• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Pierre Corneille

    Poète dramatique français.

    Oeuvres


    Oeuvres complètes. Édition préparée par G. Couton. Paris, Gallimard, 1980-1987, 3 vol., coll.: "Bibliothèque de la Pléiade", 1980, 1984, 1987.

    Théâtre complet. Édition préparée par A. Niderst. Rouen, publ. de l'université, 1984-1986, 3 vol.

    Théâtre

    Oeuvres complètes de P. Corneille, Tome I Théâtre, Paris, P. Jannet, 1857 Tome II Théâtre mode image (Gallica classique, BNF)

    Agésilas: mode texte mode image (Gallica classique, BNF)
    Andromède: mode texte mode image (Gallica classique, BNF)
    Attila: mode texte (Gallica classique, BNF)
    Le Cid: mode texte mode image (Gallica classique, BNF)
    Cinna : mode texte mode image (Gallica classique, BNF)
    Clitandre: mode texte mode image (Gallica classique, BNF)
    Don Sanche d'Aragon: mode texte mode image (Gallica classique, BNF)
    La Galerie du Palais: mode texte mode image (Gallica classique, BNF)
    Héraclius, empereur d'Orient: mode texte mode image (Gallica classique, BNF)
    Horace: mode texte (Gallica classique, BNF)
    L'Illusion comique: mode texte mode image (Gallica classique, BNF). Édition imprimée : Gallimard, "Folio classique", 2000, 240 p. Recension d'Émilie Wemaëre : Le théâtre est un songe, Parutions.com, 12 janvier 2001
    Médée: mode texte mode image (Gallica classique, BNF)
    Mélite, ou les fausses lettres: mode image (Gallica classique, BNF)
    Le Menteur: mode texte mode image (Gallica classique, BNF)
    La suite du Menteur: mode texte mode image (Gallica classique, BNF)
    La Mort de Pompée: mode texte mode image (Gallica classique, BNF)
    Nicomède: mode texte mode image (Gallica classique, BNF)
    Oedipe: mode texte mode image (Gallica classique, BNF)
    Othon: mode texte mode image (Gallica classique, BNF)
    Pertharite, roi des Lombards: mode texte (Gallica classique, BNF)
    La place royalle, ou l'amoureux extravagant: mode texte mode image (Gallica classique, BNF)
    Polyeucte martyr: mode texte (Gallica classique, BNF)
    Psyché: mode texte mode image (Gallica classique, BNF)
    Pulchérie: mode texte mode image (Gallica classique, BNF)
    Rodogune, princesse des Parthes: mode texte mode image (Gallica classique, BNF)
    Sertorius: mode texte mode image (Gallica classique, BNF)
    Sophonisbe: mode texte mode image (Gallica classique, BNF)
    La Suivante: mode texte mode image (Gallica classique, BNF)
    Suréna, général des Parthe: mode texte mode image (Gallica classique, BNF)
    Théodore, vierge et martyre: mode texte mode image (Gallica classique, BNF)
    Tite et Bérénice: mode texte mode image (Gallica classique, BNF)
    La Toison d'or: mode texte mode image autre édition image (Gallica classique, BNF)
    La Veuve: mode texte mode image (Gallica classique, BNF)


    Oeuvres en prose

    Trois discours sur le poème dramatique, Paris, GF Flammarion, 1999. Une version numérique de ces discours existe sur Wikisource

    Autres textes

    L'imitation de Jésus-Christ. Traduite en vers français par Pierre Corneille; nouv. éd. revue et augm. par Ch. Marty-Laveaux. Paris, L. Hachette, 1862 (Bibliothèque nationale de France, Gallica - mode texte)

    Documentation

    Jugements

    "Les héros de Corneille disent souvent de grandes choses sans les inspirer : ceux de Racine les inspirent sans les dire. Les uns parlent, et toujours trop, afin de se faire connaître : les autres se font connaître parce qu'ils parlent.(..) Il me semble que l'idée des caractères de Corneille est presque toujours assez grande mais l'exécution en est quelquefois bien faible, et le coloris faux ou peu agréable. Quelques uns des caractères de Racine peuvent bien manquer de grandeur dans le dessein, mais les expressions sont toujours de main de maître, et puisées dans la vérité de la nature."

