• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition

    Dossier: Eau

    Glossaire de termes sur l'eau

    Josette Lanteigne
    Autour de Bombay, février 2003.
    Bombay. Photo Otto Kohler, reproduite avec son autorisation.
    Un glossaire de termes sur l'eau qui pourra progressivement s'enrichir de définitions et de liens vers des sites ou des dossiers apparentés. On y trouve notamment de l'information sur: l'adsorption, l'agressivité de l'eau, son caractère alcalin, les terrains aquifères, la balance ionique d'une eau, la chloration, la contamination, la corrosivité, le cycle de l'eau, la déionisation, la déminéralisation, la désinfection, la dureté, l'eau atmosphérique, l'eau blanche, l'eau bleue, l'eau verte, l'eau rouge, l'eau d'irrigation, etc.
    Avec la collaboration de Gilles Verrier

    SOURCES:
    Sylvain Parent, Dictionnaire des sciences de l'environnement, Ottawa, Éditions Broquet, 1990
    Dictionnaire de l'environnement. Les termes normalisés, Association française de normalisation,Paris, Afnor, 1994.
    Lexique technique de l'eau, français-anglais, Paris, Lavoisier Publishing, 1995
    Dictionnaire de l'environnement, Paris, Conseil international de la langue française, 1992 (3e édition).

    Adsorption
    Adsorption
    Adsorption par le carbone et extraction par le chloroforme (la seconde étant plus spécialisée): procédure par laquelle les matières, principalement organiques, de l'eau sont adsorbées sur du charbon actif dans des conditions définies et ensuite extraites par du chloroforme avant d'être analysées.
    secteur: traitement des eaux

    Agressivité
    aggressiveness; syn.: corrosive action
    Tendance d'une eau à dissoudre le carbonate de calcium
    secteur: traitement des eaux

    Alcalin
    alkalin
    Capacité d'un milieu aqueux à réagir quantitativement avec des ions hydrogène.
    discipline: hydrologie

    Aquifère
    aquiferous
    Terrain perméable, poreux, permettant l'écoulement d'une nappe souterraine et le captage de l'eau.
    discipline: hydrologie

    Balance ionique
    ionic balance
    Somme algébrique des produits de la concentration molaire par la charge ionique de tous les cations et anions présents. Dans toutes les eaux, cette somme doit être égale à zéro. Les échangeurs ioniques sont courants dans le traitement de l'eau, notamment pour l'adoucir, lui enlever sa couleur ou son goût.
    discipline: hydrologie

    Chloration
    chlorination
    En ce qui a trait à la chloration, la communauté scientifique pense encore que la désinfection de l'eau potable est l'une des principales réussites de notre époque dans la protection de la santé publique, et que l'utilisation du chlore comme agent de destruction des germes pathogènes est essentielle pour protéger les populations des maladies hydriques. Pourtant, le chlore, ainsi que d'autres désinfectants, est à l'origine de divers sous-produits (trihalométhanes, etc.) dans l'eau. On estime que le risque résultant de la présence de germes pathogènes dans l'eau de boisson est supérieur de plusieurs ordres de grandeur à celui qu'induisent les sous-produits chlorés. Pour l'instant, la chloration n'en demeure pas moins la méthode de désinfection la plus répandue, même si on sait que des spores telles que le cryptosporidium et le Giardia lui résistent. Le cryptosporidium a été responsable d'une grave contamination de l'eau potable à Milwaukie (1993), ce qui a entraîné la mort de plusieurs personnes. La persistance de ces organismes dans l'eau potable est l'objet de préoccupations accrues. Elles sont résistantes au chlore, et doivent donc être retirées de l'eau par d'autres moyens, notamment par une filtration fine. À cet égard, le degré de turbidité (eau brouillée) est de plus en plus mis en cause et la nette tendance internationale (pays développés) est de réduire les niveaux acceptables. Au Québec, en dépit de ce phénomène, et alors que les normes sur la qualité de l'eau potable sont en révision, le ministère de l'Environnement ne prévoit pas ramener la turbidité à des valeurs plus basses, ce qui est vivement contesté par plusieurs organisations intéressées.

