• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Dossier: Wagner Richard

    Wagner

    Léo-Pol Morin
    Richard Wagner est le plus grand musicien de l'Allemagne depuis Beethoven. De tous les grands musiciens du XIXe siècle, il est le plus révolutionnaire après Berlioz. Tout chez lui fut de grandes proportions. Son génie fut aussi grand que son orgueil, son intransigeance et sa tyrannie aussi grandes dans son amitié avec Liszt que dans son art. Son influence à la fin du siècle dernier a été considérable, même en France où, d'ailleurs, elle ne fut ni excellente, ni appropriée au génie français. Wagner est le musicien complexe par excellence. En lui se combinent le penseur, le poète, le dramaturge, le musicien, l'artiste, le critique, le philosophe et le métaphysicien. En même temps que le plus réfléchi, il fut le plus passionné des romantiques. Réfléchi: il s'est assigné un but au début de sa carrière et ce but, il l'a atteint.

    On a l'habitude de considérer son oeuvre comme une « haute entreprise de libération spirituelle», ainsi que le disent si pertinemment les savants Bourguez et Dérenéaz. Son oeuvre est un amalgame de drame, de philosophie, de métaphysique et de musique. Je place la musique en dernier lieu, selon qu'il le faisait lui-même. Car il a asservi la musique au drame. Du moins, il l'a voulu. Le Désir et la Rédemption, voilà les grands thèmes de Wagner. Deux thèmes tout-puissants, mais non purement nouveaux. Pour emprunter encore une heureuse formule à Bourguez et Dérenéaz, je dirai que ce désir qui, dans Tannhäuser, est de l'ardeur sensuelle, qui, dans Siegfried, devient une volonté de puissance, dans Tristan touche au délire amoureux, deviendra la parfaite résignation dans Parsifal. Car le désir doit être vaincu, c'est la théorie chère à Wagner. Il doit l'être par la foi, par la mort, par le renoncement ou la rédemption. Et c'est l'extase sublime et spirituelle, chaude encore de vie humaine, tout ensemble le drame de l'âme. Cependant, le Wagner penseur et philosophe, le Wagner homme de théâtre est déjà bien loin de nous. Seule sa musique, désormais, malgré qu'il ait voulu le contraire, nous subjugue et nous enchante. C'est par sa musique qu'il est grand et c'est par elle qu'il demeurera.

    Il a été malheureux, comme il convient à un romantique. Si son amitié avec Liszt fut extraordinaire, elle ne fut cependant pas toujours facile et la correspondance entre les deux amis montre un Wagner quelquefois bien déconcertant, pour ne pas dire autre chose. Il était tout le contraire de Liszt, qui lui a tout donné, même sa fille Cosima.

    Le roi Louis II de Bavière, ami des arts et fervent du génie de Wagner, l'a aussi généreusement aidé à construire son théâtre de Bayreuth, suprême monument d'orgueil où se perpétue un culte musical en souvenir du grand génie allemand.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Informations
    L'auteur

    Léo-Pol Morin
    Mots-clés
    drame lyrique, opéra, Franz Liszt, sensualité, désir, rédemption, romantisme, Bayreuth
    Documents associés
    Hélène Laberge
    Nietzsche, opéra, névrose, wagnérisme, Franz Liszt
    Gérard de Nerval
    drame lyrique, opéra, Lohengrin, légende, légende médiévale, cygne, chevalier, Goethe, Schiller, Weimar, Franz Liszt
    Charles Gounod
    opéra, musique allemande, musique française, musique, wagnérisme
    Léon Daudet
    wagnérisme, musique allemande, jeunesse, hôpital, médecin
    Théophile Gautier
    opéra, musique allemande, drame lyrique

    25%
    Dons reçus (2017-2018): 6 170$
    Objectif (2017-2018): 25 000$


    Nous avons reçu près de 22 000$ lors de la campagne 2016-2017. Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2017-2018, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.