Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

Paul Valéry

Articles


Le cimetière marin

Μή, φίλα ψυχά, βίον ἀθάνατον σπεῦδε, τὰν δ' ἔμπρακτ

Trois caractères distinctifs du français

Passage tiré de: «Introduction aux images de la France», dans Regards sur le monde actuel, Paris, Librarie Stock, c 1931

Tout puissants étrangers

Valéry invoque ci-dessous un lointain temporel qui évoque la relativité d'Einstein.

Patience dans l'azur

«Tout ce qui n'est pas de l'éternité retrouvée est du temps perdu.» (G.Thibon) Je ne vois pas quel livre peut valoir, quel auteur peut édifier en nous ces états de stupeur féconde, de contemplation et de communion que j'ai connus dans mes pr

Louanges de l'eau

L'eau, métaphore de l'intelligence.

Lettre sur Mallarmé

« M. Paul Valéry a écrit pour un volume, consacré à Stéphane Mallarmé, que doit publier prochainement M. Jean Royère une préface que nous sommes heureux de publier ici. Ce texte est rédigé sous la forme d'une lettre adressée à M. Jean Ro

Les besoins artificiels

Trente ans avant les essais de Vance Packard sur la persuasion clandestine ou de Marcuse sur la société de consommation, Paul Valéry explique la génèse des besoins artificiels, tout en évoquant les assauts, dangereux à ses yeux, dont la sensib

Le cimetière marin

Quel philosophe aura dit le changement mieux que ce poète?

La jeune Parque

Écrite au plus dur de la guerre, et contre son angoisse, La Jeune Parque fut conçue comme un exercice propre à mettre en oeuvre bien des recherches théoriques des Cahiers, et à initier en retour d’autres réflexions, mais également comme

La création

Les modernes ont reproché à la chrétienté d'avoir sacrifié le monde à Dieu, tort qu'ils ont voulu redresser en sacrifiant Dieu au monde. On passa ainsi de Dieu sans le monde, au monde sans Dieu. Paul Valéry appelle de ses voeux un Dieu fait mo

L'Abeille

Piqûre!