    VAUVENARGUES, duc de, Réflexions critiques sur quelques poètes, republié dans Les moralistes français, Garnier frères, Paris, 1875, p. 568


    "La langue française restait à jamais dans la médiocrité, sans un de ces génies faits pour changer et élever l’esprit de toute une nation. C’est le plus grand de nos académiciens, c’est Corneille seul qui commença à faire respecter notre langue des étrangers, précisément dans le temps que le Cardinal de Richelieu commençait à faire respecter la couronne. L’un et l’autre portèrent notre gloire dans l’Europe."

    VOLTAIRE, hommage à Corneille à l'Académie française

    "Je suis loin de vouloir affaiblir ce juste sentiment de reconnaissance et d'admiration qui consacre parmi nous le nom de Corneille. Si j'étais assez malheureux pour pouvoir jamais être le détracteur d'un grand homme, oserais-je louer Racine ?

    Corneille, s'élevant tout à coup au dessus des déclamateurs barbares qui n'avaient encore pris aux Grecs que la règle des trois unités, jeta le premier de longs sillons de lumière dans la nuit qui couvrait la France. Le premier il mit de la noblesse dans notre versification; il éleva notre langue à la hauteur de ses idées, il l'enrichit des tournures mâles et vigoureuses qui n'étaient que l'expression de sa propre force. Le premier il connut le langage de la vraie grandeur, l'art de lier les scènes, l'art de l'exposition et du dialogue. Il purgea le théâtre des jeux de mots et des pointes ridicules, qui sont l'éloquence des temps de barbarie. C'est à lui que l'on dut la première tragédie intéressante qui commença la gloire du théâtre français, et prépara sa supériorité. Il eut dans Cinna le mérite, unique jusqu'alors, de remplir l'étendue du drame avec une action majestueuse et simple. Il puisa dans son génie les beautés tragiques des Horaces, les détails imposans de Pompée et de Sertorius, le cinquième acte de Rodogune , l'un des plus grands tableaux qu'on ait jamais montrés sur la scène. Il traça des caractères énergiques, tels que don Diègue et le vieil Horace, Émilie et Cornélie; des caractères nobles et vertueux, tels que les deux frères dans Rodogune, Sévère et Pauline dans Polyeucte. Tous ces différens mérites étoient inconnus avant lui, et il y a joint des traits d'une éloquence frappante, et ces mots sublimes qui, s'échappant d'une ame fortement émue, ébranlent fortement la nôtre, lui donnent une plus grande idée d'elle-même, et y laissent un profond souvenir de l'homme rare à qui elle a dû cette puissante émotion.

    Voilà ce qu'avait fait Corneille. Mais combien il restait encore à faire ! Combien l'art de la tragédie, qui doit être le résultat de tant de mérites différens, était loin de les réunir ! Combien y avait-il encore, je ne dis pas à perfectionner, mais à créer ! Car l'assemblage
    de tant de beautés vraiment tragiques qui étincelèrent dans le premier chef-d'oeuvre de Racine, dans Andromaque, n' est-il pas une véritable création !"

    JEAN-FRANÇOIS DE LA HARPE, Éloge de Racine


    Corneille et Racine

    "Corneille nous assujettit à ses caractères et à ses idées, Racine se conforme aux nôtres; celui là peint les hommes comme ils devraient être, celui-ci les peint tels qu'ils sont. Il y a plus dans le premier de ce que l'on admire, et de ce que l'on doit imiter; il y a plus dans le second de ce que l'on reconnaît dans les autres, ou de ce que l'on éprouve dans soi-même. L'un élève, étonne, maîtrise, instruit; l'autre plaît, remue, touche, pénètre.(...) L'on est plus occupé aux pièces de Corneille; l'on est plus ébranlé et attendri à celles de Racine. Corneille est plus moral, Racine plus naturel."

    LA BRUYÈRE, Les Caractères


    "La tragédie, soumise comme tout le reste au caractère patriotique, fut donc chez les Grecs leur histoire en action. Corneille, dominé par son génie, et n'empruntant aux anciens que les préceptes de l'art sans prendre leur manière pour modèle, fit de la tragédie une école d'héroïsme et de vertu. Racine, plus profond dans la connaissance de l'art, s'ouvrit une route nouvelle, et la tragédie fut alors l'histoire des passions et le tableau du coeur humain."

