Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

Cigale

Les cigales sont des Hémiptères, du groupe des Homoptères, appartenant à la famille des Cicadides (Cicada selon le classement linnéen). Elles présentent les caractéristiques suivantes: corps épais; tête massive et courte, yeux pédonculés et très saillants ; vertex muni de trois gros ocelles disposés en triangle; antennes courtes, ailes antérieures beaucoup plus longues que les postérieures, tantôt glabres et transparentes; tantôt velues et diversement colorées; cuisses antérieures épaisses, souvent munies en dessous de dentelures plus ou moins fortes.

Les cigales étaient très appréciées chez les Grecs qui estimaient leur chant mélodieux. Ils en avaient fait l'emblème de la musique et les enfermaient dans de petites cages afin d'avoir le plaisir de les écouter. Plusieurs poètes les ont célébrées dans leurs écrits. On pouvait voir l'effigie de la cigale sur certaines monnaies, celles des Locriens, par exemple, et porter une cigale d'or dans les cheveux était, pour les Athéniennes, un signe de noblesse.

Selon Aristote, les Grecs considéraient les cigales comme un mets délicat. Ils choisissaient de préférence les femelles et les nymphes, qu'on cherchait dans la terre, au pied des arbres. En Chine, selon les témoignages des premiers missionnaires européens, la cigale faisait l'objet d'un tel intérêt que le gouvernement de Pékin avait institué la charge de cigaliste avec mandat de fournir la cour en cigales de toutes tailles et de toutes couleurs. Les Chinois prêtaient mêmes des vertus médicinales à l'insecte qu'on croyait capable de guérir les victimes de la rage.

Aristote avait déjà formulé une explication assez exacte de la manière dont les cigales produisent le bruit strident et puissant que on appelle le "chant de la cigale". Il s'agit en fait d'une paire d'organes situés à la base de l'abdomen de l'insecte mâle. Ce sont deux membranes qui font office de timbales mises en branle par un muscle spécial, et qui en oscillant émettent un bruit amplifié à l'intérieur de la cavité abdominale.

Les femelles, dépourvues de cet appareil musical, sont dotées d'une tarière qui leur permet d'enfoncer leurs oeufs (de 500 à 600) dans des incisions pratiquées sur les branches d'arbres. Les larves qui possèdent des antennes d'une longueur remarquable migrent de l'arbre jusqu'à la terre où elles creusent des galeries et se nourrissent par leur rostre de la sève des végétaux. Vers la fin du printemps, à la faveur de la nuit, elles remontent dans les arbres, et y laissent leur peau desséchée dont elles se sont dégagées par une fente dorsale. L'état larvaire dure en moyenne 2 ans, mais chez certaines variétés, notamment le Magicicada septemdecim, espèce nord-américaine, cet état peut durer jusqu'à 17 ans.

Les cigales se nourrissent de la sève des arbres qu'elles aspirent au moyen de leur rostre.

Articles


Avant la naissance des Muses les cigales étaient des hommes

Platon
Socrate explique à Phèdre en quoi il peut être favorable aux hommes en quête d'inspiration de rester calmement à discuter dehors en plein midi plutôt que de rentrer se coucher. Il lui raconte une légende merveilleuse dans laquelle les cigales,

Avant la naissance des Muses les cigales étaient des hommes

Platon
Socrate explique à Phèdre en quoi il peut être favorable aux hommes en quête d'inspiration de rester calmement à discuter dehors en plein midi plutôt que de rentrer se coucher. Il lui raconte une légende merveilleuse dans laquelle les cigales,

Dossiers connexes