• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition

    Éducation physique

    Documentation

    Citations

    PLATON
    Musique et gymnastique
    «Lors donc qu'un homme laisse la musique l'enchanter au son, de la flûte et verser en son âme, par le canal des oreilles comme par un entonnoir, [des] harmonies suaves, molles et plaintives [...] et qu'il passe toute sa vie à fredonner et à savourer la beauté du chant, tout d'abord il adoucit l'élément irascible qui se trouve en son âme, comme le feu amollit le fer, et il perd la rudesse qui le rendait inutile auparavant, mais s'il continue à s'adonner à la musique et à ses ravissements son courage ne tarde pas à se dissoudre et à se fondre, jusqu'à ce qu'il soit entièrement dissipé, que son âme ait perdu tout ressort, et qu'il ne soit plus qu'un guerrier sans vigueur.

    — Si au rebours il s'adonne assidûment à la gymnastique et à la bonne chère, sans se soucier de la musique et de la philosophie, tout d'abord la conscience de sa vigueur ne le remplit-elle pas de fierté et de courage, et ne devient-il pas plus brave qu'il n'était? plaintives [...]

    — Mais s'il n'a d'autre occupation que la gymnastique et n'a aucun commerce avec la muse, il a beau avoir dans l'âme un certain désir d'apprendre; comme il ne goûte à aucune science, ne prend part à aucune recherche, à aucune partie de la musique, ce désir s'affaiblit et devient comme sourd et aveugle, parce que, confiné dans ses sensations grossières, il ne sait ni l'éveiller ni l'entretenir.» (La République)

    SÉNÈQUE
    Le corps subordonné à l'âme
    «[Conservons] nos qualités corporelles et tout ce qui est lié à notre nature avec soin, mais sans crainte; ce sont choses fugitives et donc d'un jour; ne subissons pas leur esclavage, ne nous laissons pas prendre par des choses qui nous sont étrangère; tous ces suppléments qui plaisent au corps, mettons-les à la place où se trouvent dans un camp les auxiliaires et les troupes légères; qu'ils soient à notre service et ne dominent pas, c'est ainsi seulement qu'ils sont profitables à l'âme.» (De vita beata, trad. Bréhier-Bourgey)


    MONTAIGNE
    «Les jeux mêmes et les exercices seront une bonne partie de l'étude : la course, la lutte, la musique, la danse, la chasse, le maniement des chevaux et des armes... Ce n'est pas une âme, ce n'est pas un corps qu'on dresse, c'est un homme... Il ne faut pas les dresser l'un contre l'autre, mais les conduire également, comme un couple de chevaux attelés à un même timon.» (Essais I, chap. XXVI)

    HENRI DIDON
    Le père Didon fut un modèle pour Pierre de Coubertin. C'est à lui qu'on doit la devise olympique: «Citius, altius, fortius».

    «Les résultats obtenus par la pratique constante et habituelle des exercices de plein air et des sports athlétiques sont nombreux: je vous signalerai les principaux.

    Le premier, c'est le développement, la multiplication de l'activité physique. Mais, direz-vous, ce n'est pas là une vertu morale! Comment, Messieurs, l'activité physique n'est pas une vertu morale? Convenez du moins qu'elle est la condition de grandes vertus morales? N'a-t-on pas dit spirituellement et en toute vérité que la propreté et l'hygiène étaient des vertus? Pourquoi, alors, n'en pourrait-on pas dire autant de l'activité physique? Quand vous verrez des enfants inertes, paresseux physiquement, soyez certains qu'ils le sont moralement, et quand vous voyez des enfants actifs jusqu'à la turbulence, soyez sûrs qu'il y a en eux des vertus en germe. Eh bien! cette mise en activité des vertus physiques par les exercices de plein air, voilà le premier résultat obtenu par les sports athlétiques.

    Le second, c'est l'esprit de combativité et de lutte.