    JEAN-FRANÇOIS DE LA HARPE, Éloge de Racine


    "Quand nous ferons à notre tour, quand nous referons après tant d'autres le célèbre parallèle (si inégal) de Corneille et de Racine, nous reconnaîtrons aisément, ce sera une de nos premières constatations, une de nos reconnaissances capitales (...) que Corneille ne travaille jamais que dans le domaine de la grâce et que Racine ne travaille jamais que dans le domaine de la disgrâce. Corneille n'opère jamais que dans le royaume du salut, Racine n'opère jamais que dans le royaume de la perdition.(...)

    Les blessures que nous recevons, nous les recevons dans Racine, les êtres que nous sommes, nous le sonnes dans Corneille. (...)

    Les vieux criminels censément les plus endurcis de Corneille ont le coeur plus pur que les plus jeunes adolescents (et surtout adolescentes) de Racine. l'impuissance à la cruauté des cornéliens est désarmante. La cruauté naturelle, profonde des raciniens est sans limite. (...)

    Par son impotence même de mal, de cruauté, Corneille va plus profond que Racine."

    CHARLES PÉGUY, Victor Marie, comte Hugo


    Études

    Publications anciennes

    Examen des commentaires de Voltaire sur Corneille, mai 1764. Dans Grimm, Diderot, Raynal, Meister, Correspondance littéraire, philosophique et critique.

    Fabre, Victorin. "Pierre Corneille". Notice publiée dans : Louis-Gabriel Michaud (dir.), Biographie universelle ancienne et moderne : histoire par ordre alphabétique de la vie publique et privée de tous les hommes... Tome neuvième [Conan-Czvittinger]. Paris, Mme C. Desplaces, Michaud, 1855, p. 223-232 (Bibliothèque nationale de France, Gallica - mode image, format PDF)

    Picot, Émile (1844-1918). Bibliographie cornélienne, ou Description raisonnée de toutes les éditions des oeuvres de Pierre Corneille, des imitations ou traductions qui en ont été faites, et des ouvrages relatifs à Corneille et à ses écrits, Paris, A. Fontaine, 1876, XV-552 p. (Bibliothèque nationale de France, Gallica - mode image, format PDF)

    Guizot, François. Shakespeare et son temps, étude littéraire. Corneille et son temps, étude littéraire, Paris, Didier, 1852. Un compte rendu, en langue anglaise : Blackwood's Edinburgh Magazine, vol. LXXII, no CCCCXLIV, p. 397-414. On peut lire l'article sur Google Book Search (il manque le début du texte) - mode image

    Taschereau, Jules-Antoine. Histoire de la vie et des ouvrages de P. Corneille. Paris, P. Jannet, 1855, VIII-440-30 p. (Bibliothèque nationale de France, Gallica - mode image, format PDF)

    Merlet, Gustave (1828-1891). Études littéraires sur le théâtre de Racine, de Corneille et de Molière, Paris, Hachette, 1883, III-492 p. (Bibliothèque nationale de France, Gallica - mode image, format PDF)

    Bouquet, François (1815-1892?). Points obscurs et nouveaux de la vie de Pierre Corneille : étude historique et critique, avec pièces justificatives, Paris, Hachette, 1888, XVI-394 p. (Bibliothèque nationale de France, Gallica - mode image, format PDF)

    Longhaye, Georges (1839-1920; s.j.). "Livre premier : Corneille" de l'Histoire de la littérature française au dix-septième siècle. Tome II. Les Premiers maîtres : Corneille, Pascal, Molière, Bossuet. Paris, V. Retaux et fils, 1895, p. 3-70 (Bibliothèque nationale de France, Gallica - mode image, format PDF)

    Gasté, A. La Querelle du Cid, 1898. Nouvelle publication : Slatkine Reprints, Genève, 1970

