés, l'un regroupant le Centre hospitalier universitaire (CHU), l'hôpital Saint-Vincent-de-Paul et l'Hôtel-Dieu; l'autre le « Centre hospitalier de Sherbrooke » (hôpital anglais) et l'Hôpital d'Youville pour les soins de moyenne et de longue durée. Monsieur Vachon accepta de présider le Conseil d'administration de ce dernier « regroupement ». Une certaine connaissance du monde médical, son expérience d'administrateur et sa fréquentation assidue des milieux anglophones et francophones le préparaient à remplir cette fonction qui n'allait pas sans difficultés.

    Sa présence à la tête de la Conférence internationale des Institutions catholiques de théologie est l’aboutissement de son intérêt vieux de vingt ans pour les institutions catholiques du monde entier. Déjà, à la FIUC, il avait eu une présence suivie qui l'informait de l'expérience internationale du monde universitaire catholique, et en particulier dans les institutions de théologie. En 1990, lors du Congrès de Bangalore (Inde), il est élu secrétaire de la Conférence : il met tous ses efforts et son expertise à la préparation du Congrès qui devait se tenir à Bogota (Colombie, 1993). On lui doit le choix du thème retenu : la fonction sociale des institutions de théologie. On reconnaît là l'une de ses préoccupations majeures d'universitaire-théologien. Il n’est pas surprenant qu’à la fin de ce Congrès, il fut élu président de la CICT. Encore une fois, son infatigable dévouement à la cause universitaire, son sens profond et aigu de la présence de la théologie à l'université, et aussi son expertise administrative doublée d'une excellence acquise dans l'approche pragmatique de style nord-américain représentaient des atouts certains pour le développement due cet organisme. En juillet 1992, il participa au premier Congrès mondial de WOCATI (World Conference of Associations of Theological Institutions), incluant des institutions théologiques catholiques, protestantes, anglicanes. Il désirait que la Faculté de théologie de l'Université de Sherbrooke en fasse partie, mais son souhait ne s'est pas encore réalisé. Nous retrouvons ainsi exprimée une forte conviction pour l°oecuménisme.

    Mais dans cette orientation internationale de sa carrière, Lucien Vachon ne perdait pas de vue les intérêts de son milieu universitaire et facultaire : il réussit à faire voter la tenue du prochain congrès de la CICT au Québec, à Sherbrooke, au mois d'août 1996. C'était certes donner l'occasion à sa Faculté, et à son Université, de profiter des retombées « médiatiques » d'un Congrès international. C'était surtout ouvrir sa Faculté, le corps professoral, les étudiants gradués et doctorants surtout, mais l’ensemble des apprentis théologiens et théologiennes, sur une problématique des plus actuelles : le rôle des Facultés de théologie dans le contexte actuel de revendication identitaire.

    La dimension internationale de la formation des futurs diplômés et diplômées universitaires est prise au sérieux par cet homme qui, déjà dans les programmes de la Faculté comme dans l'engagement de professeurs d'autres cultures, a su promouvoir l’« interculturel ».

    La réussite de ce Congrès apporterait certainement la meilleure des reconnaissances au théologien Lucien Vachon dont la carrière universitaire a été menée dans l'ouverture au changement, l'audace et la créativité. Mais les assises mêmes du Congrès international de la CICT à Sherbrooke témoigneront dans l'histoire de l'Université comme dans celle de la Faculté de théologie de Sherbrooke de la tâche remarquable accomplie par cet universitaire-théologien dans la Cité. Puissent nos mémoires retenir qu'il a été un bâtisseur d°avenirs !

    Date de création : 2017-05-15 | Date de modification : 2017-06-12

    10%
    Dons reçus (2017-2018): 2 396$
    Objectif (2017-2018): 25 000$


    Nous avons reçu près de 22 000$ lors de la campagne 2016-2017. Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2017-2018, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.