Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

Cancer

« Lorsqu'une cellule devient trop âgée ou subit des dommages irréparables, elle se suicide afin de préserver l'intégrité de l'organisme par un processus appelé mort cellulaire programmée ou apoptose. Elle sera remplacée par une nouvelle cellule issue de la division cellulaire ou mitose des cellules avoisinantes. Dans un organisme adulte normal, ce phénomène survient des milliers de fois par jour et permet de conserver nos tissus et organes en santé par une régénération adéquate.

Le cancer se développe à partir d'une seule cellule dont l'ADN endommagé provoque le dérèglement du contrôle des deux mécanismes cellulaires mentionnés précédemment. Dans toutes les cellules cancéreuses, il s'agit de mutations dans les gènes appelés oncogènes (dont la fonction normale est de stimuler la prolifération cellulaire) ou anti-oncogènes (un gène suppresseur de tumeurs dont la fonction normale est d'induire l'apoptose).

Une seule mutation n'est généralement pas suffisante pour que la cellule devienne cancéreuse. Ainsi, plusieurs mutations dans ces gènes doivent survenir pour que la cellule acquière des propriétés malignes. La cellule anormale se multiplie donc intensément en transmettant son anomalie génétique à ses descendants, perd sa fonction ou son rôle dans l'organisme, et devient immortelle par la neutralisation du mécanisme d'apoptose. C'est l'anarchie! La multiplication accrue des cellules cancéreuses aboutit à la formation d'une tumeur qui envahit progressivement l'organe, qui cesse alors son activité. Les cellules acquièrent la capacité d'évasion pour coloniser d'autres sites et produire des métastases.

Il n'est pas toujours aisé de trouver une explication à l'apparition d'un cancer. Toutefois, certains facteurs mutagènes ont été pointés du doigt : pollution, agents chimiques, rayon X, ultra-violets, radiation atomique, alcool, virus. Il y a bien entendu l'âge et l'hérédité qui entrent dans l'équation.

Aussi, parce qu'il existe autant de cancers différents qu'il existe d'organes, de tissus ou de cellules différentes dans le corps humain, on peut expliquer la grande disparité dans les pronostics et la difficulté de la mise au point de traitements totalement efficaces ».

Source : Consultez nos experts... Pourquoi une cellule devient-elle cancéreuse?, entête, UQTR, vol. 3, no 12, 24 novembre 2003

Articles


Survie après cinq ans

H.Gilbert Welch
Personne n’avait osé prévoir ce qui semble bien être le plus grand triomphe de la médecine : la guérison par le diagnostic. Le médecin qui a fait cette découverte ne mériterait-il pas le pr

Qu'est-ce que le cancer

H.Gilbert Welch
Au fur et à mesure que l'on s'élève de la définition courante du cancer vers sa définition microscopique les raisons justifiant un test précoce et un traitement deviennent plus confuses.

Dossiers connexes