    Lanson, Gustave. Pierre Corneille, Paris, Hachette, 1898

    Brunetière, Ferdinand. "Corneille", in Études critiques sur l'histoire de la littérature française. Sixième série : La doctrine évolutive et l'histoire de la litératture - Les fabliaux du moyen age et l'origine ses con,tes - un précurseur de la pléiade : Maurice Scève - Corneille - L'esthétique de Boileau - Bossuet - Les mémoires d'un homme heureux - Classique ou romantique - Le cosmopolitisme et la littérature nationale. Paris, Hachette, 1911, 316 p. : p. 97-152 (Bibliothèque nationale de France, Gallica - mode image, format PDF)

    Péguy, Charles. Il est question de Corneille dans les publications suivantes : Oeuvres complètes, Paris, N.R.F., tome IV, 1916: Victor-Marie, comte Hugo, et tome IX, 1924 : Note conjointe sur M. Descartes et la philosophie cartésienne, p. p. Marcel Péguy dans Oeuvres en prose, Paris, Gallimard ("La Pléiade"), t. II, 1957, p. 754-838 et 1299-1496.

    Croce, Benedetto. Ariosto, Shakespeare e Corneille, Bari, Laterza, 1920. Traduction anglaise : Ariosto, Shakespeare and Corneille, New York, Henry Holt and company, 1920

    Rivaille, L. Les débuts de Pierre Corneille, Paris, Boivin, 1936

    Schlumberger, Jean. Plaisir à Corneille, Paris, N.R.F., 1936

    Brasillach, Robert. Corneille, Paris, Fayard, 1938. Réédition : Fayard, 2006, 360 p. Présentation sur le site de l'éditeur. Voir aussi : Pierre Assouline, Corneille en chemise noire, La République des livres, 2 mars 2006

    Cassirer, Ernst (1874-1945). Descartes, Corneille, Christine de Suède. Traduit par M. Francès et P. Schrecker. Vrin, "Bibliothèque des Textes Philosophiques – Poche", 122 p. Présentation sur le site de l'éditeur.

    Publications contemporaines

    Études

    Bénichou, Paul. Caractéristiques du théâtre cornélien (source : Encyclopaedia Universalis)

    Biet, Christian. Moi, Pierre Corneille. Paris, Gallimard, 2006, 128 p. (Découvertes Gallimard, no 484). Présentation sur le site de l'éditeur.

    Clarke, David. Poetics and political drama under Louis XIII, Cambridge Universioty Press, 1992

    Couprie, Alain. Pierre Corneille. Le Cid, Paris, P.U.F., 1989

    Couton, Georges. Corneille, Paris, Hatier, coll. "Connaissance des Lettres", 1958
    Couton, Georges. La vieillesse de Corneille, Paris, Deshayes, 1949.
    Couton, Georges. Corneille et la Fronde, Paris, Belles-Lettres, 1951

    Descotes, Maurice. Les grands rôles du théâtre de Corneille, Paris, P.U.F., 1962

    Dort, Bernard. Corneille dramaturge, Paris, L'Arche, 1972

    Doubrovski, Serge. Corneille et la dialectique du héros, Paris, Gallimard, 1963, 592 p. (Bibliothèque des Idées). Réédition : 1982, 588 p., collection "Tel", no 64. Présentation sur le site de l'éditeur. Voir aussi cette critique sévère de l'ouvrage publiée sur le site du Centre international Blaise Pascal : "Soupe hégélienne à base de maître et d’esclave dialectisés, très bien vue dans les milieux bien-pensants, mais dont on ne peut pas vraiment dire qu'elle contribue à l'intelligence du théâtre de Corneille. Ni à l'intelligence tout court d'ailleurs."

    Forestier, Georges. Corneille. Le sens d'une dramaturgie, Paris, SEDES, 1998.
    Forestier, Georges. Essai de génétique théâtrale. Corneille à l'oeuvre, Paris, Klincksieck, 1996

    Fumaroli, Marc. Héros et orateurs. Rhétorique et dramaturgie conéliennes, Genève, Droz, 1990
    Fumaroli, Marc. "La Tragédie de la cité terrestre dans Horace", "Diversité c'est ma devise", Studien zur französischen Literatur des 17. Jahrhunderts. Festschrift für Jürgen Grimm, Biblio 17, Paris – Seattle – Tübingen, 1994, p. 157-190

    Goodkin, Richard E. Birth Marks. The Tragedy of Primogeniture in Pierre Corneille, Thomas Corneille, and Jean Racine, Philadelphie, University of Pennsylvania Press, 2000, 304 p. Présentation sur le site de l'éditeur. Voir aussi la page de l'auteur sur le site du Department of French & Italian, University of Wisconsin-Madison. On peut lire des extraits en ligne sur le site Google Book Search (mode image).

