Rockwell Kent - Resurrection Bay, Alaska

Bernard Lebleu

Avant lui, peu d'artistes à part Frederick Church, la grande figure de proue de la Hudson River School, s'étaient intéressés au Grand Nord. C'est là que Rockwell Kent, à la recherche de ce sentiment d'infini et qui disait vouloir peindre le "rythme de ce qui est éternel" s'approcha le plus de l'objet de sa quête. Peintre, graveur, écrivain, aventurier, fermier, fervent militant politique dont les positions lui valurent des démêlés avec le gouvernement américain lors des purges anti-communistes, romantique impénitent aux nombreuses conquêtes, il fut un des artistes préférés du public américain dans la première moitié du siècle, grâce notamment à ses puissantes illustrations du Moby Dick de Melville. Voyageur attiré par les confins du monde, il a parcouru le globe de la Terre de Feu au Groenland, en passant par Terre-Neuve, le Labrador. Il a tenu, en images et en mots, la chronique de la vie sur une base d'exploration au Groënland où il séjourna plusieurs années. Les paysages nordiques convenaient parfaitement à son goût pour les compositions épurées et les formes nettement découpées. Le scintillement de la lumière sur la neige le fascinait, de même que par les icebergs dérivant près des côtes dont la blancheur jette un éclat presque surnaturel. Des expositions récentes ont mis en relief la contribution décisive de Kent à la formation d'un art nordique, son influence directe sur Lawren Harris considéré comme le fondateur du Groupe des Sept.
 

< Précédent Suivant >

Fox Island - Alaska

Le Rideau de Glace




Articles récents

  •  

    Mourir sagement ou chrétiennement ? Socrate et le Christ

    Richard Lussier
    Difficile d’être plus vrai et plus dense sur un sujet si fondamental et si controversé  

  •  

    Ukraine, une guerre de religion fatale pour la religion

    Marc Chevrier
    Le Kremlin a refusé à la mi-décembre d’envisager à Noël une trêve de sa guerre en Ukraine, ce qui entre p

  •  

    Les mots ont une vie eux aussi

    Pierre Biron
    Les mots naissent, évoluent dans leur structure, se répandent, accouchent d’un autre sens, livrent vérités ou m

  •  

    Lovelock James

    Jacques Dufresne
    James Lovelock est né le 26 juilllet 1919; il est mort le 26 juillet 2022. Gaia a mauvaise presse en cet automne 2022 en raison de la conceptio

  •  

    Culture médicale: un ABC

    Jacques Dufresne
    La culture médicale est la première condition de l'autonomie des personnes face à un marché de la santé o&ugrav

  •  

    Gustave Thibon, un Nietzsche chrétien

    Jacques Dufresne
    On a comparé Gustave Thibon à Pascal et Gabriel Marcel a reconnu en lui un Nietzsche chrétien, mais il eut encore plus d’af

  •  

    Pause ton écran

    Jacques Dufresne
    À propos du site Pause ton écran, consacré à des mises en garde contre la dépendance aux écrans et

  •  

    Ottawa n'est pas Rome

    Marc Chevrier
    Pourquoi le français n’est-il pas au Canada ce que le grec fut à Rome? Une version espagnole suit.