Le ventre de Belo Horizonte

Bernard Lebleu
La ville de Belo Horizonte au Brésil est aujourd'hui citée en exemple par l'ONU pour l'originalité de son approche pour contrer la malnutrition au sein de sa population.
Belo Horizonte est la quatrième plus grande ville du Brésil. En 1990, on estimait à plus de 20% le nombre d'enfants souffrant de malnutrition dans cette ville de 2600000 d'habitants dont plus du tiers vit sous le seuil de la pauvreté.

Les élus municipaux ont entrepris de contrer le phénomène à l'aide d'une série de mesures audacieuses, toutes inspirées par ce principe fondamental que le droit à la sécurité alimentaire est aussi inaliénable que le droit à la dignité, que ce dernier est en quelque sorte conditionnel à la réalisation du droit à une alimentation de qualité. Pour que la situation change, la ville a choisi d'assumer elle-même la responsabilité de nourrir ses citoyens défavorisés.

Il fallait tout d'abord mettre en place des mécanismes pour assurer la production et l'approvisionnement aux prix les plus bas possibles. Pour y parvenir, la ville a octroyé une quarantaine de parcelles de terres en périphérie de la zone urbaine à des producteurs agricoles. Ceux-ci approvisionnent des marchands qui louent à des tarifs préférentiels des emplacements fournis par la ville, en plein coeur des zones défavorisées. En favorisant l'essor d'une agriculture péri-urbaine, de proximité, en éliminant les intermédiaires habituels du libre marché qui accaparent une part importante du prix de vente au détail, non seulement les citoyens, mais aussi les hôpitaux, les écoles et les acheteurs institutionnels peuvent se procurer une vaste gamme de denrées de bases à des prix correspondant à 50% des prix du marché.
340 000 citoyens bénéficient des programmes supervisés par le SMAB (Secretaria Municipal de Abastecimendo); 10 000 familles reçoivent à chaque mois 2 kilos de farine enrichie de lait, de poudre d'écailles d'oeuf et de feuilles de manioc.

Le SMAB a également ouvert une série de centres agro-écologiques qui diffusent de l'information sur les pratiques agricoles écologiquement viables, et encouragé la création d'une centaine de jardins communautaires et en milieu scolaire. Il est assez remarquable que la facture pour l'ensemble des mesures du programme de sécurité alimentaire représente moins de 1% du budget de la ville.

De l'avis d'Adriana Aranha, une des responsables du SMAB, la plus grande réussite du programme de sécurité alimentaire de Belo Horizonte, aujourd'hui cité en exemple par l'UNESCO, aura été de faire mentir le préjugé tenace que les administrations municipales et les gouvernements sont inefficaces et de mauvais administrateurs et qu'il est préférable de s'en remettre aux forces libres du marché.

Source : FRANCES MORE LAPPE, Hope's Edge (2002) et UNESCO

Autres articles associés à ce dossier

Plus de 840 millions de personnes dans le monde souffrent de la faim

Département d'État américain

"Nous donnons ci-dessous un résumé analytique sur le problème de la faim dans le monde, dont les données ont été obtenues de la Banque mond

La faim

Michel Coluche


The Hunger Site

La première page du site se réduit à peu de choses, mais l'effet est saisissant: une carte du monde, où sont pointées dynamiquement les régions

À lire également du même auteur

Les plus belles scènes d'hiver dans l'art nord-américain
Jean Paul Lemieux, Cornelius Kreighoff, Grandma Moses ont en commun d'avoir fait de l'hiver

Tom Thomson - Ombres sur la neige
En 1917, quelques années avant la naissance du Groupe des Sept, Tom Thomson disparaissait dan

Edward Willis Redfield - La carriole
Edward Redfield est considéré comme un des pionniers de l'impressionnisme am&eacut

Lawren Harris - Mont Thule - Île Bylot (Nunavut)
Du Groupe des Sept, c'est Lawren Harris qui rendra le plus vibrant hommage à l'hiver

Rockwell Kent - Resurrection Bay, Alaska
Avant lui, peu d'artistes à part Frederick Church, la grande figure de proue de la Hudson

Maurice Cullen - Dégel printanier à Beaupré
Les scènes hivernales de Maurice Cullen (1866-1934) sont des classiques de l’impression

William Brymner - Le Champ-de-Mars
C’est en grande partie en tant que pédagogue que Brymner a laissé son empreinte

Agnes Tait - Patineurs à Central Park
Skating in Central Park est l’œuvre la plus connue d’Agnès Tait, une brilla




Articles récents

  •  

    Les mots ont une vie eux aussi

    Pierre Biron
    Les mots naissent, évoluent dans leur structure, se répandent, accouchent d’un autre sens, livrent vérités ou m

  •  

    Lovelock James

    Jacques Dufresne
    James Lovelock est né le 26 juilllet 1919; il est mort le 26 juillet 2022. Gaia a mauvaise presse en cet automne 2022 en raison de la conceptio

  •  

    Culture médicale: un ABC

    Jacques Dufresne
    La culture médicale est la première condition de l'autonomie des personnes face à un marché de la santé o&ugrav

  •  

    Gustave Thibon, un Nietzsche chrétien

    Jacques Dufresne
    On a comparé Gustave Thibon à Pascal et Gabriel Marcel a reconnu en lui un Nietzsche chrétien, mais il eut encore plus d’af

  •  

    Pause ton écran

    Jacques Dufresne
    À propos du site Pause ton écran, consacré à des mises en garde contre la dépendance aux écrans et de Cather

  •  

    Ottawa n'est pas Rome

    Marc Chevrier
    Pourquoi le français n’est-il pas au Canada ce que le grec fut à Rome? Une version espagnole suit.

  •  

    L'inflation généralisée

    Jacques Dufresne
    L’inflation, un mal multiforme et universel ? Le premier sens que le CNRTL donne au mot est  médical : enflure, inflammation. L

  •  

    Pâques et les calendriers

    Jacques Dufresne
    Notre attention a besoin d’être tirée chaque jour vers le haut, et vers le zénith lors de grandes fêtes comme Pâ