    Herland, Louis. Corneille par lui-même, Paris, Seuil, coll. "Écrivains de toujours", 1965.
    Herland, Louis. Horace ou la naissance de l'homme. Deuxième édition. Toulouse, Université de Toulouse-le-Mirail, 1986.

    Knight, Roy C. Corneille's tragedies. The role of the unexpected, Cardiff, University of Wales Press, 1991

    Le Gall, André. Corneille en son temps et en son œuvre. Enquête sur un poète de théâtre au XVIIe siècle, Paris, Flammarion, 1997. On peut accéder ici au site personnel de l'auteur, où l'on trouve une présentation de l'ouvrage.

    Lyons, John D. The Tragedy of origins. Pierre Corneille and historical perspective, Stanford, Stanford University Press, 1996, 236 p. Compte rendu de Mathilde Bombart, publié dans Annales H.S.S., 55e année, n°5, sept.-oct. 2000, p. 1144-1147.

    Maurens, Jacques. La tragédie sans tragique. Le néo-stoïcisme dans l'oeuvre de Pierre Corneille, Paris, Armand Colin, 1966.

    Nadal, Octave. Le sentiment de l'amour dans l'oeuvre de Pierre Corneille, Paris, Gallimard, 1948, 420 p. (Bibliothèque des Idées). Réédition : 1991, 420 p. (collection "Tel", no 186). Présentation sur le site de l'éditeur.

    Niderst, Alain. Pierre Corneille, Paris, Fayard, 2006, 438 p. Présentation sur le site de l'éditeur. Recension de Rachel Lauthelier-Mourier : Relire Corneille, lire Pierre Corneille, Parutions.com, 5 avril 2006
    Niderst, Alain (dir.). Pierre Corneille, Paris, P.U.F., 1986. Actes du colloque organisé par l'université de Rouen, la Société d'étude du XVIIe siècle et la Société d'histoire littéraire de la France, Rouen, 2-6 octobre 1984
    Niderst, Alain. Introduction à L'Illusion comique et au Cid (reproduit sur Web 17 - Le XVIIe siècle de Roger Duchêne)
    Voir aussi cette courte biographie de l'auteur.

    Picciola, Liliane. Corneille et la dramaturgie espagnole, Mont-de-Marsan, Éditions Interuniversitaires, 1995

    Poirier, Germain. Corneille témoin de son temps, Seatle-Tübingen, 1990-1994

    Prigent, Michel. Le héros et l'Etat dans la tragédie de Pierre Corneille, Paris, PUF, 1986

    Riou, Daniel (dir.). Lectures de Corneille. Cinna, Rodogune, Nicomède, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 1997

    Scherer, Jacques. Le théâtre de Corneille, Paris, Nizet, 1984.

    Stegmann, André. L'héroïsme cornélien - genèse et signification, Paris, A. Colin, 1968.

    Sweetser, Marie-Odile. La dramaturgie de Corneille, Genève, Droz, 1977

    Vialleton, Jean-Yves (dir.). Lectures du jeune Corneille. L'Illusion comique et Le Cid, PUR, Université Rennes 2, 2001. On peut lire le sommaire sur Fabula.org

    Vicaire, François. Pierre Corneille. Maison des Champs, Maison des Villes. Éditions Petit à petit, 2005, 48 p. Présentation sur le site de l'éditeur. Brève recension sur le site Terres d'écrivains.

    Vignes, Maria. Corneille. Biographie, étude de l'oeuvre, Paris, Albin Michel, 1994


    Revues :

    "Corneille", Revue d’Histoire Littéraire de la France, n° 5, sept.-oct. 1985
    "Corneille", XVIIe Siècle, n° 190, janvier-mars 1996.
    "Corneille après Corneille, 1684-1791", XVIIe Siècle, n° 225, octobre 2004
    "1606-2006, Corneille !", Études Normandes, no 2-2006. Présentation et sommaire sur le site de la revue.

