Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

Expert

Essentiel

"Dans la société traditionnelle, les rôles joués aujourd'hui par des experts, travailleurs sociaux, psychologues ou récréologues, étaient assumés par l'un ou l'autre des membres de la communauté, au gré de ses dons et de ses goûts. Les handicapés intellectuels eux-mêmes avaient leur rôle à jouer; ils pouvaient rendre une multitude de menus services: surveiller une maison en l'absence des propriétaires, écouter parler les personnes souffrant de solitude ou simplement réchauffer et égayer le paysage social par leur seule présence. On pourrait comparer les membres d'une communauté vivante à des étoiles. Grandes ou petites, plus ou moins brillantes, elles ont toutes des rayons atteignant d'autres étoiles, avec lesquelles elles forment des sous-ensembles appelés constellations. Moyennant quoi, l'imagination aidant, on peut se représenter le ciel étoilé comme un grand organisme vivant dont les étoiles seraient les cellules, les constellations les organes, les rayons étant alors l'équivalent des liens multiples par lesquels les cellules communiquent entre elles dans un organisme.

Chaque fois qu'un individu perd une compétence au profit d'un expert, il est comme une étoile qui perd un rayon au profit de la nuit ou comme une cellule qui perd son lien chimique avec les autres cellules, au profit de la mort. Bientôt, le ciel cesse d'être une communauté d'étoiles pour devenir un agglomérat de points lumineux et l'organisme se dissout en ses éléments: des gaz, un peu de cendre.

Nos sociétés connaissent le même sort, au fur et à mesure qu'elles se laissent gagner par la démesure dans le recours aux experts. La division du travail ne date pas d'hier. Le métier de forgeron, quand il s'est constitué en métier autonome, a dû priver d'une partie de la reconnaissance sociale dont ils jouissaient ceux qui l'avaient exercé jusque-là en marge de leur métier principal. Mais les métiers de ce genre étaient peu nombreux, ils évoluaient lentement et le savoir qui les caractérisait était traditionnel, comme tous les autres savoirs rendant la vie en commun possible. Ils pouvaient donc s'intégrer à l'organisme social sans le dénaturer. Tandis qu'aujourd'hui, les experts se multiplient au rythme du progrès scientifique et technique et se greffent sur des sociétés déjà mises à l'épreuve par la mobilité sociale et géographique de ses membres, de même que par les mass media."

Source: Jacques Dufresne, Synthèse des aspects sociaux des inforoutes, 1996-1997

Articles