• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort


    Le pain de guerre

    Evguéni Vinokourov

    Fils d'un militaire de carrière et combattant de la deuxième guerre mondiale, il entre, la paix revenue, à l'Institut de Littérature Gorki où il achève ses études en 1951. Ses premiers vers ont été publiés en 1948. Il est apparu comme un des précurseurs de la jeune poésie soviétique par les préoccupations essentiellement psychologiques et philosophiques de son oeuvre lyrique. (Elsa Triolet, op. cit., p. 486)
    Je me souviens du pain, du pain gluant et noir,
    De la farine d'orge à la grosse mouture.
    Mais lorsque l'on posait la miche sur la table,
    Les visages soudain fleurissaient de sourires.

    Pain de guerre fidèle à la soupe sans viande
    Et bien fait, effrité, pour s'accorder au kvass;
    Il s'attachait aux dents, se collait aux gencives,
    Nous, on s'en dépêtrait à la pointe des langues.

    Il était aigre avec le son qu'on s'y mêlait.
    Je ne jurerais point qu'il allât sans ivraie,
    Bouche avide pourtant, après chaque repas,
    Ma paume recueillait les miettes précieuses.

    Constamment, l'oeil sur lui fixé, le souffle court
    Et le coeur prêt à me manquer, je l'observais.
    Imperturbable et rigoureux, le tranche-pain,
    Il partageait le pain! Il taillait le pain noir!
    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:-1-11-30

    Documents associés

    • Achever Clausewitz
    • Des millions de victimes innocentes ont ainsi immolées depuis l'aube de l'humanité pour permettre à...
    • Le Temps d'une guerre
    • Une série de trois films tournés en hommage aux hommes et aux femmes d'ici, enrôlés dès le...
    • Canada en guerre
    • Cette série de 13 films historiques, regroupés sur 4 disques DVD, est l'un des projets...
    • Le pain de guerre
    • Je me souviens du pain, du pain gluant et noir, De la farine d'orge à la grosse mouture. Mais...
    • Histoires de vie
    • Guerres, génocides, holocauste, autant d'événements tragiques que la discipline historique nous...
    • La mère bretonne
    • « C'est la vieille maman de la terre Bretonne, Qui pleure sur ses fils tombés au champ...
    • La nuit de mai
    • Les spectres évitaient la route où j'ai passé Mais la brume des champs trahissait leur haleine La...