• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Dossier: Hugo Victor

    J’ai toujours vibré à la poésie de Victor Hugo

    Yves Allaire

    J’ai toujours vibré à la poésie de Victor Hugo
    et je me sens revigoré à redire ces vers :

    «Ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent; ce sont
    Ceux dont un dessein ferme emplit l’âme et le front,
    Ceux qui d’un haut destin gravissent l’âpre cime,
    Ceux qui marchent pensifs, épris d’un but sublime,
    Ayant devant les yeux sans cesse, nuit et jour,
    Ou quelque saint labeur ou quelque grand amour. »*

    Qui suis-je en ce monde? Qui suis-je dans cette foule humaine?
    Qu’est l’humanité parmi ce foisonnement de créatures
    quand ceux qui vivent ce sont ceux qui abandonnent
    les valeurs qui font la grandeur de l’homme?
    Ceux qui, avides de pouvoir et d’argent
    se rangent du côté des gagnants?
    Rois et reines de la planète en péril
    qui n’ont de souci pour le bien commun
    qu’apparence, un courant d’air sans paravent. 
    Ne comptez pas sur Dieu pour la détruire. L’homme le fera.

    Qui suis-je en ce monde? Qui suis-je à raisonner la déchéance
    alors que je veux chanter l’aurore qui recommence
    quand je vois jaillir, ébloui, le rire d’un enfant
    comme l’herbe au travers le ciment?
    Peut-être après tout que nos fraternels essais
    agiront plus qu’on ne le croit sur le monde qui vient.

    Ceux dont le cœur est bon, ceux dont les jours sont pleins,
    Ceux-là vivent, Seigneur! les autres, je les plains,
    Car de son vague ennui le néant les enivre,
    Car le plus lourd fardeau, c’est d’exister sans vivre. *

    Quand une main se tend vers celle qui abdique
    je trouve l’homme simplement magnifique.

    Je suis au départ de toutes choses,
    sol en friche qui attend la sueur des résolus,  
    pays indécis où l’avènement coûte cher en indépendance.
    Je lumière d’égarer les ombres, aveugle, peu importe le nombre.
    Je terre brûlée tournée comme saison, délivrée des frémissements d’os.
    Écartelé, téméraire, je tends mes mains nues plus loin jusqu’à tous,
    demande le chemin des hautes tiges d’où s’envolent des rires. 

    Qui suis-je en ce monde?
    Une plume sur l’eau qui laisse courir le bruit?
    Un soulier sur la plaine qui marche entre crevasses et enflures?
    Mon cœur bats au ralenti de mille cœurs avides d’extases
    à chercher l’âme, non seulement à vouloir le corps.
    La dignité humaine grandit aux petits efforts
    aux sauts dans le vide et départs continus
    dans les angles épousés dans l’amour.

    *poème de Victor Hugo, Ceux qui vivent ce sont ceux qui luttent.

    Date de création : 2018-12-16 | Date de modification : 2018-12-16


    Dons reçus (2019-2020):6100$
    Objectif: 25 000$


    Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2019-2020, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.