Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

Temps

Jacques Dufresne

Qu'est-ce que le temps? «Si personne ne me pose la question, je sais; si quelqu’un pose la question et que je veuille expliquer, je ne sais plus.» (saint Augustin, Confessions XI, 14, 17).

«Le temps est l’image mobile de l’éternité». Cette définition de Platon correspond au cadran solaire. La clepsydre ou le sablier sont le symbole du temps qui passe, du temps comme mesure du changement. Ce temps fait d’avant, de maintenant et d’après apparaîtra à saint Augustin comme une illusion, à laquelle le chrétien voudra échapper par une contemplation qui lui donnera accès à l’éternel présent.

Mue par une énergie que l'homme contrôle, et subdivisée de façon abstraite, l'horloge correspond au temps uniforme et absolu de la science moderne; aux yeux de Kant, ce temps est la forme pure de toutes les intuitions sensibles. Quant aux horloges atomiques, dont la précision semble illimitée, ne correspondent-elles pas à l'espace-temps, cet ensemble de coordonnées étudiées par Einstein qui varie en fonction de la place occupée par chaque observateur?




*******




Le temps long
«Certaines sociétés "primitives", nous dit le sociologue Norbert Elias, ne possèdent pas de concepts pour parler du temps. Elles se contentent de notions qui évoquent l'avant et l'après. Elles vivent dans ce qu'on appelle le temps long. Les événements s'enchaînent au sein d'un continuum temporel dans lequel est abolie la distance entre le passé et le présent. On n'y cherche point les occasions de rupture : comme dans toutes les sociétés conservatrices, on y élit un chef parce qu'il promet de maintenir et de préserver les traditions. L'inertie du monde pré-industriel, son absence apparente de créativité technique nous sont incompréhensibles, car il nous est difficile de partager la hiérarchie de valeurs de ces sociétés qui plaçaient au-dessus de tout la pérennité des usages sociaux et la cohésion organique des communautés. L'historien Werner Sombart cite un exemple illustrant avec éloquence cette mentalité : dans certains milieux agricoles, on résistait volontairement à l'introduction de nouvelles inventions, pour des motifs sociaux. Par exemple, on pouvait refuser d'utiliser une nouvelle faux, plus efficace, car l'outil laissait trop peu à récolter aux pauvres glaneuses après le passage des moissonneurs. Encore au xviie siècle, le ministre Colbert considérait les inventeurs de machines comme de véritables « ennemis du travail ». Ce qui ne l'empêchait pourtant pas d'être un ardent partisan de la modernisation de l'État français. On lui doit même la création des grandes manufactures des Gobelins d'où sont sorties les plus belles réalisations de l'artisanat français.

Il fallait autrefois plusieurs générations pour construire ces cathédrales qui se dressent encore fièrement au cœur des vieilles villes. "La cathédrale vivait tellement de la vie de ses bâtisseurs, écrit l'historien Élie Faure dans son Histoire de l'Art, qu'elle changeait en même temps qu'eux, qu'une génération élevait un étage ogival sur un étage en plein cintre, qu'une autre abandonnait un bras de transept à moitié, ajoutait une couronne de chapelles… faisait flamboyer une rose au front d'une nef romane débarrassée de son berceau… De là la liberté, l'élan et la violence et la douceur de l'hymne que chantaient ses voix innombrables." On ne saurait sans doute concevoir de plus parfait exemple de la façon d'intégrer le temps long dans un projet collectif, d'accepter la diversité du vivant au sein de la continuité.»

BERNARD LEBLEU, «La culture de l'urgence», L'Agora, vol 11 no 1, printemps 2005

Essentiel

«Méfait de la vitesse. "Être pressé par le temps". Double sens du mot: hâte et compression. Le contraire de l'épanouissement. La hâte rétrécit le pouvoir créateur du temps et dilate son pouvoir destructeur.

Tout ce qui n'est pas de l'éternité retrouvée est du temps perdu.

Vous qui niez l'éternel, dans quel lieu hors du temps vous placez-vous pour oser affirmer que tout est mesuré et englouti par le temps?»
GustaveThibon

Articles


Elsa

Louis Aragon

L'horizon temporel d'après Kant et Heidegger

Josette Lanteigne
«Le temps n'est pas, Il y a temps.» (Martin Heidegger)

Laissez les bons temps rouler

Sylvie Escande
"Ces gens que le soleil regarde de travers", disait Rivarol en parlant des Nordiques...Mais quand le soleil vous regarde droit dans les yeux, c'est toute une civilisation qu'il crée: la civilisation du temps qu'on a le temps de perdre ou d

Le lac

Alphonse Lamartine

Le temps compressible

Jacques Dufresne

Le temps comprimé

Jacques Dufresne

Mesure du temps

Jacques Dufresne

Optimisez votre temps dès maintenant

François Gamonnet
On pourrait croire que c'est la vie moderne qui nous amène à courrir toute la journée pour joindre les deux bouts... mais la lecture de Sénèque nous rappelle que les gens pressés existent depuis longtemps.

Quand la recherche se prend au sérieux

Jacques Dufresne
Mot attribué à un éminent professeur de L'Université McGill de Montréal.

Conceptions du temps

Jacques Dufresne
On peut associer les conceptions dominantes du temps qui se sont succédées en Occident aux différents instruments de mesure du temps. Dans l'exposé qui suit, ce qui importe c'est l'association d'une id&eacu

Le temps homogénéisé

Stéphane Stapinsky
Qu’en est-il du temps libre aujourd’hui? Alors que dans les années 1960 et 1970, on anticipait la «civilisation des loisirs», le travail semble redevenu une obsession en ce début de siècle. Les loisirs, po

Le temps linéaire

Gaétan Daoust
Voici le temps linéaire tel que les Occidentaux l'ont conçu. Ceertains auteurs l'appellent aussi le temps fléché.Extrait d'une conférence, disponible sur ce site,  intitulée « Entre la

Le temps qu'on nous vole

Jean Robert
Jean Robert est un architecte qui s'est passionné toute sa vie pour l'histoire urbaine et qui s'est doté au fil des ans des outils d'analyse nécesssaires à la compréhension d'un phénom&egr