Dernières modifications

    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Dossier: Noël

    Le Noël des animaux

    Raoul Ponchon
    Or donc quand l'ange eut claironné
    Dans le Ciel à la ronde,
    Que l'Enfant miracle était né
    Pour le salut du monde.

    Tous les animaux à la fois
    De tout poil, tout plumage
    Quittant leurs déserts, ou leurs bois.
    Lui rendirent hommage.

    Et tous, fauves ou familiers,
    Ils fêtèrent en somme
    Selon qu'ils étaient outillés
    Le cher petit bonhomme.


    Le lion fut conquis du coup
    Lui lécha ses menottes
    Le tigre ronronna, le loup
    Lui montra ses quenottes

    Un éléphant de Singapour
    Lui donna - pauvre brute-
    Une de ses défenses pour
    Qu'il s'en fit une flûte.

    Le bison de joyeuse humeur
    Lui fit palper sa bosse
    Afin de lui porter bonheur.
    Le serpent, si féroce,

    Sembla sortir de quelque étui.
    Et voyez la merveille:
    Il fit peau neuve devant lui
    Pour lui donner la vieille.

    Le rhinocéros, Dieu merci!
    A de la peau de reste.
    Il donna de la sienne aussi
    De quoi faire une veste.

    La sarigue - c'est bien plus fort -
    Voulait prendre le mioche,
    Et, pour qu'il fut en plein confort,
    Le fourrer dans sa poche.

    Le boeuf, d'un museau familier
    Lui tracassa la joue,
    Et l'ours se mil à gambiller
    Et le paon fit la roue.

    La poule lui pondit des oeufs
    Dans la main, les abeilles
    Déposèrent un miel des Dieux
    Sur ses lèvres vermeilles.

    L'hippopotame le surprit
    Par sa grimace pire...
    Que voulez-vous? Il est écrit
    Qu'il n'a pas le sourire.

    Enfin, chacune à qui mieux mieux
    De ces naïves bêtes,
    Faisait sa cour au roi des Cieux
    Quand sur ces entrefaites

    Paraît un être sur le seuil...
    Il avait l'air du singe
    Et suait le vice et l'orgueil;
    Avec ça trop de linge.

    L'Enfant pensa se trouver mal
    Se blottit dans sa couche:
    - Non, non, pas de cet animal!
    (Dit-il d'un ton farouche)

    C’est l’homme! Je sais que c’est lui
    À mon cœur qui se serre,
    D’où me viendra tout mon ennui
    Et toute ma misère.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Informations
    L'auteur

    Raoul Ponchon
    Mots-clés
    Noël, l'homme
    Extrait
    «Paraît un être sur le seuil... Il avait l'air du singe Et suait le vice et l'orgueil; Avec ça trop de linge. «L'Enfant pensa se trouver mal Se blottit dans sa couche: - Non, non, pas de cet animal! (Dit-il d'un ton farouche)»
    Documents associés
    Vera Henriksen
    christianisme, tradition, merveilleux, campagne
    Jacques Dufresne
    Grâce, Photosynthèse
    Christian Vanden Bergen
    christianisme, symbolisme, lumière, crèche, soleil, Épiphanie
    Paule R̶ózsavölgyi
    Nicole Morgan
    Bernard Charbonneau
    Stéphane Stapinsky
    Roland Bonenfant, o.f.m.
    G.K. Chesterton
    Jacques Dufresne
    Tourisme spatial, démesure, incarnation, Bezos, Musk, Branson


    Dons reçus (2019-2020):6100$
    Objectif: 25 000$


    Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2019-2020, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.




    TEST C