• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort


    Euthanasie et intégrité

    Marie-Luce Delfosse

     

     

    Tous droits réservés - Nathalie Turgeon (2012)

     

    « Marie-Luce Delfosse, Ph.D.,  Euthanasie et intégrité. Enjeux de la loi belge et relation médecin-patient : une réflexion éthique » dans L'aide médicale à mourir, Frontières, Vol 24, n°1-2, automne 2011-printemps 2012, p. 105-112.

    Résumé

    En 2002, la Belgique a adopté trois lois relatives respectivement à l'euthanasie, aux soins palliatifs et aux droits du patient. Ces lois étendent le champ de l'autonomie décisionnelle du patient. Cependant, s'agissant de l'euthanasie, ne convient-il pas de discerner, au-delà de l'autonomie, un enjeu éthique plus fondamental : l'intégrité morale non seulement du patient mais aussi du médecin? Tel est le fil conducteur de la réflexion menée ici. Celle-ci s'appuie principalement sur les analyses de l'identité et de l'éthique de Paul Ricoeur dans Soi-même comme un autre, et sur l'approche de la relation médecin-patient d'Henri Ey dans Naissance de la médecine. Ces références conjuguées permettent de proposer des repères éthiques en lien avec l'intégrité morale aux médecins confrontés à une demande d'euthanasie.

    Mots-clés

    autonomie, intégrité, identité, autrui.

    Exergues

    « La prise au sérieux de l'autonomie des patients de même que la volonté de mettre fin à l'insécurité juridique à laquelle étaient confrontés les médecins ont été des motifs déterminants en faveur de l'adoption d'une législation qui respecte les parties en présence et définisse leurs responsabilités naturelles ».

    « Nœud de la problématque de l'intégrité morale, le soi suscite deux questions, se constitue-t-il par exclusion de l'autre ou par sa relation avec lui? »

    « À ce niveau de relation, le médecin cesse d'être seulement médecin, il est aussi l'humain, à la fois semblable à son malade qui vit l'expérience de la maladie sur le regisre du désir et de l'angoisse, et en même temps différent de lui et devant le rester, interpellé par la plainte du malade, il doit y répondre non seulement techniquement mais aussi moralement, la fonction médicale est donc ambiguë : scientifique et technique à l'égard de la maladie, morale à l'égard du malade ».

    « Au nom d'une conviction ferme et bien réfléchie, le patient peut dire : 'mon temps est accompli'. De son côté le médecin devrait pouvoir dire : 'Je suis en accord avec moi-même en satisfaisant à cette demande du patient parce que celle-ci exprime non seulement sa cohérence existentielle. mais aussi la mienne dans cette situation précise, avec lui en particulier ».

    « Pour bon nombre de ceux - patients. médecins ou autres - qui sont confrontés, par la pratique ou la réflexion, aux questions que soulève la fin de vie, la possibilité de pratiquer l'euthanasie a transformé le rapport à la mort : celle-ci est devenue non seulement une étape de la vie qu'il importe de bien traverser, mais aussi une étape dont on peut parler plus sereinement, avec laquelle on peut apprendre à vivre .

     

     

    Date de création:2012-10-19 | Date de modification:2012-10-29

    Documents associés

    • Aux frontières de la vie
    • Vient de paraître en français Exit final (1), conçu comme un guide qui renseigne le public et les...
    • Euthanasie volontaire
    • Même si plusieurs ont bien conscience qu'il ne s'agit pas tant d'ajouter quantitativement de la...
    • L'affaire Imbert
    • «Pour en venir au cas que tu as évoqué, que dire de plus? Je crois que tout a été dit. Il s'agit...
    • Propos pour discussion
    • Dans Le Différend, Jean-François Lyotard, écrit: «Le plaignant porte sa plainte devant le tribunal,...