    Contamination
    Contamination
    syn.: contagion
    Pénétration d'un organisme animal ou végétal par un agent pathogène. La contamination peut être d'origine naturelle, comme dans le cas de l'arsenic que l'on retrouve dans les formations de roches archéennes à certains endroits de l'Abitibi-Témiscamingue. Elle peut aussi être causée par l'activité humaine, comme c'est le cas en Montérégie, où la culture intensive du maïs, exigeante en engrais azotés, occasionne des contaminations en nitrates localisées.
    Toutefois, lorsqu'on parle de contamination, c'est la plupart du temps de contamination bactérienne qu'il s'agit. C'est ce type de contamination de l'eau potable qui préoccupe la plupart des gens parce qu'elle peut être la cause de troubles de santé immédiats (coliques, indigestion, diarrhée, etc.), alors que les effets des autres types de contaminants se manifestent généralement à plus long terme.
    En vertu du Règlement du Québec sur la qualité de l'eau, l'eau potable ne doit contenir aucune bactérie de type coliforme fécal (E. Coli) dans un échantillon de 100 ml et moins de 10 bactéries de type coliformes totaux. Les échantillons doivent être prélevés suivant la procédure décrite sur la feuille jointe au flacon d'échantillonnage fourni par un laboratoire accrédité par le ministère de l'Environnement.
    discipline: bactériologie

    Corrosivité
    corrosiveness
    Propriété d'une eau à attaquer certains matériaux par une action chimique,
    physico-chimique ou biochimique.
    discipline: hydrologie

    Cycle de l'eau
    hydrologic cycle
    Cycle naturel où l'eau s'évaporant de la surface de la terre, en particulier des océans, vers l'atmosphère, y retourne sous forme de précipitations. Or le cycle de l'eau n'est pas parfaitement étanche: lorsqu'un certain volume d'eau s'évapore, une partie importante de la vapeur d'eau retombe en précipitations mais une autre partie monte lentement dans l'atmosphère; arrivées dans la stratosphère, des molécules de vapeur d'eau sont brisées sous l'action du rayonnement ultraviolet solaire de longueurs d'onde inférieures à 200 nm; dans la mésosphère, la photodissociation s'amplifie, suite principalement à la radiation Lyman alpha (121,6 nm). Par ces processus, des atomes d'hydrogène sont libérés et leur légèreté leur permet de monter au-delà de la thermosphère. Comme la température est très élevée à ces altitudes, ils acquièrent suffisamment d'énergie pour pouvoir s'échapper définitivement de l'atmosphère terrestre: pour chaque atome d'hydrogène qui disparaît de la sorte, il y a aussi une molécule d'eau qui se perd. On a calculé que la Terre perd ainsi 1700 tonnes d'eau par jour! Le même mécanisme s'applique au deutérium. Mais, deux fois plus lourd, il s'échappe moins vite et il y a enrichissement de cet élément dans l'atmosphère.
    discipline: hydrologie

    Déficit de pompage de la nappe aquifère
    aquifer pump deficit
    Différence entre le volume des prélèvement et le volume de renouvellement de la nappe aquifère par l'infiltration des précipitations.
    secteur: traitement des eaux

    Déionisation
    deionization
    Élimination totale ou partielle des ions, particulièrement par l'emploi de résines échangeuses d'ions.
    secteur: traitement des eaux

    Déminéralisation
    demineralization
    Diminution de la teneur de l'eau en substances chimiques minérales dissoutes, à l'aide d'un procédé physique, chimique ou biologique.
    secteur: traitement des eaux

    Désinfection
    disinfection
    Traitement de l'eau destiné à éliminer ou à inactiver tous les agents pathogènes.
    secteur: traitement des eaux

    Dureté
    hardness
    Propriété acquise de l'eau qui se manifeste par une difficulté à former de la mousse avec du savon. La dureté représente la concentration de carbonate de calcium et de magnésium dans les eaux. Elle a pour conséquence l'entartrage de la plomberie et des appareils, ce qui fait augmenter le coût du chauffage de l'eau.
    secteur: traitement des eaux

    Eau absorbée
    absorbed water
    Eau absorbée par un sol.
    discipline: hydrologie

    Eau alcaline
    alkaline water
    Eau dont le pH est supérieur à 7.
    discipline: hydrologie

    Eau artésienne
    artesian water; syn.: confined water
    Eau souterraine qui, en raison de la pression à laquelle elle est soumise, est capable d'émerger dans une formation géologique imperméable qui est superposée à une formation aquifère.
    discipline: hydrologie

    Eau atmosphérique
    atmospheric water
    Eau qui est présente dans l'atmosphère terrestre, quel que soit son état (solide, liquide ou gazeux).
    discipline: météorologie

    Eau blanche
    white water
    Eau résiduaire d'une usine de pâtes et papiers.
    secteur: traitement des eaux
    discipline: écologie.

