Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

Architecture

Essentiel

Vie et mort des oeuvres architecturales
«Car s'il faut en croire la plupart de ceux qui en font l'histoire, les bâtiments auraient une vie propre et seraient caractérisés par nombre de traits qui, à proprement parler, appartiennent aux êtres vivants. Ils ne naissent qu'un certain temps après avoir été conçus et, pour peu que leur période de gestation ne soit pas trop compliquée et qu'ils ne viennent pas grossir le nombre des projets avortés, leur naissance sera normalement soulignée par une cérémonie appropriée. Dès lors, ils acquièrent peu à peu une certaine maturité, mais on convient généralement qu'ils vieillissent inégalement bien. S'ils parviennent à résister aux injures du temps, ils commanderont, en vieillissant, un respect que, plus jeunes, on n'aurait pas songé à leur accorder, car alors c'était plutôt leur audace qu'on admirait plus ou moins secrètement. L'âge, en effet, les rend souvent plus sympathiques et, même s'ils paraissent alors un peu dépassés, ils sont auréolés du mérite de ceux qui ont été les témoins d'une autre époque. Toutefois, sauf s'ils font partie de ces rares monuments qui semblent voués à l'immortalité, ils deviennent souvent encombrants. Alors, à moins de pouvoir être recyclés (non point, en certains cas, sans être passablement violentés) et de redevenir utiles dans de nouvelles fonctions, ils risquent, s'ils ne meurent pas de mort (quasi) naturelle, de se voir abandonnés, négligés et même sacrifiés, c'est-à-dire condamnés à l'élimination par démolition. Et l'on sait que parmi tous ces bâtiments qui connaissent ce triste sort à des âges variés, il y a des Mozarts assassinés en pleine jeunesse alors qu'ils faisaient déjà l'admiration de connaisseurs trop peu nombreux et qu'ils n'avaient pas encore donné toute leur mesure. Heureusement, certains bâtiments échapperont à ce peu enviable destin si la Loi parvient à les protéger de leurs ennemis jurés, les démolisseurs au service de promoteurs immobiliers, et si grâce à une cure de rajeunissement assurée par les bons soins d'une équipe attachée à un quelconque Service du Patrimoine, ils sont mis, pour un temps, à l'abri de la gangrène incurable, qui, à plus ou moins long terme, n'épargne aucun d'entre eux. Morts pour de bon, leur mémoire toutefois ne sera pas forcément oubliée. Certains auront des rejetons qui exhiberont avec fierté divers traits qui évoqueront leur souvenir. D'autres, enfouis dans ces vastes cimetières de monuments que sont les champs de fouille — au sein desquels on a parfois la chance de retrouver de rares et fragiles survivants comme le Théséion qui domine encore l'Agora d'Athènes — verront leurs restes pieusement exhumés avant d'être mis à l'abri de façon adéquate. Faute de pouvoir littéralement ressusciter ces bâtiments qu'on aurait tant aimé voir revivre, on élèvera à leur mémoire des monuments plus ou moins imposants qui, autant que faire se peut, enchâsseront en leur sein quelques unes de leurs pièces constituantes, précieuses reliques sauvées du vandalisme et de la corrosion qui menaçaient d'effacer jusqu'aux dernières traces de leur mémoire. D'autres, qu'on ne peut plus espérer voir revivre de nos jours — qu'on pense, par exemple, à la ville de Troie du roi Priam ou au temple de Salomon —, hanteront éternellement les mémoires qui les magnifieront comme des héros ou des prophètes d'une lointaine antiquité. D'autres enfin, dont on aura reconnu l'appartenance à un monde mythique ou à l'inconscient collectif — qu'on pense à la tour de Babel —, ne mourront pas plus que toutes ces figures légendaires, arrachées à la nuit des temps, qui revivent, d'âge en âge, à travers ces représentations hautement fantaisistes et souvent inédites qui témoignent de l'imaginaire des sociétés qui assurent leur survie en perpétuant ainsi leur mémoire.»

MAURICE LAGUEUX, Vie et mort des oeuvres architecturales. Voir texte complet.

Articles


Architecture et archétypes

Jacques Dufresne
Il existe dans les beaux-arts, en architecture en particulier, un terrorisme de l'originalité qui fait perdre de vue la «symétrie auguste» chantée par Hugo, grâce à laquelle les monuments traversent l'histoire.

Glossaire de termes d'architecture du Moyen Âge

Encyclopédie de l'Agora
Ce glossaire est destiné à éclairer les textes de l'Encyclopédie de l'Agora. On trouve des lexiques d'architecture du Moyen Âge aux adresses suivantes: Architecture religieuse en Occident qui contient un glossaire et des dictionnaires français

Origines des trois ordres classiques

Vitruve
Texte classique où Vitruve relate les origines des ordres dorique, ionique et corinthien. Il fait voir comment les architectes grecs ont puisé à même la nature leur inspiration.

Un pas vers l'architecture durable

Marc Chevrier
L’architecture d’aujourd’hui découvre elle aussi la nécessité de construire selon les principes du développement durable. La construction, l’entretien et la démolition des édifices consomment beaucoup d’énergie et

Urgence en la demeure

Yvon Larose
Automne 2005: De futurs architectes ont conçu divers types d'habitations de secours destinées aux populations sinistrées

Vie et mort des oeuvres architecturales

Maurice Lagueux
Ce texte est d'abord paru dans la revue Horizons philosophiques, Montréal, III, 2, printemps 1993, p. 23-37. Dans la présente version, quelques références ont été mises à jour. Une version très abrégée avait été présentée au XXIVe Congr

Dossiers connexes