Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

La création

Paul Valéry
Les modernes ont reproché à la chrétienté d'avoir sacrifié le monde à Dieu, tort qu'ils ont voulu redresser en sacrifiant Dieu au monde. On passa ainsi de Dieu sans le monde, au monde sans Dieu. Paul Valéry appelle de ses voeux un Dieu fait monde:
Tout puissants étrangers, inévitables astres
Qui daignez faire luire au lointain temporel
Je ne sais quoi de pur et de surnaturel...

La Jeune Parque

* * *

Soleil, soleil!...Faute éclatante!
Toi qui masques la mort, Soleil [...]
Tu gardes les coeurs de connaître
Que l'univers n'est qu'un défaut
Dans la pureté du Non-être [...]

Comme las de son propre spectacle
Dieu lui-même a rompu l'obstacle
De sa parfaite éternité;
Il se fit celui qui dissipe
En conséquences, son Principe,
En étoiles, son Unité.

Ébauche d'un serpent

* * *

Et voici l'homme devant ce mystère :

Que seriez-vous si vous n'étiez mystère[...]
Si les dieux n'eussent mis, comme un puissant ressort,
Au plus intime de vos têtes,
Le grand don de ne rien comprendre à votre sort[...]

Allez, que tout fût clair, tout vous semblerait vain!
Votre ennui peuplerait un univers sans ombre
D'une impassible vie aux âmes sans levain.

À lire également du même auteur

Le cimetière marin
Μή, φίλα ψυχά, βίον ἀ

Trois caractères distinctifs du français
Passage tiré de: «Introduction aux images de la France», dans Regards sur le monde actuel, Paris,

Tout puissants étrangers
Valéry invoque ci-dessous un lointain temporel qui évoque la relativité d'Einstein.

Patience dans l'azur
«Tout ce qui n'est pas de l'éternité retrouvée est du temps perdu.» (G.Thibon) Je ne vois pas

Louanges de l'eau
L'eau, métaphore de l'intelligence.

Lettre sur Mallarmé
« M. Paul Valéry a écrit pour un volume, consacré à Stéphane Mallarmé, que doit publier proch