Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

Tortue

Animal qui appartient à la classe des reptiles et à l'ordre des chéloniens, lesquels sont des reptiles avec une carapace. Les reptiles sont eux-mêmes des vertébrés recouverts d'écailles soudées. Les ancêtres de nos tortues, apparues il y a environ 200 millions d'années, sont disparues. On compte aujourd'hui 250 espèces de tortues, dont 8 sont des tortues marines, 180 des tortues d'eau douce et les autres des tortues terrestres. Autres caractéristiques

Essentiel

Si, dans le cas de la cigale, le fabuliste Jean de la Fontaine s'est lourdement trompé, il a, dans le cas de la tortue, fait preuve de vision. Ce reptile pesant est à ses yeux mieux adapté, même à la course, que le lièvre. Les biologistes nous apprennent qu'au moment où il est apparu, il y a environ 200 millions d'années, il y avait des espèces voisines, tels les dinosaures, qui semblaient beaucoup mieux adaptées que lui. C'est pourtant lui qui a survécu. Les dinosaures et autres lièvres ont abandonné la course. La pacifique et pacifiante tortue est toujours parmi les vivants de la terre... menacée hélas!

Dans le cas des tortues, comme dans celui de la plupart des autres espèces, le gigantisme n'a pas porté bonheur. Les plus grosses espèces, telle Testudo Atlas, dont les représentants pouvaient peser jusqu'à quatre tonnes, ont disparu.

La plus vieille tortue connue, Proganochelys, apparue au triassique, avait une forme et une structure étonnamment semblables à celles des tortues d'aujourd'hui. Elle ne pouvait toutefois rentrer ni sa tête, ni ses jambes sous sa carapace. (J.D.)

LE LIÈVRE ET LA TORTUE
Rien ne sert de courir; il faut partir à point.
Le Lièvre et la Tortue en sont un témoignage.
Gageons, dit celle-ci, que vous n'atteindrez point
Sitôt que moi ce but. Sitôt? Êtes-vous sage?
Repartit l'animal léger.
Ma commère, il vous faut purger
Avec quatre grains d'ellébore.
Sage ou non, je parie encore.
Ainsi fut fait: et de tous deux
On mit près du but les enjeux:
Savoir quoi, ce n'est pas l'affaire,
Ni de quel juge l'on convint.
Notre Lièvre n'avait que quatre pas à faire;
J'entends de ceux qu'il fait lorsque prêt d'être atteint
Il s'éloigne des chiens, les renvoie aux Calendes,
Et leur fait arpenter les landes.
Ayant, dis-je, du temps de reste pour brouter,
Pour dormir, et pour écouter
D'où vient le vent, il laisse la Tortue
Aller son train de Sénateur.
Elle part, elle s'évertue;
Elle se hâte avec lenteur.
Lui cependant méprise une telle victoire,
Tient la gageure à peu de gloire,
Croit qu'il y va de son honneur
De partir tard. Il broute, il se repose,
Il s'amuse à toute chose
Qu'à la gageure. À la fin quand il vit
Que l'autre touchait presque au bout de la carrière,
Il partit comme un trait; mais les élans qu'il fit
Furent vains: la Tortue arriva la première.
Eh bien! lui cria-t-elle, avais-je pas raison?
De quoi vous sert votre vitesse?
Moi l'emporter! et que serait-ce
Qui vous portiez une maison?
Jean de la Fontaine (1621-1695)

Articles


Dossiers connexes