• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort


    L'effet afghan: suicides de militaires, tortures en prison, narco-état planétaire

    La guerre en Afghanistan a des effets néfastes sur les troupes en termes de pertes de jeunes vies humaines durant les opérations militaires, mais aussi en termes de troubles psychologiques et de suicides parmi les forces armées actives sur le terrain ainsi que chez les soldats de retour dans leur pays. En Afghanistan, parmi les effets, autant de cette nouvelle guerre que des précédentes, la corruption du gouvernement constitue une honte humanitaire grave faisant de ce pays le premier narco-état planétaire. Sans parler de l'armée canadienne, qui transfère aux prisons afghanes, tenues sans contrôle ni discipline, des afghans souvent innocents sachant pourtant qu'elle les livre ainsi aux tortures. Et le gouvernement canadien au courant de cette abomination se tait et n'intervient pas! e qui plus est, le président des États-Unis, Barack Obama, après de longues hésitations, enverra des troupes nouvelles au nombre de trente milles militaires en Afghanistan. Il demande à ses alliés de faire leur part «pour en finir avec la guerre», dit-il. Est-ce possible d'en finir avec la guerre, en faisant la guerre?
    Le sénateur et général à la retraite Roméo Dallaire se réjouit que les Forces armées canadiennes soient en train de créer une équipe spécialisée en santé mentale afin de mieux traiter les problèmes psychologiques qui se répandent au sein de leurs troupes. En 2008, au moins 15 membres des Forces armées canadiennes se sont suicidés, comparativement à 12 en 2007. Roméo Dallaire affirme qu'il oeuvre dans ce dossier depuis 1997 dans le but d'aider les soldats canadiens à traverser des périodes difficiles. Il a lui-même eu des idées suicidaires à son retour du Rwanda, où il a vu les pires atrocités. Selon le général Dallaire, non seulement les militaires affectés psychologiquement par leurs expériences de guerre ont besoin d'aide, mais aussi les familles de ceux-ci. («Le général Dallaire applaudit la création d'une équipe en santé mentale» La Presse Canadienne ,14/11/2009)
    http://www2.canoe.com/infos/quebeccanada/archives/2009/11/20091114-094249.html

    Les Forces armées chercheront aussi à dresser une meilleure banque de données sur ce qui a conduit d'anciens militaires à se suicider. Le major Rakesh Jetly, conseiller de l'armée en santé mentale, affirme que, désormais, les cas de suicide de militaires feront l'objet d'enquêtes immédiates dans l'espoir que l'information recueillie serve à la prévention. Par ailleurs, l'armée veut s'assurer de la bonne condition mentale des soldats qui s'apprêtent à quitter le pays pour aller servir en Afghanistan. Des ressources seront mises à leur disposition à Kandahar et au Canada, à leur retour. Selon le major Jetly, cité par le quotidien torontois, pour le dernier contingent du CFB Edmonton, la moitié des soldats qui montraient des signes de problèmes de santé mentale sont actuellement traités. Le nombre officiel des suicides en 2008, cité ci-dessus, n'inclue pas les anciens militaires qui, une fois de retour au Canada, se sont enlevé la vie après avoir manifesté des signes de détresse psychologique alors qu'ils faisaient partie de l'armée. («Les problèmes psychologiques sous la loupe», Radio-Canada.ca avec Presse canadienne et Toronto Star, le vendredi 13 novembre 2009)

    Alors que la corruption du gouvernement Karzaï s’étale sur la place publique et que la communauté occidentaliste avalise des élections qui sont une honte pour la Communauté internationale, l’Afghanistan s’enfonce sans complexe, dans son rôle de premier narco-état planétaire. Une chose est certaine : si l’Otan semble découvrir aujourd’hui – et bien tardivement – le « problème », la prodigieuse production d’opiacé et de ses « produits dérivés » tels l’héroïne ne servent pas seulement à enrichir la clique mafieuse au pouvoir à Kaboul, ni à financer les « covert actions » de la CIA à travers le monde. Non, en sous-main c’est à une nouvelle Guerre de l’opium à laquelle nous assistons dirigée principalement contre l’Iran qui doit faire face à ce double fléau que sont d’une part la criminalité liée à un trafic intensif de la drogue à travers son territoire, de l’autre à la surconsommation des drogues afghanes par des populations iraniennes fragilisées par la crise sociale et économique… Celle-ci étant largement accentuée par le blocus financier et économique auquel l’Iran est soumis de la part des États-Unis. Enfin, last but not least, la diffusion extensive de la drogue afghane vise également certaines couches particulièrement vulnérables de la population russe. Une guerre qui ne dit pas son nom et pourtant une guerre bien réelle. Au moment même où le pays se ré-embrase et qu’éclatent de dures émeutes à Kaboul, les Américains se désengagent du piège afghan. Les Européens en alliés fidèles prennent le relais sous couvert de l’Otan. (Jean-Michel Vernochet «Le piège Afghan», le 16 novembre 2009)
    www.geopolintel.fr/article119.html

    En poste en Afghanistan pendant 17 mois en 2006-2007, Richard Colvin a affirmé mercredi devant le comité parlementaire spécial sur l'Afghanistan que tous les Afghans transférés par l'armée canadienne aux autorités afghanes avaient probablement été torturés pendant cette période et que, dans plusieurs cas, il s'agissait d'innocents. Il a parlé de pratiques systémiques de torture par les autorités afghanes, de la culture du secret au sein des forces armées canadiennes ainsi que de tentatives de censure de la part de hauts fonctionnaires canadiens. Un rapport, rédigé par un autre diplomate canadien, Nicholas Gosselin, à l'hiver 2007-2008, a été rendu public par Amnistie internationale et l'Association pour les droits civiques de la Colombie-Britannique en janvier 2008. Le document faisait état de plusieurs témoignages de détenus affirmant avoir été battus par leurs gêoliers afghans à l'aide notamment de fils électriques et de boyaux de caoutchouc. M. Gosselin, responsable du dossier des droits de la personne à Kandahar, avait rédigé son rapport à l'issue d'une visite dans des prisons afghanes au mois de novembre précédent. (Radio-Canada.ca avec Presse canadienne, «L'affaire Colvin continue de faire des vagues», le vendredi 20 novembre 2009)
    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:-1-11-30

    Documents associés

    • Achever Clausewitz
    • Des millions de victimes innocentes ont ainsi immolées depuis l'aube de l'humanité pour permettre à...
    • Le Temps d'une guerre
    • Une série de trois films tournés en hommage aux hommes et aux femmes d'ici, enrôlés dès le...
    • Canada en guerre
    • Cette série de 13 films historiques, regroupés sur 4 disques DVD, est l'un des projets...
    • Le pain de guerre
    • Je me souviens du pain, du pain gluant et noir, De la farine d'orge à la grosse mouture. Mais...
    • Histoires de vie
    • Guerres, génocides, holocauste, autant d'événements tragiques que la discipline historique nous...
    • La mère bretonne
    • « C'est la vieille maman de la terre Bretonne, Qui pleure sur ses fils tombés au champ...
    • La nuit de mai
    • Les spectres évitaient la route où j'ai passé Mais la brume des champs trahissait leur haleine La...