Bref historique de la désinfection de l'eau de boisson

Donald T. Wigle
Un résumé de l'histoire de la découverte du chlore et de la chloration de l'eau.
Au 19e siècle, d'importantes épidémies de maladies d'origine hydrique étaient courantes au Canada, aux États-Unis et dans les autres pays développés. L'approvisionnement de l'eau de boisson chlorée au début du 20e siècle a pratiquement éliminé la fièvre typhoïde, le choléra et autres maladies d'origine hydrique. C'est d'ailleurs l'une des grandes réalisations en santé publique.

Le chlore a été découvert en 1774 par le chimiste suédois Carl Wilhelm Scheele, puis a été confirmé comme élément en 1810 par sir Humphry Davy. C'est Semmelweis qui, en 1846, fut le premier à utiliser le chlore comme désinfectant, à la maternité de l'hôpital général de Vienne, pour le nettoyage des mains du personnel médical, à titre préventif contre la fièvre puerpérale. En 1881, Koch montra que les hypochlorites détruisaient les cultures pures de bactéries (1).

Aux États-Unis, le premier usage continu de la chloration a commencé en 1908 pour l'approvisionnement en eau de Jersey City, New Jersey, et pour les parcs à bestiaux de Chicago, dans les zones d'isolement du bétail que l'eau contaminée par les effluents d'égouts avait rendus malades (1). Au Canada, selon cet auteur-ci, c'est en 1916, à Peterborough (Ontario), que le chlore aurait été utilisé continuellement pour la première fois comme désinfectant (2). Depuis plusieurs décennies, la chloration constitue la principale méthode de désinfection de l'eau de boisson au Canada, aux États-Unis et ailleurs dans le monde. Le chlore est efficace contre la plupart des pathogènes d'origine hydrique.

(1) White GC. Handbook of chlorination and alternative disinfectants. 3e éd. New York: Van Nostrand Reinhold, 1992.
(2) Peterborough Utilities Commission. <http:www.puc.org/> 1998.

Autres articles associés à ce dossier

L'eau et les catastrophes

Organisation météorologique mondiale

L'Organisation météorologique mondiale se prononce en faveur d'une gestion préventive et anticipative des catastrophes. Communiqué émis à l'occa

L'eau et la civilisation: chronologie

Hélène Laberge

Trois dates essentielles du temps de l'eau.

Le Contrat Mondial de l'Eau

Ricardo Petrella

Si un tel contrat pouvait être adopté et mis en pratique, ce serait le début d'une chaîne de solidarité à la grandeur de la planète, pour tente

Répertoire de sites sur l'eau

Josette Lanteigne

Avec la collaboration de Gilles Verrier.




Articles récents

  •  

    Ukraine, une guerre de religion fatale pour la religion

    Marc Chevrier
    Le Kremlin a refusé à la mi-décembre d’envisager à Noël une trêve de sa guerre en Ukraine, ce qui entre p

  •  

    Mourir sagement ou chrétiennement ? Socrate et le Christ

    Richard Lussier
    Difficile d’être plus vrai et plus dense sur un sujet si fondamental et si controversé  

  •  

    Les mots ont une vie eux aussi

    Pierre Biron
    Les mots naissent, évoluent dans leur structure, se répandent, accouchent d’un autre sens, livrent vérités ou m

  •  

    Lovelock James

    Jacques Dufresne
    James Lovelock est né le 26 juilllet 1919; il est mort le 26 juillet 2022. Gaia a mauvaise presse en cet automne 2022 en raison de la conceptio

  •  

    Culture médicale: un ABC

    Jacques Dufresne
    La culture médicale est la première condition de l'autonomie des personnes face à un marché de la santé o&ugrav

  •  

    Gustave Thibon, un Nietzsche chrétien

    Jacques Dufresne
    On a comparé Gustave Thibon à Pascal et Gabriel Marcel a reconnu en lui un Nietzsche chrétien, mais il eut encore plus d’af

  •  

    Pause ton écran

    Jacques Dufresne
    À propos du site Pause ton écran, consacré à des mises en garde contre la dépendance aux écrans et

  •  

    Ottawa n'est pas Rome

    Marc Chevrier
    Pourquoi le français n’est-il pas au Canada ce que le grec fut à Rome? Une version espagnole suit.