Dernières modifications

    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Dossier: Éducation

    Le vertige en héritage

    Jean Larose

    «Voici trois articles sur les sciences de l'éducation que j'ai donnés au journal Le Devoir. Le premier porte sur les Etats généraux de l'éducation, dont le rapport avait été déposé à l'automne 1996; le second dénonce l'obligation faite aux étudiants universitaires qui aspirent à devenir enseignant au niveau secondaire d'inscrire tout l'apprentissage de leur discipline à l'intérieur du nouveau baccalauréat en sciences de l'éducation; le troisième essaie de lier le populisme et l'altruisme des pédagogues québécois dans une réflexion sur l'impuissance des Québécois à agir souverainement.

    Sans doute, ces articles rapides, où l'affirmation l'emporte sur la démonstration, ne sont pas au niveau de travail et d'érudition des autres textes réunis dans ce volume. Mais l'indignation y paraît peut-être plus à vif; ils sont nés d'une espèce de rage devant ce qu'on fait à la jeunesse de mon pays. La colère contre les sciences de l'éducation est justifiée. Elle ne vise pas des femmes et des hommes sincèrement engagés dans leur recherche, mais l'idéologie qui les trompe et qui coûte si cher au Québec.» Texte publié dans Main basse sur l'éducation, ouvrage collectif sous la direction de Gilles Gagné, Montréal, Éditions Nota Bene, 1999.

    Source

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Informations
    L'auteur

    Jean Larose
    Essayiste québécois
    Mots-clés
    réforme de l'éducation, pédagogie, sciences de l'éducation, éducation classique, culture, humanités
    Extrait
    On touche ici à la plus profonde division intellectuelle de notre époque, où s'opposent deux modernités : l'une, à laquelle appartiennent les sciences de l'éducation, qui n'a rien compris et rien retenu des échecs de la raison depuis les Lumières (son amnésie culturelle soi-disant anti-élitiste est donc un appauvrissement programmé, essentiel à la sérénité désarmante avec laquelle elle ne cesse de crier «en avant!» en dépit des démentis répétés de la pratique) et qui persiste à croire dans le progrès humain alors que l'histoire prouve de la manière la plus désespérante qu'il n'y a de progrès que technique. L'autre, à laquelle appartiennent la littérature, la philosophie et celles des sciences humaines qui ont échappé à la tentation de se croire des sciences exactes, qui a gardé la crainte salutaire de cette limite obscure qui sépare toujours l'homme de lui-même et qui sait compter sur «l'échec» inévitable de ses plus hautes ambitions : gouverner, éduquer, aimer, se connaître soi-même. C'est pour marquer cette opposition que les littéraires, les philosophes, les historiens, tous ceux qui ont conservé un lien avec la tradition intellectuelle ouverte héritée de l'humanisme doivent rompre de manière éclatante avec les sciences de l'éducation, jusqu'à accepter s'il le faut de passer pour un fou furieux aux yeux de ceux qui en vivent. Il faut dénoncer ces fausses sciences, parce qu'elles procèdent d'une mauvaise lecture, et plus que mauvaise, dangereuse, de l'héritage occidental.
    Documents associés
    Jacques Dufresne
    Formation des maîtres
    Michel Montaigne
    éducation, pédagogie, connaissance, jugement
    Bernard Saladin D'Anglure
    Relativisme, Finkielkraut (Alain). Rationalisme
    Hélène Laberge
    Sport, éducation, éducation physique, corps, performance, Platon
    Hippolyte Taine
    Comparaison entre l'enseignement en Angleterre et en France, éducation physique, importance de l'éducation physique, sport, pédagogie, responsabilisation des enfants, brutalité souvent excessive des moeurs dans les collèges anglais, Jeux Olympiques,
    Thomas De Koninck
    Bernard Lebleu
    Éducation, tendances, statistiques, coûts comparés, Québec, France, États-Unis, Suède, Danemark
    Pierre Graveline
    éducation, syndicalisme, Révolution tranquille, marche des femmes
    Henri Le Brun
    Éducation, pédagogie,
    Yan Barcelo
    Formation scientifique, exode des cerveaux


    Dons reçus (2019-2020):6100$
    Objectif: 25 000$


    Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2019-2020, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.




    TEST C