Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

Ce qui reste de Mallarmé

Remy de Gourmont
Les symbolistes de la première heure commencent à publier leurs souvenirs. Certains sont sans bienveillance pour Mallarmé; et cela m’a fait songer à chercher ce qui reste de Mallarmé, je trouve :

1. Des poèmes en prose aussi beaux que ceux d’Aloysius Bertrand et parfois que ceux de Baudelaire;
2. Des vers presque égaux aux plus divins de Baudelaire et nouveaux, d’une originalité évidente, des vers mallarméens;
3. Des traductions telles que seules peut-être entre toutes les traductions, le Milton de Chateaubriand excepté, elles donnent la sensation nette de l’original;
4. Des critiques sagaces, pleines d’idées ténues, mais très personnelles;
5. Une influence d’art et de pensée sur nombre de bons esprits qui apprirent de lui à cultiver leur personnalité propre;
6. L’exemple d’une vie digne, d’une âme dédaigneuse des biens mal acquis, d’un esprit dédaigneux des approbations médiocres.

À lire également du même auteur

Sur quelques vieilles pierres trop connues
Une critique de la "touristisation" du monde écrite à la fin du 19e siècle. Il faut préserver, f

Stéphane Mallarmé et l’idée de décadence
"Brusquement, vers 1885, l'idée de décadence entra dans la littérature française; après av

Sur Fontenelle
Évocation de la pensée de Fontenelle, à l'occasion de la parution d'une biographie écrite par A.