    Eau bleue
    Eau qui coule dans les rivières et les lacs, et se transforme en «eau verte», contenue dans les êtres vivants et la matière organique.
    discipline: écologie.

    Eau brute
    raw water
    Toute eau qui doit être épurée ou purifiée.
    secteur: traitement des eaux

    Eau capillaire
    capillary water
    syn.: eau de rétention capillaire
    Eau contenue dans les pores les plus fins du sol, retenue par les forces capillaires.
    discipline: pédologie

    Eau connée
    connate water
    Eau emprisonnée dans les pores d'une roche au moment de sa formation.
    discipline: géologie

    Eau continentale
    continental water
    Partie de l'hydrosphère constituée par les eaux de surface et les eaux souterraines.
    discipline: hydrologie

    Eau de diaclase
    fault water; syn.: fissure water
    syn.: eau interstitielle
    Eau contenue dans les fissures de la roche.
    discipline: géologie

    Eau de distribution
    distribution water
    Eau qui provient d'une station de traitement d'eaux destinées à l'alimentation, ou d'un captage d'eau de source ou d'eau souterraine et qui passe dans le réseau de distribution ou dans un réservoir de service.
    secteur: traitement des eaux

    Eau de fond
    bottom water
    Eau de mer dense formée en surface par le refroidissement des eaux superficielles dans les régions polaires et plongeant jusqu'aux profondeurs abyssales.
    discipline: océanographie

    Eau de fonte
    melt water; syn.: thaw water
    Eau résultant de la fusion de la glace.
    discipline: glaciologie

    Eau d'irrigation
    irrigation water
    Eau apportée aux sols ou aux supports de culture des plantes dans le but d'accroître leur humidité et de fournir l'eau nécessaire à la croissance normale des plantes et/ou d'éviter l'accumulation d'un excédent de sels dans le sol.

    Eau de mer
    seawater
    syn.: eau marine
    Eau des océans et des mers, caractérisée par une salinité et une densité plus élevées que celles de l'eau douce.
    discipline: hydrologie

    Eau de métamorphisme
    metamorphic water
    Eau expulsée des roches par le métamorphisme.
    discipline: géologie

    Eau de rétention
    retained water
    Dans un sol engorgé d'eau, partie de l'eau qui est retenue dans les interstices.
    discipline: pédologie

    Eau de ruissellement
    surface runoff; syn.: runoff water
    syn.: eau pluviale d'orage
    Partie des précipitations ou de l'eau de fusion nivale qui s'écoule rapidement à la surface du sol et des versants.
    disciplines: géographie physique, géomorphologie

    Eau de saturation
    water of saturation
    Terme désignant l'eau qui comble les interstices de la roche ou du sol.
    disciplines: géologie, pédologie

    Eau de source
    spring water
    Eau souterraine qui émerge à la surface du sol.
    discipline: hydrologie

    Eau disponible
    available water
    Quantité d'eau que renferme un sol et qui peut être absorbée par les végétaux.
    discipline: pédologie

    Eau dystrophique
    dystrophic water
    Eau pauvre en substances nutritives et contenant une grande quantité de substances humiques.
    discipline: hydrologie

    Eau dormante
    standing water syn: still water
    syn.: eau calme, eau tranquille
    Toute étendue d'eau qui ne présente aucun écoulement.
    discipline: limnologie

    Eau douce
    soft warer (1), fresh water (2)
    1. Eau ayant une faible teneur en ions de calcium
    et magnésium.
    2. Eau qui renferme peu de sel ou pas du tout.
    discipline: hydrologie

    Eau du sol
    soil water
    Terme générique désignant l'ensemble des eaux que renferme un sol (eau capillaire, eau hygroscopique, etc.).
    discipline: pédologie

    Eau dure
    hard water
    syn.: eau calcaire
    Eau ayant une teneur élevée en ions calcium et magnésium.
    discipline: hydrologie

    Eau fossile
    trapped water; syn.: fossil water
    Eau emprisonnée dans des roches sédimentaires au moment de leur formation.
    discipline: hydrologie

