Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

Sur les falaises de marbre

Ernst Jünger
Mais le mètre est chose qu'on ne corrompt point. Ses colonnes invisibles, ses portiques sont inaccessibles aux feux de la destruction. Et ces imposteurs s'abusaient eux-mêmes, qui pensaient que des offrandes du rang de l'eburnum pouvaient s'acheter. Nous n'assistâmes qu'à la première de ces fêtes funèbres, et les choses que nous vîmes furent telles que nous les attendions. Le mercenaire appelé à franchir l'arche du poème, chemin sublime sur le feu subtil, aussitôt balbutia et se déconcerta. Mais bientôt, sa langue se déliant, il fit appel aux ïambes ignobles de la haine et de la vengeance qui dardaient dans la poussière leur venin. Nous vîmes, assistant à ce spectacle, la foule dans les pourpres vêtements de fête qu'on porte pour l'eburnum, avec les magistrats et le clergé en grand costume.

    En d'autre temps, quand l'aigle prenait son vol, un profond silence régnait ; il y eut, cette fois, une explosion de sauvage allégresse.

    Écoutant ces cris, la tristesse nous saisit, et beaucoup d'autres avec nous ; car nous sentions que désormais, le juste esprit des ancêtres abandonnait Marina.

À lire également du même auteur

La qualité et la quantité
La différence entre le qualitatif et le quantitatif est portée par la déchirure de l'espace et du

La plante originaire
Ernst Jünger s'inscrit ici dans une tradition qui remonte à Goethe. Ce grand poète fut aussi un b