    Voir aussi, sur le théâtre classique en France :

    Scherer, Jacques. La Dramaturgie classique en France, Paris, Nizet, 1950
    Morel, J. La Tragédie, Paris, A. Colin, coll. U, 2°éd., 1964
    Truchet, J. La Tragédie classique en France, Paris, PUF, 1975
    Viala, A. (dir.). Le Théâtre en France des origines à nos jours, Paris, PUF, "Collection Premier Cycle", 1997
    Couton, Georges. Richelieu et le théâtre, Presses Universitaires de Lyon, 1986
    Lancaster, Henry-Carrington. A History of french dramatic literature in the XVIIth century, Baltimore, John Hopkins Press, 1924-1942, 9 vol.
    Bertrand, Dominique, J.-L. Haquette et al. Le Théâtre, Rosny, Bréal, coll. "Grand Amphi", 1996
    Bertrand, Dominique. Lire le théâtre classique, Paris, Dunod, 1999


    Recherche

    Journée d'étude pour l'agrégation : "Pierre Corneille - L'Illusion comique et Le Cid". Groupe de recherche du T. A. M., Groupe de recherche Cerlce 17, Université Paris III-Université Paris VII. Organisée par Hélène Merlin-Kajman et Pascal Debailly. Le vendredi 9 novembre 2001. Université Paris VII-Denis Diderot. On peut lire en ligne les textes des présentations.

    Garofalo, Elena. La Sentence dans le théâtre du XVIIe siècle : les tragédies de Pierre Corneille (1635-1660), Lille, ANRT, 2003. 610 p. Présentation par Alexandra Licha : "Les sentences non sentencieuses de P. Corneille", Acta Fabula, vol. 5, no 2, printemps 2004 (fabula.org). Une thèse.

    Labbé, Dominique (Institut d'Etudes Politiques, Grenoble). "Corneille et Molière". Communication présentée le 13 janvier 2004 dans le cadre du Séminaire du Groupe Langues Information Représentations (Laboratoire d'Informatique pour la Mécanique et les Sciences de l'Ingénieur, LIMSI, Université de Paris XI-Orsay) - format PDF

    Tomotani, Tomoki. "La faute tragique dans le théâtre classique français : La Mesnardière, Corneille, Racine", Cahiers de littérature et langue françaises (Université de Waseda, Japon), vol. 18 (format PDF)


    Documents à caractère pédagogique ou éducatif

    Le Cid. Dossier pédagogique (Petits Classiques Larousse)
    Corneille (Classiques Bordas)

    Autres textes

    Carrère d'Encausse, Hélène. Enfin Corneille vint... Discours du secrétaire perpétuel présenté lors de la séance publique annuelle de l'Académie française, le jeudi 1er décembre 2005, à Paris, au Palais de l'Institut.

    L'affaire Corneille/Molière

    Résumé de l'affaire
    Le dossier Corneille-Molière (Fabula.org)
    Affaire Molière-Corneille (Wikipedia)

    Les médias
    Une bonne présentation de la polémique : Frédéric Lewino, Corneille-Molière
    L'affaire rebondit, Le Point, n°1595, 11 avril 2003, p. 102
    Fabienne Dumontet, Molière et Corneille confondus, Le Monde, 11 juin 2003 (format PDF)
    Odile Quirot, Corneille était-il son « nègre » ? L’affaire Molière, Le Nouvel Observateur, n°2011, semaine du jeudi 22 mai 2003
    Magazine L'Express : Claire Chartier, Molière trahi par l'ordinateur, 17 octobre 2002; Claude Allègre, Les limites de l'informatique, 5 décembre 2002
    Lila Azam Zanganeh, Not Molière! Ah, Nothing Is Sacred, The New York Times, 6 septembre 2003

    La source de la polémique
    Dossier de Dominique Labbé, chercheur à l'Unité mixte de recherche PACTE - Politiques publiques, Action politique, Territoires (UMR CNRS/IEP/UPMF/UJF 5194), Grenoble
    Dominique Labbé, Corneille dans l'ombre de Molière. Histoire d’une découverte, Bruxelles, Les Impressions Nouvelles, collection « Bâtons rompus », 2003, 144 p. Présentation sur le site de l'éditeur
    A la suite de la polémique suscitée par la publication de son ouvrage, l'auteur a répondu aux arguments qu'on lui opposait dans un texte accessible en ligne (format PDF).
    Le site L'Affaire Corneille-Molière, de l'Association Cornélienne de France, où l'on s'interroge à savoir si l'on peut et si l'on doit en finir avec le dogme moliéresque, se montre favorable aux "découvertes scientifiques de Dominique Labbé"