    Eau gravitaire
    gravitational water
    syn.: eau libre, eau de gravitation.
    Eau qui s'infiltre dans le sol et y circule librement sous l'action de la gravité
    discipline: hydrologie

    Eau hygroscopique
    hygroscopic water; syn.: pellicular water, film water, adhesive water
    syn.: eau pelliculaire
    Eau absorbée par le sol aux dépens de l'humidité atmosphérique et formant une pellicule autour des particules solides du sol. Les végétaux ne peuvent l'absorber.
    discipline: pédologie

    Eau minérale
    L'eau minérale a une définition, acceptée par le Codex Alimentarius de la FAO, qui sert de référence entre États. Elle stipule que les eaux minérales naturelles sont celles qui sont directement extraites du sol, mises en bouteille à proximité de la source, de composition stable et ayant subi un traitement minimal. Sont donc exclues les eaux minéralisées ou gazéifiées après coup, les eaux médicinales ou aux effets médicamenteux ou les eaux simplement mises en bouteille.
    source: Courrier de l'Unesco, février 1999/02/23

    Eau interstitielle
    interstitial water
    Eau emprisonnée dans les interstices des roches.
    discipline: géologie

    Eau juvénile
    juvenile water; syn.: primitive water
    Eau provenant des régions profondes de la Terre et non des précipitations ou de la condensation.
    discipline: hydrologie

    Eau libre
    open water
    1. En glaciologie marine, vaste étendue d'eau presque entièrement libre de glace (concentration inférieure à 1/10).
    2. En hydrologie, synonyme d'eau gravitaire.

    Eau lourde
    heavy water; syn.: deuterium oxide
    syn.: oxyde de deutérium
    Composé chimique de formule D2O incolore, inodore et insipide. L'eau lourde a une densité de 1,106, un point d'ébullition de 101,42 et un point de condensation de 3,82°C.
    discipline: physique nucléaire

    Eau magmatique
    magmatic water
    Eau des grandes profondeurs amenée en surface par les roches magmatiques.
    discipline: géologie

    Eau naturelle
    natural water
    Eau dont les caractères n'ont pas été altérés par l'activité humaine.
    discipline: hydrologie

    Eau océanique
    oceanic water
    Eau de mer dont les caractères ne sont plus influencés par la proximité des continents et dont la salinité se situe entre 30 et 40 %.
    disciplines: océanographie, hydrologie.

    Eau de pluie
    rain water
    Eau provenant des précipitations atmosphériques et qui ne s'est pas encore chargée de substances solubles provenant de la terre.
    discipline: hydrologie

    Eau pluviale
    storm water; syn.: rain water
    Eau issue des précipitations.
    discipline: hydrologie

    Eau pluviale acide
    acid rain
    Eau pluviale de pH inférieur à 5.
    discipline: écologie

    Eau potable
    potable water; syn.: drinking water
    Eau propre à la consommation.
    secteur: traitement des eaux
    discipline: hydrologie

    Eau de refroidissement
    cooling water
    Eau utilisée pour absorber et transférer la chaleur.
    secteur: traitement des eaux

    Eau régénérée
    rejuvenated water
    Quantité d'eau qui vient s'ajouter aux réserves naturelles grâce aux phénomènes géologiques de métamorphisme et de compression.
    discipline: géologie

    Eau salée
    saltwater; syn.: saline water
    syn.: eau saline
    Eau dans laquelle la teneur en sels dissous se situe entre 10 000 et 33 000 mg/1.
    discipline.: hydrologie

    Eau stagnante
    stagnant water
    Masse d'eau de surface au sein de laquelle il y a peu ou pas de courant et dans laquelle des changements de qualité défavorable peuvent survenir après une longue période de temps.
    discipline: hydrologie

    Eau thermale
    thermal water
    Eau de source ayant une température élevée.
    discipline. hydrologie

    Eau virtuelle
    L'eau virtuelle est celle que l'on économise en important des biens dont la production exige une grande quantité d'eau. Importer une tonne de viande de b'uf plutôt que de la produire chez soi équivaut à économiser 20 000 mètres cubes d'eau.
    source: Courrier de l'Unesco, février 1999/02/23

    Eaux courantes
    running waters
    syn.: eaux lotiques
    Eaux des ruisseaux, des rivières et des fleuves.
    discipline: hydrologie

    Eaux d'égout
    sewage
    Eaux résiduaires ménagères, autres que les eaux résiduaires fécales et urinaires
    secteur: traitement des eaux

