• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Dossier: Revue de presse de l'Agora

    La revue de presse de l’Agora sur Twitter

    Stéphane Stapinsky

    Contribuer à s’orienter dans le chaos médiatique d’internet, où le meilleur côtoie sans cesse le pire, aider à s’y retrouver dans le fouillis des nouvelles qui arrivent à tout moment sans aucun ordre ni aucune priorité, nous ont toujours semblé correspondre à des missions d’une encyclopédie comme la nôtre, pour qui « le savoir éclaté (…) poussé à sa limite (…) constitue le danger », et qui place au cœur de sa démarche intellectuelle l’exercice du jugement.

    Nous avons tenté il y a deux ans une expérience, celle d’une revue de presse mensuelle, qui fut riche d’enseignements mais que nous avons abandonnée en raison de l’investissement trop grand en temps qu’elle exigeait parallèlement à la production de la Lettre régulière.

    Ayant cependant toujours en tête ce projet d’une revue de presse, nous avons décidé, en ce début d’automne, d’investir plus activement les médias sociaux, et en particulier Twitter.

    Nous le ferons d’abord afin de faire mieux connaître nos travaux. Nous y signalerons les parutions de la Lettre de L’Agora ainsi que les articles qu’elles contiennent. Nous mettrons également en valeur les riches archives de nos projets encyclopédiques.

    Nous proposerons enfin, à nos amis et aux visiteurs de passage, notre lecture de l’actualité dans les champs d’intérêt qui sont les nôtres. Ceux qui connaissent l’Encyclopédie de l’Agora savent déjà les principes qui sont à la base de notre démarche (http://agora.qc.ca/fr/introduction) et la variété de nos préoccupations (qui n’exclut cependant pas une cohérence fondamentale).

    Depuis une dizaine années, les travaux de l’Agora concernent surtout ce qu’on peut appeler l’«emmachination » de l’homme – i.e. les « transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique ». L’homme vivant (Homo vivens) est menacé de toute part. « On lui substitue progressivement un nouvel être, fabriqué par la techno-science, qu'on appelle cyborg ou posthumain, selon que l'on veut souligner le fait qu'il est un homme augmenté (de prothèses, de molécules) ou qu'il constitue une nouvelle espèce supérieure à l'ancienne. Dans l'un et l'autre cas, il s'agit d'un hybride, dont le pôle de chair et d'âme perd de l'importance au profit du pôle mécanique. »

    L’Encyclopédie Homo vivens est préoccupée au premier chef par les transformations qui ont lieu dans le domaine des sciences, et en particulier de celles qu’on a désigné comme les sciences de l’avenir, les fameuses NBIC (nanotechnologies, biotechnologies, informatique et sciences cognitives) (NBIC). Nous parlons de science, oui, mais nous le faisons de manière critique. « Notre action n'est pas dirigée contre le progrès technique, mais contre une aliénation par ce progrès qui, à long terme, jouera contre lui. »

    La revue de presse, dans sa nouvelle mouture, fera donc une large place à ce que j’appellerais, pour paraphraser l’écrivain Michel Houellebecq, l’extension exponentielle du domaine de la science et de la technologie.

    (J’en donnerai ici un exemple personnel. Il y a trois ans, j’avais rédigé une série d’articles sur le phénomène des drones. Un lecteur m’avait écrit en disant que je criais au loup, que les évolutions que j’évoquais dans mes textes étaient encore lointaines. Trois ans plus tard, l’utilisation du drone s’est généralisée, tant dans la population en général que dans les domaines économiques, scientifiques, militaires. Le drone, on ne peut que le constater, est maintenant PARTOUT.)

    Pour finir, un constat quelque peu inquiétant. Si la très grande majorité des articles publiés sur internet célèbrent, dans un style parfois neutre mais le plus souvent laudatif, les développements des sciences et de la technologie (des NBIC notamment), les réflexions critiques sur ce progrès scientifico-technologique sont par contre beaucoup plus rares. Et, lorsqu’elles existent, elles se limitent souvent à une lecture superficielle des sujets traités. Il y a là un problème sur lequel nous devrons nous pencher.

    Nous vous invitons donc à visiter régulièrement (tous les jours?) l’adresse suivante :

    https://twitter.com/EncycloAgora

    Il n’est PAS obligatoire d’avoir un abonnement chez Twitter pour consulter notre revue de presse.

    Date de création : 2016-10-20 | Date de modification : 2016-10-21
    Loading

    27%
    Dons reçus (2016-2017): 5 355$
    Objectif (2016-2017): 20 000$


    Nous avons reçu 18 600$ lors de la campagne 2015-2016. Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2016-2017, notre objectif s'élève à 20 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.