• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Dossier: Encyclopédie

    Le kaléidoscope de L'Encyclopédie de L'Agora

    Jacques Dufresne
    Dans la même oeuvre: un outil de recherche, une oeuvre évolutive et interactive, des sentiers de sens, un outil pédagogique, des anthologies diverses, des chronologies, une revue de l'actualité, un polydictionnaire...

    Une oeuvre englobante
    Une oeuvre comme L’Encyclopédie de L’Agora ne peut se définir que par les fonctions qu’elle remplit. Ces fonctions, nombreuses, forment un ensemble qui, à première vue, étonne, inquiète même par sa variété, mais qui, à l’examen, apparaît comme une synthèse dont il serait dommage de se priver, compte tenu de la puissance des nouveaux outils de communication et d’information. Quoi de plus naturel que de ranger les documents écrits selon le genre de texte: poème, article, chanson, thèse, etc.? La mécanique de la base de données se chargera ensuite de générer autant d’anthologies qu’il y aura de genres de textes. Pour obtenir une anthologie de la poésie sur l’amour, il suffira d’ajouter le mot amour dans les champs sujet ou titre de l’outil de recherche spécialisé. Un document que l’on insère dans l'encyclopédie correspond-il à un débat public du moment? Il suffira, pour que les utilisateurs de l'encyclopédie y accèdent facilement, de cocher la case actualité dans le formulaire de la base de données. Quant aux utilisateurs, il leur suffira de restreindre leur recherche aux documents d’actualité. Pourquoi se priverait-on de toutes ces fonctions puisque, pour les obtenir, il suffit de cocher une case dans un formulaire de bases de données?

    Une oeuvre universelle
    La fréquentation du site actuel de L’Agora (magazine plus encyclopédie) donne une idée sans doute assez juste de ce que sera la fréquentation de l'encyclopédie dans l’avenir: 80% d’étrangers y accèdent régulièrement. Pour des auteurs habitués à n’écrire que pour leurs compatriotes, il s’agit là d’un changement radical… et d’un défi enthousiasmant.

    Nota Bene : Nous n’excluons pas que l’équivalent de L’Encyclopédie de L’Agora soit publié en d’autres langues à l’aide de nos logiciels et après entente avec nous. Un projet semblable est déjà à l’étude en Allemagne. Il ne s’agirait pas de traductions, mais d’oeuvres convergentes tout en étant autonomes les unes par rapport aux autres. Chaque groupe participant serait responsable de la version anglaise des dossiers le concernant. Les autres parties de la version anglaise demeureront sous la responsabilité de L’Agora.

    Une oeuvre unique en son genre
    Compte tenu de la variété des fonctions qu’elle remplit et du nombre pratiquement illimité de sujets qu’elle est appelée à traiter, L’Encyclopédie de L’Agora est une oeuvre unique en son genre. Elle n’est en concurrence ni avec les livres ni avec les sites Internet puisque l’une de ses principales fonctions est d’attirer l’attention sur les uns et les autres.

    Un outil de recherche
    Cette encyclopédie est un outil de recherche fondé sur l’exercice du jugement. Dans chaque dossier, on proposera une liste de sites choisis et l’on mettra bien en évidence un ou deux liens correspondant aux renseignements souvent demandés sur le sujet (R.S.D.).

    Parce qu’il est fondé sur le jugement de personnes bien identifiées et choisies pour leur compétence, cet outil de recherche se distingue de tous les outils actuellement à la mode, tels les robots de recherche, qui reposent sur des opérations mécaniques. Sa mise en place exige, certes, plus de temps mais à long terme, il s’agit de la formule gagnante, en raison du nombre croissant de documents à traiter.

    Structure
    L’Encyclopédie de L’Agora est constituée de dossiers, lesquels comportent un tronc (définitions, enjeux, l’essentiel, traduction, etc.) et de documents associés (textes, images, sons et multimédia).

