Nature


Photo: L'Encyclopédie de L'Agora. Reproduction autorisée avec mention de la source.

«Le mot de nature est à la fois impossible et inévitable. Il est impossible, parce que son histoire sémantique est si chargée qu'en l'utilisant on éveille des échos infinis. Il est inévitable, parce que l'on n'a pas trouvé avec quoi le remplacer. Phusis vient de phuô, qui veut dire produire, faire naître, créer, amener à l'être... Nature vient de nascor, qui a le même sens. J'entends par nature ce qui fait qu'un être devient ce qu'il est. Les deux sens fondamentaux du mot sont justifiés et complémentaires : la nature est à la fois le naturel ou l'essence d'un être et le milieu où les naturels s'expriment.» (Jean Baechler, Démocraties, Éd. Calmann-Lévy, 1985)

Essentiel

"Le vieux contrat qui unissait le primitif et son habitat a été brisé d'une manière unilatérale par l'homme dès que celui-ci s'est cru assez fort pour ne suivre dorénavant que les seuls lois forgées par lui-même."

"L'homme est apparu comme un ver dans un fruit, comme une mite dans une balle de laine, et a rongé son habitat, en sécrétant des théories pour justifier son action."

Jean Dorst, La nature dé-naturée, Delachaux et Niestlé

Enjeux

La nature est à la mode dans les sociétés qui la ravagent.
Bernard Charbonneau
Tristes campagnes/Éditions Denoël

Protéger la nature c'est aujourd'hui l'aménager: lui faire de la publicité et l'équiper pour la vendre.
Bernard Charbonneau
Tristes campagnes/Éditions Denoël

Nature Aesthics: Why We Think Nature Is Beautiful: magnifique dossier examinant les rapports entre la peinture de paysage et de l'aménagementon paysager et l'histoire des sciences naturelles (Center for Environmental Philosophy, University of North Texas, É.-U.)

Articles


Découverte de la beauté de la nature dans la Renaissance italienne

Jacob Burckhardt
Extrait de la Civilisation en Italie au temps de la Renaissance.

Les rapports de l'homme et de la nature

Jean Dorst
Quand on découvre aujourd'hui la gravité des dommages causés notamment par les pesticides, on a peine à croire que le diagnostic était déjà très clair il y a trente ans. C'est pourtant le cas. «Ces produits ont des effets secondaires préjud

La nature

Baruch Spinoza

L'offrande à la nature

Anna de Noailles

Les peupliers

Hippolyte Taine



Articles récents

  •  

    Mourir sagement ou chrétiennement ? Socrate et le Christ

    Richard Lussier
    Difficile d’être plus vrai et plus dense sur un sujet si fondamental et si controversé  

  •  

    Ukraine, une guerre de religion fatale pour la religion

    Marc Chevrier
    Le Kremlin a refusé à la mi-décembre d’envisager à Noël une trêve de sa guerre en Ukraine, ce qui entre p

  •  

    Les mots ont une vie eux aussi

    Pierre Biron
    Les mots naissent, évoluent dans leur structure, se répandent, accouchent d’un autre sens, livrent vérités ou m

  •  

    Lovelock James

    Jacques Dufresne
    James Lovelock est né le 26 juilllet 1919; il est mort le 26 juillet 2022. Gaia a mauvaise presse en cet automne 2022 en raison de la conceptio

  •  

    Culture médicale: un ABC

    Jacques Dufresne
    La culture médicale est la première condition de l'autonomie des personnes face à un marché de la santé o&ugrav

  •  

    Gustave Thibon, un Nietzsche chrétien

    Jacques Dufresne
    On a comparé Gustave Thibon à Pascal et Gabriel Marcel a reconnu en lui un Nietzsche chrétien, mais il eut encore plus d’af

  •  

    Pause ton écran

    Jacques Dufresne
    À propos du site Pause ton écran, consacré à des mises en garde contre la dépendance aux écrans et

  •  

    Ottawa n'est pas Rome

    Marc Chevrier
    Pourquoi le français n’est-il pas au Canada ce que le grec fut à Rome? Une version espagnole suit.