    De même que dans la plupart des enfants, Mesdames, vous observez une paresse native qu'il faut vaincre à tout prix, parce que cette paresse native se répand dans toutes les facultés et les endort, de même vous surprenez en eux une lâcheté originelle. L'enfant commence par avoir peur: l'humanité est d'abord craintive et timide. Il faut qu'elle fasse preuve de vaillance, et pour cela il est nécessaire de développer l'esprit de combativité.» (Influence morale des sports athlétiques, Discours prononcé au Congrès olympique du Havre, 1897)

    *******


    TEXTES ANCIENS RELATIFS À LA GYMNASTIQUE ET À L'ÉDUCATION PHYSIQUE
    Antiquité
    Galien, À Thrasybule, IIe siècle
    Lucien de Samosate, Dialogue entre Anacharsis et Solon (sur les vertus du sport), IIe siècle

    Renaissance
    MERCURIALIS, De arte gymnastica (illustré), 1577

    XVIIe
    DU CHOUL, Des bains et exercitations chez les Romains, 1672
    LOCKE, John, Quelques pensées sur l'éducation, 1672. sect. 1

    XVIIIe
    ROUSSEAU, Jean-Jacques, Émile ou de l'éducation, 1762
    COYER, Frédéric, Plan d'éducation publique, 1770
    TISSOT, C.-F., La gymnastique médicale et chirurgicale, 1780
    VERDIER, Jean, Discours sur l'éducation nationale, physique et morale des deux sexes, 1792
    GENLIS, Mme de, Lettres sur l'éducation, 1782. Lettre 11

    XIXe
    SPENCER, Herbert, De l'éducation intellectuelle, morale et physique, vers 1849
    HUGHES, Thomas, Tom Brown School Days, 1858
    TAINE, Hippolyte, Notes sur l'Angleterre, 1872
    COUBERTIN, Pierre de, L'éducation en Angleterre, 1888
    COUBERTIN, Pierre de, Pédagogie sportive : histoire des exercices sportifs, technique des exercices sportifs, action morale et sociale des exercices sportifs

    XXe
    HÉBERT, Georges, Le sport contre l'éducation physique, 1922

    Histoire de l'éducation physique
    JUSSERAND, Jean-Jacques, Le sport et les exercices violents dans l'ancienne France, Paris, Plon, 1901
    ANDRIEU, Gilbert, L'éducation physique au XXe siècle: une histoire des pratiques, Paris, Éditions Actio, 1993
    ANDRIEU, Gilbert, Enjeux et débats en éducation physique (1886-1966), suivi de la démocratisation de l'éducation physique (1967-1997), Paris, Éditions Actio, 1998
    ANDRIEU, Gilbert, Histoire de l'éducation physique de 1936 à nos jours, Paris, Éditions Actio, 2001
    BUI-XUÂN, Gilles. De l'émergence de l'éducation physique et sportive : Georges Demeny et Georges Hébert : un modèle conatif appliqué au passé, Paris, Hatier, 2001 (Le temps des savoirs)

    Philosophie et éducation physique
    ULLMAN, Jacques, De la gymnastique aux sports modernes. Histoire des doctrines de l'éducation physique, Paris, Vrin
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Documents Associés
    Bernard Lebleu
    Sport, éducation physique, sport
    Bernard Lebleu
    Éducation physique, sport, hygiène, médecine préventive et curative.
    Bernard Lebleu
    Sport, gymnastique, gymnastique médicale, médecine, thérapie physique, Hippocrate, Galien, Antiquité
    Bernard Lebleu
    Sport, Grèce antique
    Hippolyte Taine
    Gymnastique, éducation physique, Sparte, éducation militaire, suprématie militaire dorienne, influence de l'éducation du corps
    Friedrich Ludwig Jahn
    Gymnastique, nationalisme, germanisme, virilisation de la jeunesse par les exercices physiques
    Bernard Lebleu
    Sport, éducation physique,
    Aristote
    Éducation, gymnastique, sport, athlète, courage, férocité, corps, santé, adresse
    Bernard Lebleu
    Sport, Jeux Olympiques, Pierre de Coubertin, olympisme
    Emmanuel Kant
    Distinction de l’éducation physique et de l'éducation pratique, des différentes formes de culture, pédagogie, sport, enfance, Rousseau
    Raccourcis
    Le concept d'éducation physique (Institut libre d'éducation physique supérieure, Cergy-Pontoise)

    Référence


    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.