    Une oeuvre évolutive et interactive
    Par encyclopédie, plusieurs entendent une oeuvre qui expose l’ensemble des connaissances, sans dialogue avec le lecteur et en évitant autant que possible les jugements de valeur. L’Encyclopédie de L’Agora est plutôt une oeuvre évolutive et interactive qui, pour le moment, est encore en construction. On n’y trouvera donc pas tout ce qu’on trouverait dans une encyclopédie complète. Elle pourra par contre être l’occasion de découvertes inattendues.

    Des sentiers de sens
    Pour ce qui est des jugements de valeur, loin de vouloir les éviter, ce qui serait d’ailleurs une prétention mensongère, les promoteurs de L’Encyclopédie de L’Agora entendent les mettre au coeur de l’oeuvre. Tout en accordant à l’objectivité l’importance qu’elle mérite, ils ont comme premier souci d’introduire sens et unité dans un univers de connaissances qui devient de plus en plus chaotique au fur et à mesure qu’il s’accroît. Nos dossiers seront des sentiers de sens.

    Des opinions fondées
    En raison des limites techniques du passé, une encyclopédie était jadis un condensé du savoir déjà acquis et figé, d’où était exclue toute prise de position sur une question d’actualité. Les lieux où l’on prenait position: éditoriaux, essais, libres opinions étaient, par la force des choses, distincts de ceux où l’on rassemblait les documents servant de fondements à une prise de position. Cet état de fait présentait à notre avis plus d’inconvénients que d’avantages. C’est ainsi que les éditorialistes ont pris l’habitude de ne jamais indiquer leurs sources, incitant par là leurs lecteurs à se satisfaire de l’argument d’autorité. L’Encyclopédie de L’Agora rompt avec cette tradition limitative. Elle est constituée de telle sorte que les champs (enjeux, l’essentiel), pouvant être le lieu d’une prise de position, sont à la fois séparés des documents fondamentaux et liés à eux par des hyperliens et par des documents associés.

    Un outil pédagogique
    Il faut transformer le chaos d’Internet en un cosmos, mot que Pythagore a utilisé pour désigner l’univers tel qu’il le concevait: imprégné d’ordre, d’harmonie et créé selon le nombre. Cela suppose que l’on soumette tous les documents accessibles sur Internet à des opérations correspondant aux lois immuables de la pensée: marquer, hiérarchiser, classer, relier. Les TIC rendent ces opérations plus nécessaires qu’elles ne l’ont jamais été et nous obligent à les redéfinir pour les adapter aux nouvelles réalités. Les bases de données de L’Encyclopédie de L’Agora ont été conçues en fonction de cette exigence.

    Marquer un document, c’est lui assigner un titre, un sujet, le résumer, en tirer un extrait, pour qu’on puisse le repérer en vue de le juger, c’est-à-dire de le placer dans une hiérarchie au niveau qui convient, de le classer pour qu’on puisse le trouver en empruntant le plus grand nombre de pistes possibles. Ces trois opérations ressortissent à l’analyse. La dernière opération, relier, est la synthèse. Cette alternance entre l’analyse et la synthèse, avec le soutien de la logique et de la grammaire, appartient à ce qu’on pourrait appeler les invariants de la vie intellectuelle.

    Polydictionnaire
    Dans chaque dossier, il y a des champs tels que traduction, étymologie, synonyme. Cela veut dire que L’Encyclopédie de L’Agora deviendra progressivement un polydictionnaire.

    Gratuité
    L’Encyclopédie de L’Agora est accessible à tous sans frais, mais elle n’est pas complète. Elle le sera un jour, en partie grâce à vous, si vous le voulez bien, car il s’agit d’une oeuvre de coopération, de collaboration et de participation.

