Décriminalisation de la drogue

Ivan Illich
Pour Illich, la drogue est une faiblesse, mais il faut défendre les faibles.
Depuis trente ans, j'ai défendu publiquement la décriminalisation totale des pratiques d'auto-intoxication, ce qui n'implique nullement que je leur donne une caution morale. Et je persiste à prôner l'abolition de toutes les dispositions légales à l'encontre de la consommation de drogues et des méthodes curatives non classiques ou non homologuées. Dans le sillage de Paul Goodman, je fonde mon insistance sur la décriminalisation, sur le respect que nous devons à la dignité des plus faibles.

Autres articles associés à ce dossier

Prosopopée de la drogue

Henri Michaux

Personnification imaginaire de la substance toxique dans l'âme du sujet.

À lire également du même auteur

La perte du monde et de la chair
Ce texte était à l'origine une lettre d'anniversaire à son ami Hellmut Becker, directeur de l'In

Sens de la réalité
Illich se réclame d'Ellul pour poursuivre le même combat contre la technique inhumaine.

Les origines de la lecture
Dans Du lisible au visible, Ivan Illich a traité de façon originale de l'évolution de l'idée d'i

Le renoncement à la santé
Après avoir ouvert l'ère de la critique des systèmes de santé technicis&

L'oeil conquérant
L'existence, dans notre société qui se veut système, met hors jeu les sens par les engins fabriqu

Hommage à Jacques Ellul
La thèse d'Illich est que la technique occupe la place de la religion, et que cette mutation s'est




Nos suggestions