• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Automne

    Définition

    Saison de l'année située entre l'été et l'hiver. (Voir le TLFi)

    Essentiel

    «Automne, transparence! ô solitude accrue
    De tristesse et de liberté!
    Toute chose m’est claire à peine disparue;
    Ce qui n’est plus se fait clarté.

    [...]

    Ô quelle éternité d’absence spontanée
    Vient tout à coup de s’abréger?...
    Une feuille qui tombe a divisé l’année
    De son événement léger.»

    Paul Valéry, extrait de l'élégie Équinoxe, Oeuvres, Tome 1, La Pléiade, Gallimard, 1965, p.160

    ***




    [...]

    «Ah ! laissez-moi, mon front posé sur vos genoux,
    Goûter, en regrettant l'été blanc et torride,
    De l'arrière-saison le rayon jaune et doux.»


    Baudelaire, Chant d'automne, Les Fleurs du mal

    ***




    Voici que la saison décline,
    L'ombre grandit, l'azur décroît,
    Le vent fraîchit sur la colline,
    L'oiseau frissonne, l'herbe a froid.

    Août contre septembre lutte ;
    L'océan n'a plus d'alcyon ;
    Chaque jour perd une minute,
    Chaque aurore pleure un rayon.

    La mouche, comme prise au piège,
    Est immobile à mon plafond ;
    Et comme un blanc flocon de neige,
    Petit à petit, l'été fond


    Victor Hugo

    ***

    Roses d'automne

    [...]

    «En ces fleurs que le soir mélancolique étale,
    C'est l'âme des printemps fanés qui, pour un jour,
    Remonte, et de corolle en corolle s'exhale,
    Comme soupirs de rêve et sourires d'amour.

    Tardives floraisons du jardin qui décline,
    Vous avez la douceur exquise et le parfum
    Des anciens souvenirs, si doux, malgré l'épine
    De l'illusion morte et du bonheur défunt.»


    Nérée Beauchemin (poète québécois)

    Documentation

    Les couleurs de l'automne

    «En dépit des apparences, les feuilles vertes d’érable contiennent en tout temps deux couleurs, le vert et aussi le jaune. Le vert de la chlorophylle qui se renouvelle constamment à la lumière du soleil, couvre le jaune qui apparaît à l’automne quand la chlorophylle s’épuise et se détruit, faute de soleil. Ceci explique pourquoi les feuilles deviennent d’abord jaunes.

    Et le rouge alors? Il vient du sucre. La sève sucrée des érables provoque, vers la fin de septembre, un tampon de liège à la base des tiges des feuilles. Ce tampon est un filtre qui laisse passer la sève brute vers les feuilles mais empêche la sève de retourner vers l’arbre. Alors les sucres s’accumulent dans les feuilles et enclenchent une réaction chimique avec des composés colorés cachés dans les feuilles et alors le rouge se met à cacher le jaune. Quand le sol de l’arbre est acide les feuilles de l’arbre deviennent rouge vif, si le sol est plutôt alcalin, elles deviennent violettes.»

    Source: Centre de la nature Mont Saint-Hilaire, Université McGill.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Documents Associés
    Edmond-Joseph Massicotte
    Émile Verhaeren
    Raccourcis

    Référence


    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.