    Eaux d'égout brutes
    crude sewage; syn: crude wastewater, raw wastewater.
    Eaux d'égout qui n'ont encore jamais été traitées.
    secteur: traitement des eaux

    Eaux ménagères
    house sewage; syn:. household wastewaters
    syn.: eaux domestiques, eaux grises
    Ensemble des eaux de cuisine, de lessive, etc.
    secteur: traitement des eaux

    Eaux noires
    black waters
    syn.: eaux usées sanitaires
    Eaux usées et excréments des cabinets d'aisance, à l'exclusion des eaux usées des baignoires, des douches, lavabos et des éviers.
    secteur: traitement de eaux

    Eaux de lessivage
    leaching
    Eaux qui sont passées à travers des décharges ou d'autres matières perméables spécifiées.
    secteur: traitement des eaux.

    Eaux résiduaires industrielles
    industrial wastes; syn.: trade waters, industrial wastewaters
    syn.: eaux résiduaires
    Eaux chargées de déchets et de résidus provenant des établissements industriels.
    secteur: traitement des eaux

    Eaux rouges
    red tide syn.: red waters
    Phénomène que l'on peut observer dans les estuaires ou dans les eaux marines peu profondes et proches des côtes, provoqué par une prolifération massive ou par un rassemblement surabondant d'organismes le plus souvent unicellulaires. Leur densité est telle que leur pigmentation propre modifie la coloration de l'eau de mer.
    discipline: océanographie

    Eaux souterraines
    subsurface waters; syn.: subterranean waters
    Terme générique désignant les eaux qui se trouvent au-dessous de la surface du sol. Les eaux souterraines représentent environ 30% des ressources en eau douce de la planète, la proportion étant de moins de 1% pour les lacs et les cours d'eau, alors que la majeure partie (69%) se trouve dans les glaciers.
    discipline: hydrologie

    Eaux de surface
    surface waters
    syn.: eaux superficielles
    Ensemble des eaux courantes ou stagnantes à la surface du globe terrestre.
    discipline: hydrologie

    Eaux usées
    wastewaters; syn.: liquid wastes
    Terme générique englobant les eaux ménagères, les eaux résiduaires (ou industrielles) et les eaux de drainage.
    secteur: traitement des eaux

    Escherichia coli (E. coli)
    Organismes coliformes thermotolérants, aérobies et facultativement anaérobies, qui logent généralement dans le gros intestin, chez l'homme et les animaux à sang chaud. Les E. coli ne sont généralement pas capables de se multiplier dans de l'eau de surface polluée. Toutefois, l'eau est déclarée contaminée dès qu'on en compte une seule dans un échantillon de 100 ml. Pour avoir plus de renseignements sur la bactérie pathogène la plus recherchée dans l'eau potable, faire une recherche sur le site de Santé Canada, où sont réunis une série de documents qui traitent de ce sujet.
    secteur: traitement des eaux

    Fluoration
    fluoration
    Addition, dans un système de distribution d'eau de boisson, d'un composé contenant du fluor, afin de maintenir la concentration en ions fluorure entre des limites définies.
    secteur: traitement des eaux

    Ozonisation
    ozonation
    Addition d'ozone à une eau en vue d'une désinfection, d'une oxydation des matières organiques ou d'une élimination de goût et d'odeur désagréables.
    secteur: traitement des eaux

    Puits artésien
    artesian well
    Un puits artésien est obtenu en perforant une couche de terre imperméable pour accéder à une nappe d'eau sous pression. Les puits forés ne sont pas tous des puits artésiens mais l'usage a voulu que le nom de puits artésien soit utilisé pour désigner tous les puits forés, tous les puits qui tirent leur eau des profondeurs du sol. Le puits artésien est soit alimenté par l'eau qui circule dans les failles du roc ou par l'eau présente dans le gravier ou du sable sous une couche d'argile. Le puits artésien est habituellement fiable et stable toute l'année pour ce qui est de la quantité d'eau. Sur la terre, l'eau souterraine est beaucoup plus abondante que l'eau douce de surface. Au Québec on trouve de l'eau souterraine partout... ou presque.
    En plus de sa fiabilité, le puits artésien est l'option de choix parce qu'il est moins vulnérable aux contaminations bactériennes que le puits de surface ou la prise d'eau dans une source. Lorsque le forage et l'installation de la pompe sont faits selon les règles de l'art, l'infiltration des eaux de surface dans le puits devrait être nulle et favoriser la salubrité de l'eau à l'année longue.
    discipline: hydrogéologie

