• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Dossier: Sciences humaines

    Le nouveau programme de sciences humaines

    Clermont Gauthier
    Sur la réforme du programme de formation pour l'enseignement primaire et secondaire lancée par le ministère de l'Éducation du Québec.
    Le nouveau programme de sciences humaines, intitulé «Géographie, histoire et éducation à la citoyenneté», fait partie du domaine de l'univers social, l'un des cinq domaines qui articulent les différents programmes d'études qui constituent le curriculum de l'enseignement primaire. En fait, ce domaine ne contient que ce seul programme. La version du programme qui sera prise en considération est celle du 14 avril 2000.

    La conception du programme

    Malgré le fait qu'il annonce un enseignement distinct de l'histoire et de la géographie, tout en ajoutant l'éducation à la citoyenneté, ce programme nous réjouit par le fait qu'il met clairement en évidence l'importance d'une approche du réel humain et social à partir de l'établissement d'interrelations entre ses composantes temporelles, spatiales et sociales. Les sciences humaines au primaire visent une prise de conscience des interrelations existant entre les êtres humains et entre ceux-ci et leur milieu de vie. Ceci implique, bien entendu, que le programme, dans son application en classe, puisse faire appel à des dimensions sociales, historiques, géographiques, économiques, politiques, éthiques, etc. Cette perspective a pour conséquence qu'il importe de concevoir l'enseignement des sciences humaines en tant que développement prioritaire du savoir, c'est-à-dire de concepts représentant la réalité construite, et de leurs interrelations au sein de trames conceptuelles. Le savoir-faire, entendu ici dans le seul sens des habiletés techniques, est alors appréhendé en tant qu'outil venant soutenir cette production de la réalité par l'élève. Les habiletés techniques, que l'on pense par exemple à l'orientation, à la lecture de cartes ou à l'ordonnancement d'événements dans le temps, ne peuvent dès lors être définies comme la finalité des apprentissages en sciences humaines; il ne s'agit que d'adjuvants, certes nécessaires et incontournables. Quant aux faits de connaissances (dates, événements, noms de lieux, etc.), leur importance réside dans le fait qu'il s'agit avant tout de repères indispensables pour se situer dans le temps, dans l'espace et dans la société, ainsi que d'éléments référentiels dans le processus de développement conceptuel de la réalité humaine et sociale.

    Dans le nouveau programme, les interrelations sont explicitement énoncées à partir de trois compétences: la première centrée sur les dimensions organisationnelles, la seconde sur les dimensions relatives au changement, et la troisième sur des dimensions relatives à la différence.

    «Compétence 1: rendre compte de l'organisation d'une société sur son territoire et de l'apport de cette société à la société actuelle.»

    «Compétence 2: interpréter le changement dans une société et des transformations apportées à son territoire.»

    «Compétence 3 s'ouvrir à la diversité des sociétés et de leur territoire.»

    Par ailleurs, cette approche réclame une conception des situations d'apprentissage qui intègre le développement des trois concepts constitutifs des sciences humaines: le temps, l'espace et la société. D'où leur dénomination de concepts intégrateurs! Le temps et l'espace constituent les deux dimensions fondamentales et indissociables au sein desquelles s'inscrivent les rapports sociaux qu'établissent entre eux les êtres humains. Ces apports requièrent, en effet, qu'ils puissent être situés dans le temps (maintenant, hier, autrefois) et dans l'espace (ici, ailleurs). Conséquemment, l'enseignement devrait être conçu de manière à favoriser chez les élèves une appréhension de la réalité en tant qu'un phénomène complexe qui réclame le recours à une approche intégratrice et globalisante. Dans le programme, des choix politiques ont conduit à privilégier, du point de vue social, l'éducation à la citoyenneté.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.