Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

Collège

Essentiel

Un historien français célèbre rend hommage à l'éducation qu'il a reçue dans un collège :

« J'ai conservé de ma vie de collège un souvenir précis. Je revois, en une succession de tableaux où je parierais qu'aucun détail n'est effacé, les bâtiments, les salles et les cours du collège, et les professeurs dans leurs chaires, et la série des exercices scolaires en étude et en classe. Et, de plus, je crois apprécier avec une suffisante exactitude les effets considérables produits en moi par l'ensemble de cette éducation.

J'ai le sentiment d'avoir été élevé dans un milieu noble, étranger et lointain. J'ai vécu à Athènes, au temps de Périclès, à Rome, au temps d'Auguste, à Versailles, au temps de Louis XIV. Les idées et les passions qui conduisent et qui animent la vie des hommes ont été présentées à mon esprit sous les formes les plus belles. Le fond permanent de la sagesse humaine m'a été communiqué par pénétration lente. J'attache un prix infini à quantité de réminiscences. Des vers sont demeurés dans ma mémoire, parce que, le jour où je les ai entendus, ils ont éveillé en moi l'écho, qui, en toute âme, guette l'expression noble d'un sentiment humain.

Si je supprimais de ma vie cette éducation, il me semble que brusquement un voile cacherait à mon regard la perspective d'un paysage immense; ma vie s'abrégerait de la durée des siècles entrevus, mon humanité deviendrait précaire, éphémère et fruste.»

Ernest Lavisse, « Souvenirs d'une éducation manquée », Revue de Paris, 15 novembre 1902

Articles


La rentrée au séminaire

Joseph-Edmond Roy

Les collèges classiques

Hélène Laberge
Dans le débat sur l'éducation, et plus précisément sur l'enseignement collégial, on fait souvent allusion aux collèges classiques. Certains en ont la nostalgie, d'autres semblent persuadés qu'il reste un ultime effort à faire pour en élimine

Mon éducation au collège de Tréguier

Ernest Renan
Extrait de: Souvenirs d'enfance et de jeunesse (édition de Paris, Calmann-Lévy, 1908, p. 130-141)