• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Dossier: Architecture

    Glossaire de termes d'architecture du Moyen Âge

    Encyclopédie de l'Agora
    Ce glossaire est destiné à éclairer les textes de l'Encyclopédie de l'Agora.

    On trouve des lexiques d'architecture du Moyen Âge aux adresses suivantes:
    Architecture religieuse en Occident qui contient un glossaire et des dictionnaires français-anglais et français-espagnol, avec dessins
    Glossaire de l'architecture romane
    Parcours de l'architecture romane (Collège Ahuntsic, avec dessins et explicatoins techniques)
    Au coeur d'une église romane (Abbaye de Jumiège, Fr.)
    Petits rappels d'architecture (visiter-strasbourg, Fr.)
    Glossary (Images of Medieval Art and Architecture, Angl.)
    A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


    A
    Abside: Partie arrière d'une église comprenant le choeur et le déambulatoire.
    Appareil: Préparation et assemblage de la construction en pierre.
    Petit appareil : Appareil dans lequel on n’emploie que des pierre symétriques de petites dimension.
    Arc: (1)Figure de géométrie. (2) Système de répartition des charges utilisant la courbe afin d'opérer une ouverture dans la maçonnerie. On le trouve sous diverses formes: en berceau, brisé, en ogive, en fer-à-cheval, en accolade, en anse de panier, en arceaux, en fronton, en mitre, en polylobes, etc.
    — arc brisé : arc formé de deux traits (droit ou curvilignes) qui se rencontrent au sommet.
    Arc-doubleau : Arc perpendiculaire à l’axe de la voûte et appuyés contre la face intérieure des murs. Les arcs reliant les murs aux piliers encadrant la nef sont des arcs-doubleaux.
    Arc-boutant: Arc rampant situé contre le mur extérieur. Il supporte la force d'écartèlement de la voûte en s'appuyant au contrefort. Associé à l'architecture gothique.
    Arc rampant: Arc asymétrique, dont les extrémités sont placées à des hauteur différentes (voir arc-boutant)
    Arcade : Porte dégagée dans un mur de maçonnerie grâce à un arc.
    Archivoltes: Arcs qui supportent la charge des murs. Ils sont placés au-dessus du portail ou à intervalles réguliers le long d'une voûte.
    Astragale: Moulure au profil en demi-cercle ornant la base ou le chapiteau d'une colonne. (syn.: baguette, ou chapelet si elle est composée d'une série de perles) On donne le même nom à la moulure qui souligne le bord des marches.

    B
    Berceau: Arc ou voûte ayant la forme d’un demi-cercle ou d'une ellipse.
    Bâtière: Qui comporte deux pentes: toit, tour en bâtière.
    Bas-côté: Nefs latérales d'une église.
    Base: Partie inférieure qui tient lieu de socle pour une colonne. Les scoties*, les tores* et les listels* sont des moulures décoratives destinées à orner la base de la colonne.

    C
    Cintre: Courbure intérieure d'une voûte ou d'une arcade. Désigne aussi la charpente temporaire supportant la voûte pendant sa construction.
    Plein-cintre : Courbure en forme de parfait demi-cercle. (voir: berceau)
    — cintre surhaussé: Courbure en ellipse dont la hauteur est supérieure à la largeur.
    — cintre surbaissé: Courbure en ellipse dont la hauteur est inférieure à la largeur.
    Chanfrein: Surface plane formée en abattant l'angle droit du coin d'une muraille.
    Chapiteau : Motif sculpté ornant le sommet d’une colonne. Dans l'art roman, on trouve beaucoup de chapiteaux historiés*.
    Chapitre : Dans un monastère, salle où se réunissent les chef de la communauté.
    Chéneau: Gouttière, rigole creusée au bas du toit recueillant les eaux des pluie pour les conduire au tuyau de descente.
    Claveau: Pierre taillée dont la juxtaposition forme la voûte. Le claveau supérieur correspond à la clef de voûte.
    Contrefort: Massif de maçonnerie supportant la force d'écartèlement que subissent les murs verticaux d'une voûte.
    Console: Motif en saillie destiné à supporter des éléments plus saillants encore: corniche, balcons, etc. Souvent orné de volutes et utilisé à des fins décoratives.
    Corbeau: Pierre saillante jouant le rôle de console*.
    Corniche: Large moulure sculptée, suivant le pourtour de la façade à sa crête, à la hauteur d'un étage ou à la naissance d'une tour. On donne le même nom à la moulure qui couronne les portes, les fenêtres et les murs intérieurs.
    Coupole : Voûte sans arête en forme d’hémisphère permettant de couvrir un espace circulaire ou, grâce à l’utilisation de pendentifs*, carré. Ne pas confondre avec le dôme*.
    Couronnement: Partie supérieure d'un édifice.
    Croisée d'ogive: Croisement des nervures d'une voûte d'arête ou d'ogive.
    Cul-de-four: Voûte dont la portion cintrée est égale à un quart de sphère.

