• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Dossier: John Locke

    La communauté se réduit-elle à l'artifice politique?

    Jean-Fabien Spitz
    Il semble que cette idée selon laquelle la communauté ne se réduit pas à la dimension de la coercition soit très ancienne, et qu'elle ait des origines scolastiques. Elle apparaît en particulier dans le cadre d'une polémique sur la question de savoir si l'autorité politique peut exister dans l'état de pure nature ou dans l'état d'innocence prélapsaire, polémique dont le point de départ se trouverait chez saint Augustin. C'est par la critique progressive de la thèse augustinienne, qui réduit la politique à la coercition, et qui en fait un simple instrument de maîtrise de la malice issue du péché, que saint Thomas en viendra à reformuler la thèse aristotélicienne selon laquelle, dans la définition du politique, la coercition est au service d'une vis indicativa qui définit - avant même l'institution de la puissance matérielle et indépendamment d'elle - une norme commune d'existence.

    source: Jean-Fabien Spitz, John Locke et les fondements de la liberté moderne, Paris, PUF, collection «Fondements de la politique», 2001, p. 34.
    La communauté se réduit-elle à l'artifice politique? Dans son livre récent sur Locke, Jean-Fabien Spitz pose la question au nom de Locke et y répond par la négative. La communitas ne se réduit pas à la politique, il s'agit plutôt d'un pouvoir non politique de constituer du politique. Locke tente de faire exister, au sein du Second Traité du gouvernement, le concept d'une société «anarchique» prépolitique, dépourvue de pouvoir et constituant une communauté morale dont les membres sont «unis» par des liens qui ne sont pas ceux de l'assujettissement à un souverain, mais ceux de la communauté de représentation quant à ce qui est bon ou mauvais.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.