    Puits de surface
    surface water
    Le puits de surface est alimenté par l'eau qui circule à la surface du sol; il s'alimente directement de la nappe phréatique. Sa profondeur habituelle ne dépasse pas 25 à 30 pieds. Par extension, on appelle parfois «puits de surface» un réservoir ou un ouvrage de captage qui permet de recueillir l'eau d'une source ou d'un petit cours d'eau. De nombreux facteurs, tels que les types de sols en présence, le relief du terrain et surtout la façon dont le puits est construit, affectent la quantité et la qualité d'eau de ce type de puits. Quantité et qualité peuvent varier considérablement d'un endroit à l'autre. Le puits de surface est de façon générale plus «fragile» qu'un puits artésien: son rendement est plus directement affecté par les précipitations. Débordant d'eau à la fonte des neiges, il devient souvent presque sec en période de canicule.
    De plus, ce puits est plus sujet aux contaminations bactériennes. Ces contaminations sont fréquentes à la fonte des neiges et en été. Leur probabilité augmente quand l'eau plus chaude, chargée de bactéries (naturellement présentes dans le sol) transforme votre puits (et votre chauffe-eau!) en un véritable bouillon de culture. Lorsque les bactéries de type «coliforme» deviennent trop nombreuses, la consommation d'eau peut provoquer des diarrhées, coliques, gastrites, etc. Par contre, si on a la chance d'avoir un puits de surface où l'eau est naturellement filtrée dans une profonde couche de sable, les risques seront réduits. Il est recommandé de colmater avec du ciment toute infiltration d'eau par des fissures ou des joints ouverts situés dans le haut du puits, sans oublier de munir le puits d'un bon couvercle étanche. Cet entretien annuel renforcera grandement la résistance d'un puits de surface aux contaminations bactériennes.
    discipline: hydrogéologie

    Salmonella sp
    Groupe de bactéries aérobies et éventuellement anaérobies, Gram négatives, non sporulées, pouvant provoquer des infections intestinales chez l'homme et les animaux. Les salmonelles sont excrétées dans les fèces des malades et des porteurs sains chez l'homme et les animaux, et peuvent donc se retrouver dans les eaux d'égouts et les déchets de ferme. Elles sont une cause courante d'intoxication chez l'homme.
    secteur: traitement des eaux

    Streptocoques fécaux
    fecal streptococcus
    Diverses espèces aérobies et facultativement anaérobies de streptocoques qui possèdent toutes l'antigène du groupe D de Lancefield, hôtes habituels du gros intestin de l'homme et/ou des animaux. Leur présence dans l'eau, même en l'absence d'E. coli, indique une pollution fécale.
    secteur: traitement des eaux

    Traitement par charbon actif
    activated carbon
    Procédé d'élimination de substances organiques dissoutes ou colloïdales des eaux et des eaux résiduaires par adsorption sur du charbon actif, ayant pour objectif par exemple l'amélioration du goût, de l'odeur ou de la couleur.
    secteur: traitement des eaux

    Turbidité
    turbidity
    Réduction de la transparence d'un liquide due à la présence de matière non dissoute. La turbidité se mesure en unités de turbidité néphélémétrique (utn).
    secteur: traitement des eaux
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    L'auteur

    Josette Lanteigne
    Collaboratrice à l'Encyclopédie de L'Agora
    Mots-clés
    Pollution, cycle de l'eau, eau minérale, eaux de surface, eau lourde, eau potable, eau dure, puits
    Extrait
    Eau bleue: Eau qui coule dans les rivières et les lacs, et se transforme en «eau verte», contenue dans les êtres vivants et la matière organique. discipline: écologie.
    Documents associés
    Paul Valéry
    Mémoire, arbre, lumière
    Léo-Pol Morin
    Jean Proulx
    Sacré, cosmos, être, mythologie
    Héraclite
    Éléments, devenir, impermanence, âme
    Claude Villeneuve
    Pollution industrielle, gazon, environnement, responsabilité
    Jacques Languirand
    symbolique de l'eau, mythologie, pollution, besoins en eau
    Claude Villeneuve
    Origines de la vie, cellule
    Arthur Rimbaud
    voir, vie

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.