    D
    Déambulatoire: Galerie située dans l'abside à l'arrière de l'église, qui permet de circuler autour du choeur et donne accès aux chapelles rayonnantes.
    Dôme : Recouvrement extérieur d’une coupole*, parfois séparé de celle-ci par un espace et soutenu par une structure indépendante.
    Doubleau: Solive ou arc destiné à renforcer un plafond. (voir: arc-doubleau)

    E
    Ébrasement: Surface intérieure formée par l'ouverture d'une baie. L'ébrasement d'une fenêtre sera droit ou oblique, selon la forme du cadre de la fenêtre.
    Épanneler: Tailler grossièrement la pierre pour dégager les contours de la figure à sculpter.

    F
    Feston: Ornementation sculptée à motif floral (fruits, feuilles, fleurs et branches entrelacées). Dérive de l'italien festa: fête.
    Fil: Petite fissure dans la pierre qui en réduit la solidité. Désigne aussi le sens du grain du bois.
    Flèche: Clocher pyramidal de forme très aigue.
    Formeret : Se dit des nervures des voûtes gothiques parallèles à l’axe de nef de l’église. Les formerets ont surtout été en usités au XIIIe siècle.(1)

    G
    Gothique: Période artistique allant du XIIe siècle à la Renaissance.

    H
    Historié : Se dit des moulures ou des chapitaux décorés de têtes ou de personnages peints ou sculptés.(1)

    I
    Intrados: Surface inférieure concave d'une voûte. Désigne également la face qui correspond à cette surface dans le claveau.

    J

    K

    L
    Larmier: Élément de la corniche* destiné à protéger la pierre contre l'eau de pluie. Il fait saillie de manière à provoquer l'égouttement de l'eau à distance du mur de l'édifice.
    Listel: Moulure en forme de rectangle lisse qui sépare les scoties et les tores de la base d'une colonne.

    M

    N
    Nef: Subdivision de l'intérieur d'une église. On distingue généralement la nef principale des nefs latérales, ou bas-côtés, séparées par des arcatures ou des rangées de colonnes.
    Nervure : Élément de maçonnerie encastré dans une voûte d’arête ou une coupole, qui la renforce tout en soulignant sa structure. Voir: ogive.

    O

    P
    Pendentif : Triangle incurvé permettant de transférer la charge d’une coupole* sur quatre colonnes.
    Pieds-droits: surface verticale d'un pilier ou d'une muraille supportant une arcade.
    Pilastre: Support de forme carrée ou rectangulaire, engagé ou plaqué contre un mur, muni d'une base et d'un chapiteau et souvent décoré de cannelures.
    Pilier: Support vertical, généralement de forme carrée par opposition à la colonne qui est de forme ronde.

    Q

    R
    Roman: Période artistique allant du XIe siècle au milieu du XIIe.

    S
    Scotie: Moulure à profil concave qui orne la base d'une colonne. Aussi appelée: rond creux ou nacelle.

    T
    Tore: Moulure à profil convexe (demi-cercle ou ellipse) qui orne la base d'une colonne. Sa largeur le distingue de l'astragale.
    Tour-lanterne: Haute tour, de forme octogonale, située au-dessus de la croisée du transept d'une église.
    Transept: Partie d'une église qui forme les bras de la croix, située perpendiculairement par rapport à l'axe principal de l'église de la nef à l'abside.
    Travée: Subdivision d'une nef comprise entre quatre piliers sur lesquels repose en général les arcs-doubleaux.
    Trumeau : Pan de mur séparant deux fenêtres ou deux portes et, par extension, pilier divisant un portail.
    Tympan: Partie supérieure de la façade d'une église, de forme triangulaire ou semi-circulaire, souvent ornée de reliefs.

    U


    V
    Voussoirs: Claveaux, pierres en forme de coin formant une voûte.
    Voussure: Largeur de l'intrados d'une voûte. Les portails gothiques sont souvent ornés de nombreuses voussures encastrées les unes dans les autres et formant des niches .
    Voûte: Système de répartition des charges en maçonnerie permettant de recouvrir l'espace entre deux murs parallèles. Il peut être composé d'un berceau (voûte en berceau, brisée, ogivale, en cul-de-four), de même que l'espace libre à l'intersection de deux couloirs voûtés (voûte sur nervure, d'arête, sur croisée d'ogive).
    Voûte d'arête: L'intersection de deux demi-cylindres (voûtes en berceau) forme une voûte d'arête.
    Voûte d'arête gothique: L'intersection de deux voûtes en ogives forme une voûte d'arête gothique.
    Voûte sur croisée d'ogive: voir: croisée d'ogive
    Voûte en cul-de-four: voir cul-de-four
    Voûte sur nervure: À l'intersection de deux couloirs voûtés, structure faite d'arcs en diagonales sur lequels viennent se reposer quatre triangles de remplissage indépendants.
    Voûte en ogive: Voûte dont la courbe est déterminée par des arcs d'ogives.



    Références:
    1. Jules Adeline, Lexique des termes d’art
    Loading
    Informations
    L'auteur

    Encyclopédie de l'Agora
    Mots-clés
    Art religieux, art roman, art gothique, abbaye, cathédrale
    Documents associés
    Yvon Larose
    architecture, bois, abri, habitation de secours, catastrophe naturelle
    Vitruve
    Ordres architecturaux, ordre dorique, ordre ionique, ordre corinthien
    Marc Chevrier
    Architecture, développement durable, urbanisme
    Marc Chevrier
    Jacques Dufresne
    harmonie, Platon, art
    Maurice Lagueux

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.