• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    Impression du texte

    Dossier: Canada

    Le discours canadien sur la technologie

    Arthur Kroker
    McLuhan, Grant, Innis, les trois plus grands penseurs canadiens, selon Kroker, se sont distingués par une réflexion sur la technologie où l'on aperçoit une tension entre le progressisme à l'américaine et une nostalgie du passé proche de celle des Européens.
    La principale contribution du Canada à la pensée nord-américaine consiste en un discours sur la technologie des plus originaux, englobants et éloquents.
    Le discours sur la technologie occupe une place centrale dans l’imaginaire canadien parce qu’il se situe à mi-chemin entre l’avenir du Nouveau Monde et le passé culturel européen; entre le déploiement rapide de l’«impératif technologique» de l’empire américain et les origines classiques de la puissance technologique qui s’est manifestée dans l’histoire européenne. Le discours canadien n’est ni américain, ni européen; il témoigne d’une culture en réaction, coincée entre l’économie et l’histoire. Façon de dire que la pensée canadienne est en porte-à-faux, tantôt emportée par la pragmatique volonté de vivre à tout prix des Américains, tantôt en proie à la plus vive nostalgie pour ce qui fut supprimé par l’ordre technique et moderne. Elle oscille fébrilement entre ces deux pôles. L’essentiel de la condition intellectuelle canadienne, c’est que nous sommes, d’une part, condamnés à être toujours déphasés par rapport au «présentisme»1 de la culture américaine (une société qui, bien qu’elle se spécialise dans l’éthique publique de l’«activisme instrumental», n’apprécie guère les abandons au regret du passé) et d’autre part, incapables de surmonter notre ambivalence à l’égard de l’héritage culturel de notre passé européen. C’est notre destinée, en vertu de circonstances historiques et d’accidents géographiques.
    En fait, une formidable polarité dynamique entre la technologie et la culture, et entre l’économie et l'«empaysement» est en oeuvre dans la pensée canadienne. Le grand pari du discours canadien sur la technologie est ce mouvement dialectique entre le pouvoir de l’empire américain et l’amère conscience historique que la crise a ses origines profondes dans la culture européenne. La pensée canadienne est peut-être un des principaux lieux dans ces temps modernes, qui permet de dégager la signification de l’expérience technologique.

    Note
    1) Relecture des événements passés, à travers la grille d’un présent que nous jugeons pur, parce qu’il a troqué les impuretés d’hier contre de nouvelles impuretés que nous ne voulons pas voir; ou parce que nous considérons le passé avec l’illusion progressiste que l’avenir nous rapprochera du paradis sur terre!

    source: Arthur Kroker, Technology and the Canadian Mind: Innis/McLuhan/Grant. Montreal,
    New World Perspectives, 1984, p. 7-8.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Informations
    L'auteur

    Arthur Kroker
    Éditeur du site Ctheory. Panic
    Mots-clés
    Technologie, identité canadienne
    Extrait
    «Une formidable polarité dynamique entre la technologie et la culture, et entre l'économie et l'empaysement est en œuvre dans la pensée canadienne.»
    Documents associés

    2%
    Dons reçus (2018-2019):609$
    Objectif (2018-2019): 20 000$


    Nous avons reçu près de 11 407$ lors de la campagne 2017-2018. Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2018-2019, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.