    Réactions critiques
    Dossier de Jean-Marie Viprey (maître de Conférences en Langue et Littérature Françaises - HDR en 7ème et 9ème sections du CNU - (Sciences du langage, Langue et Littérature Françaises) - LASELDI (Laboratoire de Sémio-Linguistique, Didactique, Informatique) - EA 2281 de l’Université de Franche-Comté)
    Corneille et Molière - Table ronde, 7e Journées internationales d’Analyse statistique des Données Textuelles, 2004 (format PDF). Avec Dominique Labbé et Jean-Marie Viprey
    Corneille a-t-il écrit les pièces de Molière ? (site de Roger Duchêne) : "Lancé par Pierre Louys, repris par Henri Bataille, un serpent de mer revient périodiquement à la surface. Aujourdhui avec la prétendue caution de l'informatique. Les raisons d'en douter." Voir aussi les Dernières nouvelles d'une identification abusive
    Le dossier Corneille-Molière, par Georges Forestier (Centre de Recherche sur l’Histoire du Théâtre, Université Paris IV Paris-Sorbonne) - reproduit sur le site Fabula.org
    Forestier, Georges. Dossier Corneille-Molière, ou d’un vrai canular à une fausse découverte scientifique. À propos des travaux de Dominique et Cyril Labbé : «Inter-Textual Distance and Authorship Attribution. Corneille and Molière», Journal of Quantitative Linguistics, vol. 8, n° 3, 2001, p. 213-231 (fabula.org).
    Étienne Brunet (Université de Nice), Où l'on mesure la distance entre les distances, Texto!, 2004
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Données biographiques
    Nationalité
    France
    Naissance
    06 / 06 / 1606, Rouen
    Déces
    01 / 10 / 1684
    Documents Associés
    Pierre Corneille
    Charles-Augustin Sainte-Beuve
    Tragédie, littérature française, théâtre
    Paul Hazard
    Ferdinand Brunetière
    tragédie, héroisme, valeur morale
    Émile Faguet
    Jean-Pierre Cavaillé
    libertin, libre-pensée, Le Cid, Théophile, Guez de Balzac, Goulu, absolutisme, Moi, souveraineté, subjectivité
    Simone Weil
    esprit romain
    Rome antique
    patriotisme
    cardinal de Richelieu
    raison d'État
    État
    absolutisme
    déracinement
    christianisme
    vertu
    Raccourcis
    Le 400e anniversaire de sa naissance (6 juin 2006)

    Sites officiels
    Pierre Corneille (Célébrations nationales 2006, Ministère de la Culture, Fr.)
    Ville de Rouen. Deux dépliants téléchargeables : 1. 400e anniversaire de la naissance de Corneille (2,1 Mo) - programme des manifestations organisées à cette occasion à Rouen. 2. Dossier de presse : Corneille (3,5 Mo). Voir aussi le no 238 du Rouen Magazine, journal municipal - format PDF
    Année Corneille : en vers et pour tous (site du Département de Seine-Maritime)

    Événements
    L'année Corneille à Rouen (www.Rouen-Histoire.com)
    Colloque international pour le quatrième centenaire de la naissance de Pierre Corneille : "Pratiques de Corneille". Organisé conjointement à Rouen, du 5 au 9 juin 2006, par le CEREdI (Centre d'Etude et de Recherche Editer-Interpréter) de l'Université de Rouen et le Mouvement Corneille- Centre International Pierre Corneille (Educnet)
    Colloque international anniversaire "Pierre Corneille - Quatre siècles après". Organisé par le Département de français de la Faculté des lettres (Université “Babes-Bolyai”) de Cluj-Napoca, Roumanie, en collaboration avec le Centre Culturel Français de Cluj-Napoca, du 4 au 7 mai 2006
    "L’oeuvre dramatique de Pierre Corneille dans le monde germanique. Du baroque au romantisme". Rencontre organisée par le Centre de Recherches germaniques (EA 3556) de l'Université de Paris-Sorbonne (Paris IV), avec le soutien de l’École Doctorale « Civilisations, cultures, littératures et sociétés » et du Conseil Scientifique de Paris-Sorbonne. Les 21, 22 et 23 juin 2006, Institut National d’Histoire de l’Art (Ancienne Bibliothèque Nationale), Paris. Programme provisoire en format PDF

