Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

L'oubli de la vie

Gustave Thibon

Ne pas mourir est une chose. Vivre en est une autre. Nous entrons dans une ère où l'homme cultive et multiplie tous les moyens de ne pas mourir (médecine, confort, assurances, distractions), tout ce qui permet d'étirer ou de supporter l'existence dans le temps, mais non pas de vivre, car l'unique source de la vraie vie réside au-delà du temps et contient aussi la mort dans son unité. Nous voyons poindre l'aurore douteuse et bâtarde d'une civilisation où le souci stérilisant d'échapper à la mort conduira les hommes à l'oubli de la vie.

À lire également du même auteur

Identité et conscience de soi
Prendre conscience de son identité , n'est-ce pas déjà la perdre ?

Le mal socialisé
En ce début du XXIème siècle, l'adjectif systémique, souvent associ&

Invariant
Sculpter l'âme par la pensée et la pensée par l'âme

Victor Hugo, visionnaire
Extraits d'une conférence prononcée à un colloque organisé par L'

Vie urbaine et surmenage affectif
Voici une belle analyse des menaces qui pèsent sur l'authenticité des êtres humains et une évoca

Résistance du monde et harmonie intérieure
Quand ce qui lie se confond avec ce qui délie