Faim

Manque à satisfaire un besoin fondamental de nutrition. Mot de Coluche: «Tiers-Monde: sa soif touche à sa faim.»

Essentiel

«Chaque 3,6 secondes, quelqu'un meurt de faim; dans 75% des cas, il s'agit d'enfants de moins de 5 ans. Dans ces conditions, la question philosophique qu'il convient de poser est la suivante: Pourquoi n'y a-t-il rien plutôt que quelque chose?C'est le prof. Fr. Nketo-Lumba, de la Faculté Catholique de Kinshasa, qui reformule ainsi la célèbre question de Leibniz car en effet, «Aujourd'hui, dans nos villes et familles africaines, la faim n'est pas un épiphénomène. Elle est devenue une expérience qui définit pratiquement l'être même de l'Africain. La faim qui pose problème, c'est la faim sans fin. Autrement dit, la faim qui ne nourrit aucun espoir de solution prévisible. Imprévisibilité qui réduit par le fait même l'acte de manger, par exemple, à un simple accident. On mange accidentellement, on s'habille accidentellement, on survit accidentellement. Les dimensions temporelles d'avant et d'après finissent par s'estomber au projt de l'immédiateté. L'existence se projette dans le vide.»»

Fr. Nketo-Lumba, «La faim tire la conscience du côté de l'estomac», in Raison Ardente, no 65, décembre 2002, p. 105.

Essentiel

«Chaque 3,6 secondes, quelqu'un meurt de faim; dans 75% des cas, il s'agit d'enfants de moins de 5 ans. Dans ces conditions, la question philosophique qu'il convient de poser est la suivante: Pourquoi n'y a-t-il rien plutôt que quelque chose?C'est le prof. Fr. Nketo-Lumba, de la Faculté Catholique de Kinshasa, qui reformule ainsi la célèbre question de Leibniz car en effet, «Aujourd'hui, dans nos villes et familles africaines, la faim n'est pas un épiphénomène. Elle est devenue une expérience qui définit pratiquement l'être même de l'Africain. La faim qui pose problème, c'est la faim sans fin. Autrement dit, la faim qui ne nourrit aucun espoir de solution prévisible. Imprévisibilité qui réduit par le fait même l'acte de manger, par exemple, à un simple accident. On mange accidentellement, on s'habille accidentellement, on survit accidentellement. Les dimensions temporelles d'avant et d'après finissent par s'estomber au projt de l'immédiateté. L'existence se projette dans le vide.»»

Fr. Nketo-Lumba, «La faim tire la conscience du côté de l'estomac», in Raison Ardente, no 65, décembre 2002, p. 105.

Articles


Le ventre de Belo Horizonte

Bernard Lebleu
La ville de Belo Horizonte au Brésil est aujourd'hui citée en exemple par l'ONU pour l'originalité de son approche pour contrer la malnutrition au sein de sa population.

The Hunger Site

La première page du site se réduit à peu de choses, mais l'effet est saisissant: une carte du monde, où sont pointées dynamiquement les régions où à chaque 3.6 secondes, quelqu'un, le plus souvent un enfant de moins de 5 ans, meurt de faim.

La faim

Michel Coluche

Plus de 840 millions de personnes dans le monde souffrent de la faim

Département d'État américain
"Nous donnons ci-dessous un résumé analytique sur le problème de la faim dans le monde, dont les données ont été obtenues de la Banque mondiale et de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture."

Dossiers connexes




Nos suggestions