    Médias
    Michel Grodent, "Corneille, 400 ans à peine", Le Soir, 2 juin 2006
    Armelle Héliot, "Pierre Corneille sur les deux rives", Le Figaro, 25 mars 2006 : "A Rouen, pour célébrer le quatre centième anniversaire de l'auteur du Cid, Alain Bézu met de nouveau en scène L'illusion comique, pièce qui a marqué l'histoire de sa compagnie."
    Moi, Pierre Corneille, par Christian Biet ("Entre les lignes", Espace 2, Radio suisse romande, 6 juin 2006). "À l’occasion du 400e anniversaire de la naissance de Pierre Corneille rencontre avec ce biographe éclairé qui sort son livre chez Gallimard." On peut faire l'écoute de l'émission à l'aide de Real Player.

    Sens de cette commémoration
    Célébrer Corneille (Mouvement Corneille – Centre international Pierre Corneille)
    Hélène Carrère d'Encausse, Enfin Corneille vint... Discours du secrétaire perpétuel présenté lors de la séance publique annuelle de l'Académie française, le jeudi 1er décembre 2005, à Paris, au Palais de l'Institut. "Le quatrième centenaire de la naissance de Corneille sera célébré en 2006. En ces temps où l’Académie déplore que la langue française soit malmenée par ceux dont elle est le bien le plus précieux et menacée dans son influence extérieure, évoquer sous la Coupole celui qui en porta la gloire dans toute l’Europe, n’est-ce pas la meilleure manière de dire notre foi dans l’immortalité de la langue française et de son génie ?"
    Paul-Marie Coûteaux, "Corneille dessine la figure française de l'homme idéal", Le Figaro, 13 avril 2006. Autre lien pour le même article.
    Pierre Assouline, Corneille débarquera bien le 6 juin, La République des livres, 1er juin 2006

    Biographie de l'écrivain
    Notice de l'Encyclopédie Hachette
    Biographie (Mouvement Corneille – Centre international Pierre Corneille)
    Brève présentation de son oeuvre (Gallica, BNF)
    Courte notice sur le site de la Comédie-Française
    Notice biographique (site www.toutmoliere.net)
    Entrées de Wikipedia : fr., angl.
    Membre de l'Académie française
    Pierre Corneille (adlitteram.free.fr)

    Sites de référence
    Mouvement Corneille - Centre international Pierre-Corneille

    Le Cid
    Alain Niderst, Introduction à L'Illusion comique et au Cid (reproduit sur Web 17 - Le XVIIe siècle de Roger Duchêne)
    Corneille et Le Cid; L'analyse du Cid par Serge Doubrovsky dans Corneille et la dialectique du héros (Documents de référence pour les leçons de français - site personnel de Jean-François Jobin)
    Analyse des stances de Rodrigue dans le Cid : Introduction et étude des deux derniers vers de chaque stance, par Moïse Fdida (Le scarabée)

    Musées
    Les musées Corneille (Mouvement Corneille – Centre international Pierre Corneille)

    Lieux de mémoire
    Pierre Corneille à Rouen (www.Rouen-Histoire.com)
    Pierre Corneille : Maison des Champs, maison des Villes (Éditions Petit à petit)
    Le Paris du XVIIe siècle - Le Marais littéraire (Terres d'écrivains)

    Le théâtre classique
    La doctrine classique dans le théâtre du XVIIe siècle (Documents de référence pour les leçons de français - site personnel de Jean-François Jobin)

    Corneille-Racine
    Sébastien Lapaque, "Corneille-Racine, on refait le match", Le Figaro, 13 avril 2006
    De Racine et Corneille, éternel parallèle (Théâtre Online.com)

    Référence


    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.