    Une agora
    L’Encyclopédie de L’Agora sera elle-même, comme il se doit, une agora. Nous instituerons un forum dans chaque dossier où le besoin s’en fera sentir (cette méthode a déjà été expérimentée entre les collaborateurs immédiats). En plus d’être le lieu des débats suscités par le contenu du dossier, le forum sera, par rapport au dossier, un laboratoire où seront d’abord soumis à la critique des documents destinés à figurer un jour dans l'encyclopédie.

    Un service multimédia
    Le son occupe déjà sur Internet une place honorable à côté du texte et de l’image. Il en sera bientôt ainsi du vidéo, du film. Cela signifie qu’en plus d’être l’équivalent d’une archive et d’un journal, les dossiers de L’Encyclopédie de L’Agora pourront être des centres de diffusion de causeries et de films, c’est-à-dire, à quelques nuances près, l’équivalent de stations de radio et de télévision ultra spécialisées.

    Revue de l’actualité
    Dans les divers formulaires d’insertion des données, il suffira de cocher la case Actualité pour s’assurer que le document en cause sortira suite à une requête portant sur des documents d’actualité. Actuellement, aucun formulaire n'est disponible et les collaborateurs (en petit nombre) font parvenir leurs documents sous forme de fichiers attachés, après entente avec les éditeurs).

    Anthologies diverses
    Les bases de données de l'encyclopédie sont conçues d’une manière telle que l’on pourra obtenir autant d’anthologies qu’il y a de genres de textes (poème, article, passage, pensée), de genres d’images (caricature, tableau, etc.) et de genres de documents sonores ou multimédias. En ajoutant des critères de recherche tels que le sujet, la date, on pourra obtenir, par exemple, une anthologie de la poésie amoureuse du XIXe siècle.

    Chronologies diverses
    Les formulaires de l'encyclopédie comporteront divers champs permettant de situer les documents dans le temps: date de production du document et, le cas échéant, date des événements auxquels on peut l’associer. Une recherche restreinte à l’année 1914, par exemple, permettra d’obtenir exclusivement les documents associés à cette date.

    Guide
    Les dossiers correspondant à des noms de pays et de ville contiendront une section consacrée aux renseignements relatifs aux services publics: urgences, écoles, hôpitaux. Dans la plupart des cas il s’agira de liens pointant vers des sites qui offrent déjà ces renseignements.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Informations
    L'auteur

    Jacques Dufresne
    Président de L'Agora Recherche et Communication
    Mots-clés
    Polydictionnaire, outil pédagogique, multiplicité des points de vue
    Extrait
    «Il faut transformer le chaos d’Internet en un cosmos, mot que Pythagore a utilisé pour désigner l’univers tel qu’il le concevait: imprégné d’ordre, d’harmonie et créé selon le nombre. Cela suppose que l’on soumette tous les documents accessibles sur Internet à des opérations correspondant aux lois immuables de la pensée: marquer, hiérarchiser, classer, relier. Les TIC rendent ces opérations plus nécessaires qu’elles ne l’ont jamais été et nous obligent à les redéfinir pour les adapter aux nouvelles réalités. Les bases de données de L’Encyclopédie de L’Agora ont été conçues en fonction de cette exigence.»
    Documents associés
    Marc Foglia, Chang Wa Huynh
    Josette Lanteigne
    Encyclopédies sur Internet
    Jean-Michel Sarlet
    sarlet, liège, nuage, ciel
    Jean le Rond D'Alembert
    Présentation de L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, connaissance, classification des connaissances, empirisme
    Jacques Dufresne
    Origine et mode de fonctionnement de L'Encyclopédie de L'Agora, partenariat, virtuel, Internet, réel
    Marc Foglia, Chang Wa Huynh
    Une appréciation de Wikipedia (mai 2006)

    0%
    Dons reçus (2018-2019):0$
    Objectif (2018-2019): 25 000$


    Nous avons reçu près de 11 407$ lors de la campagne 2017-2018. Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2018-2019, notre objectif s'élève à 20 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.