Freud et les moralistes

Jacques Dufresne

Il y a toujours eu en médecine une tradition où, sans s'appuyer sur un système comme celui de Freud, on s'efforçait, parfois plaisamment, de déjouer les ruses de l'inconscient.

Les grands moralistes, de Sénèque à La Rochefoucauld, avaient habitué leurs lecteurs à apercevoir des vices cachés derrière des vertus apparentes. «Nos vertus ne sont le plus souvent que des vices déguisés», disait La Rochefoucauld. Nietzsche, l'auteur à qui Freud a fait le plus d'emprunts, poussa très loin cette lucidité décapante. «Voyez, disait-il, avec quel air d'envie la chienne sensualité mendie un morceau d'esprit quand on lui refuse un morceau de chair».

Chez ces auteurs, le mensonge à soi-même est une catégorie morale. Il devient chez Freud une catégorie psychologique à usage médical. Il y a cependant toujours eu en médecine une tradition où, sans s'appuyer sur un système comme celui de Freud, on s'efforçait, parfois plaisamment, de déjouer les ruses de l'inconscient. Comme ce médecin de famille dans Le docteur invraisemblable, de l'Espagnol Ramon Gomez de la Serna (1): «J'ai eu une malade qui vint me voir une fois guérie; elle était furieuse après moi, et me demandait de lui rendre sa maladie, celle que je lui avais enlevée; sans sa maladie, elle se sentait de trop dans la vie; je l'avais escroquée; c'était comme si j'avais fait avorter la naissance de son enfant, cet enfant de vieille fille que la maladie est parfois. Je la congédiai poliment, sans m'irriter, lui disant que le mal la reprendrait sans doute».

Note:
1) GOMEZ de la Serna, Ramon, Le docteur invraisemblable, Paris, Éditions Gérard Lebovici, 1984, p. 225

Autres articles associés à ce dossier

À lire également du même auteur

Guy Lafleur ou la fin d’une ère dans les sports
Le sport comme modèle du rapprt au monde

Au Naturel, un commerce intégral à Sutton
Gratitude de clients qui sont aussi des commensaux

Pâques et les calendriers
Notre attention a besoin d’être tirée chaque jour vers le haut, et vers le z&eacu

Anthologie-Amour
Chez les Grecs et les Romains de l'Antiquité, savoir et sentir étaient indissociab

Les talismans intérieurs Vol 1
J’appelle talismans intérieurs ces souvenirs nourriciers qui ressurgissent en nous au m

Les consolations de Noël
Les hommes ont chanté et dansé  en des temps généralement plus durs

La liberté, le mal, la vie, la mort
L’invasion de l’Ukraine par les Russes en 2022 est, comme le fut celle de l‘Irak p




En marge de la Conférence de Glasgow