• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Dossier: Écriture

    L’écriture cursive est de retour

    Alexandre Poulin

    Quiconque a contemplé une écriture de haut niveau, celle de Nietzsche par exemple, comprend pourquoi Ludwig Klages, célébré caractérologue et graphologue du 20ème siècle, a pu dire que l’écriture manuscrite est « la synthèse immobile des mouvements de l’âme,» ce qui en fait un mode d’expression artistique précieux et pour le graphologue un document irremplaçable pour l’étude du caractère. Chacun s’incarne dans son écriture.

    L’écrivaine et avocate Ephrat Livni attire notre attention sur un enjeu que l’on croyait derrière nous. La multiplication d’appareils électroniques utilisés sur une base quotidienne a conduit à une crise internationale de l’écriture. Est-ce une compétence surannée ? La saisie informatique paraît si commode que nous ne voyons plus l’utilité de prendre une plume – un crayon ou un stylo. Et si nous avions tort ?

    Pourtant, l’écriture cursive est de retour aux États-Unis parce que des études scientifiques ont prouvé sa vertu sur le plan cognitif et que des parents ont demandé que soit préservée cette compétence pratique. Dix ans après avoir été classée parmi les brocantes d’une autre époque, l’écriture cursive fait son retour dans le programme éducatif de quatorze États, dont la Louisiane à partir de l’automne prochain – une loi a été adoptée et les enseignants avaient un an pour s’y conformer.

    D’aucuns diront qu’il s’agit d’une affaire de nostalgie, ce que récusent Livni et d’autres experts. Virginia Berninger, professeure à l’université de Washington, déclarait récemment au Washington Post que ses recherches ont montré que les élèves, jusqu’en sixième année, écrivent plus de mots, plus rapidement, et expriment plus d’idées s’ils se servent d’un crayon plutôt que d’un clavier. À l’ère des ordinateurs, croire que plus n’est besoin d’écrire à la main relève d’un mythe. Quiconque peut bénéficier des effets cognitifs de l’écriture cursive, parent ou non, enfant ou non, que ce soit pour une prise de notes au travail ou pour simplement mieux organiser sa pensée.

    Des études scientifiques auprès d’enfants et d’adultes montrent qu’il vaut mieux manier une plume pour une meilleure rétention d’information à long terme. Cela favorise également une augmentation de l’activité du cerveau, ce que prouvent des scanographies du cerveau. La cause de ce résultat n’est pas tout à fait connue, mais des chercheurs émettent l’hypothèse qu’écrire à la main plus exigeant pour le cerveau : l’écriture de chaque lettre requiert différentes actions.

    L’écriture manuscrite comporte des limites, notamment quant à la vitesse d’exécution, ce qui nous pousse à faire des choix. En classe, tout prendre en note, à l’ordinateur ou à la main, est impossible. Les étudiants qui prennent des notes à l’ordinateur ont tendance à transcrire in extenso les paroles du professeur, contrairement à ceux qui prennent des notes à la main, lesquels doivent assimiler l’information et conserver l’essentiel.

    Si l’écriture cursive était si démodée, pourquoi Vladimir Nabokov et Truman Capote préféraient-ils d’abord écrire leurs romans à la main ?

    L'article d'Ephrat Livnni dans Quartz

     

    Source

    Date de création : 2017-09-12 | Date de modification : 2017-09-20
    Informations
    L'auteur

    Alexandre Poulin

    0%
    Dons reçus (2018-2019):0$
    Objectif (2018-2019): 25 000$


    Nous avons reçu près de 11 407$ lors de la campagne 2017-2018. Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2018-2019, notre objectif s'élève à 20 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.