L'illusoire liberté

Baruch Spinoza
Voici trois pensées de Spinoza sur la liberté
Les hommes ne se croient libres que parce qu'ils ont conscience de leurs actions et ne l'ont pas des causes qui les déterminent.

*******

Il n'y a point dans l'âme de volonté absolue ou libre; mais l'âme est déterminée à vouloir ceci ou cela par une cause, qui elle-même est déterminée par une autre, et celle-ci encore par une autre, et ainsi à l'infini.

*******

On pense que l'esclave est celui qui agit par commandement et l'homme libre celui qui agit selon son bon plaisir. Cela cependant n'est pas absolument vrai, car en réalité être captif de son plaisir est incapable de rien voir ni faire qui nous soit vraiment utile, c'est le pire des esclavages, et la liberté n'est que celle qu'a celui qui de son entier consentement vit sous la seule conduite de la Raison. Quant à l'action par commandement, c'est-à-dire l'obéissance, elle ôte bien en quelque manière la liberté, elle ne fait cependant pas sur-le-champ un esclave, c'est la raison déterminante de l'action qui le fait. Si la fin de l'action n'est pas l'utilité de l'agent lui-même, mais de celui qui la commande, alors l'agent est un esclave, inutile à lui-même.

Autres articles associés à ce dossier

Liberté d'expression

Jacques Dufresne

C'est toujours une illusion de croire que la liberté d'expression n'est plus menacée et la vigilance n'est jamais aussi

Libertés techniquement assistées

Marc Chevrier

Les libertés que l'homme contemporain revendique pour lui arrivent rarement telles quelles. Elles sont techniquement assistées

L'homme libre

Bonaventure de Fourcroy


Liberté

Paul Éluard


Les deux niveaux de liberté

Jacques Dufresne

Connaître pour pouvoir choisir ou choisir pour choisir?

Bien en soi-même

Jacques Dufresne


Les cinq libertés

Virginia Satir


La liberté

Jacques Dufresne


Conditionnement et liberté

Jeanne Parrain-Vial

Article tiré de la revue Critère, No 4, Le crime, Montréal 1971. Certains économistes croient pouvoir

La philia et la liberté

Jacques Dufresne

Pour cette incursion au pays de la philia et de la liberté, j'aurais pu choisir comme guides les philosophes les plus grands et les plus réputés: P

À lire également du même auteur

La béatitude
Le bonheur est contenu dans la mesure de la vertu épicurienne.

L'âme et le corps
Conception simple de l'âme, qui présuppose son existence plus qu'elle ne l'explique.




Articles récents

  •  

    Mourir sagement ou chrétiennement ? Socrate et le Christ

    Richard Lussier
    Difficile d’être plus vrai et plus dense sur un sujet si fondamental et si controversé  

  •  

    Ukraine, une guerre de religion fatale pour la religion

    Marc Chevrier
    Le Kremlin a refusé à la mi-décembre d’envisager à Noël une trêve de sa guerre en Ukraine, ce qui entre p

  •  

    Les mots ont une vie eux aussi

    Pierre Biron
    Les mots naissent, évoluent dans leur structure, se répandent, accouchent d’un autre sens, livrent vérités ou m

  •  

    Lovelock James

    Jacques Dufresne
    James Lovelock est né le 26 juilllet 1919; il est mort le 26 juillet 2022. Gaia a mauvaise presse en cet automne 2022 en raison de la conceptio

  •  

    Culture médicale: un ABC

    Jacques Dufresne
    La culture médicale est la première condition de l'autonomie des personnes face à un marché de la santé o&ugrav

  •  

    Gustave Thibon, un Nietzsche chrétien

    Jacques Dufresne
    On a comparé Gustave Thibon à Pascal et Gabriel Marcel a reconnu en lui un Nietzsche chrétien, mais il eut encore plus d’af

  •  

    Pause ton écran

    Jacques Dufresne
    À propos du site Pause ton écran, consacré à des mises en garde contre la dépendance aux écrans et

  •  

    Ottawa n'est pas Rome

    Marc Chevrier
    Pourquoi le français n’est-il pas au Canada ce que le grec fut à Rome? Une version espagnole suit.