• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    Impression du texte

    Dossier: Christianisme

    Ces chrétiens de boue et de ténèbres

    Léon Bloy

    Les horribles chrétiens dont vous me parlez et que je connais beaucoup mieux qu'ils ne se connaissent eux-mêmes -- ces chrétiens de boue et de ténèbres, parlent volontiers de résignation. Ils veulent, avant tout, que le pauvre se résigne. Et plus ils jouissent, plus ils exigent que les souffrants soient résignés. Cette doctrine est fort ancienne : Onerant homines oneribus quae portare non possunt et ipsi uno digito non tangunt sarcinas. (*) Ah ! je sais que la résignation est une vertu chrétienne, mais elle suppose nécessairement une certaine uniformité de souffrance, un équilibre normal d'infortune. Elle suppose surtout une proportion, une convenance entre l'enclume et le marteau. Il n'est pas dans la nature de l'homme de se résigner au coup de foudre ni au paroxysme. (...)

     Il n'est rien de plus ignoré que Dieu; quel crédit peuvent espérer ceux qui parlent des choses divines ? Les Trois Personnes ineffables ont fait l'homme à leur ressemblance et l'homme  leur a rendu ce bienfait en les confectionnant à sa crapuleuse image. Comment parler à cette brute des secrets divins ? L'Écriture, par exemple, est pleine du Pauvre et depuis bientôt deux mille ans, tous les saints ont enseigné que le Pauvre, c'était Jésus-Christ. Eh ! bien, on en est encore à n'en rien savoir. Les chrétiens sont invinciblement persuadés qu'il ne s'agit ici que d'une obsolète et ruineuse métaphore pour inciter cautuleusement les justes riches à répandre leurs sous sur la canaille. La pauvreté les dégoûte ! S'ils pouvaient savoir combien ils dégoûtent la Pauvreté ! combien ils la font vomir du profond abîme de ses entrailles explorées seulement par la faim !

    Mais où donc est le prêtre, l'apôtre inspiré, qui n'étant pas accroupi comme eux devant les simulacres du monde, osera leur montrer enfin le pauvre Jésus dont ils se prétendent les adorateurs, le Lépreux effroyable qu'on encense dans les tabernacles, le Supplicié ruisselant de crachats et d'excréments que les élégantes salopes, dures comme l'enfer, courent dévorer en nos églises, ainsi que des hyènes, au lendemain d'une tétonnière manifestation et qu'elles rejetteraient avec des convulsions si elles pouvaient, le temps d'un éclair, l'apercevoir sous la sueur de sang, dans les éclaboussures et les déjections d'un peuple ignoble, dans les défigurements et les ecchymoses de la Procession terrible, et surtout dans la puanteur compliquée de l'abattoir ?

    Ah ! le pauvre les dégoûte, ces âmes charmantes ! Il faudrait donc les en saturer, les en gaver de ce fin dégoût, leur planter dans la gueule un entonnoir immense et les empiffer une bonne fois, de tout ce qui pourrait leur donner l'horreur de ce Dieu des pauvres que diffament leurs sales piétés, pour qu'elles apparussent enfin ce qu'elles sont, des bourrèles et des idolâtres.


    Lettre de Léon Bloy à Carton de Wart, Paris, 12 mars 1890. Reproduite dans : Inédits de Léon Bloy. Introduction de René Martineau. Montréal, Éditions Serge, 1945, p. 103-104 et 106-108.

    (*) Le passage complet est le suivant : Et Jésus répondit: "Malheur à vous aussi, docteurs de la loi! parce que vous chargez les hommes de fardeaux difficiles à porter, et que vous ne touchez pas vous-mêmes de l`un de vos doigts."(at ille ait et vobis legis peritis vae quia oneratis homines oneribus quae portari non possunt et ipsi uno digito vestro non tangitis sarcina) - Luc, 11:46.

    Date de création : 2013-05-03 | Date de modification : 2013-05-03

    2%
    Dons reçus (2018-2019):609$
    Objectif (2018-2019): 20 000$


    Nous avons reçu près de 11 407$ lors de la campagne 2017-2018. Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2018-2019, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.