• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Société civile

    Définition

    «Voici la définition la plus commmune de la société civile en science politique: "L'ensemble des rapports interindividuels, des structures familiales, sociales, économiques, culturelles, religieuses, qui se déploient dans une société donnée, en dehors du cadre et de l'intervention de l'État." (J-L. Quermonne) En somme, la société civile, c'est ce qui reste d'une société quand l'État se désengage complètement. En prônant le désengagement de l'État, on prônerait un renouveau ou une réactivation de la société civile: imaginons tout ce qui se vit, se pense, se crée et se contracte en dehors des officines gouvernementales, de l'armée, du parlement et des tribunaux. Évidemment, la société civile n'habite pas un lieu précis; elle s'attache plus aux rôles institutionnels qu'aux personnes. Un fonctionnaire entre dans la société civile sitôt qu'il quitte ses bureaux.

    En réalité, la société civile et l'État s'entremêlent. Peu d'activités humaines échappent aux règlements ou aux subventions de l'État; les familles, par exemple, jouissent d'exemptions fiscales ou de garderies subventionnées. Néanmoins, même si elles sont parfois difficiles à discriminer, ces deux réalités gagnent à être distinguées. La société civile inclut généralement les individus, les familles, les associations, les organisations bénévoles, tout ce qu'on appelle les corps intermédiaires -intermédiaires entre l'État et l'individu- dans la mesure où ils n'émanent pas de l'État, comme l'Église. Beaucoup d'institutions, à l'origine nées de la société civile, ont été par la suite étatisées, telles les écoles et les collèges, après 1964.»

    extrait de: La société civile, l'État subsidiaire et la responsabilité civique au Québec par Marc Chevrier


    Plusieurs partisans du libéralisme économique aux États-Unis mettent l'économie de marché dans la société civile. D'autres préfèrent le placer hors d'elle:
    «Ceux qui défendent l'économie de marché font souvent valoir que le marché libre est le meilleur moyen de protéger le sol vital. Mais tout semble indiquer que cette vision des choses est erronée, si l'on en juge par une inévitable subordination de la sphère vitale à la tendance à investir dans tout ce qui peut rapporter de l'argent.» (Guy Giroux)

    Enjeux

    Comment protéger la société civile? Là où elle s'est dégradée, bloquée, comment l'aider à se régénérer? Voici un début de réponse: la société civile, c'est aussi la philia, le capital de confiance, choses par rapport auxquelles l'engineering social n'est pas un moyen d'action mais un frein. Au contraire, l'idée de résilience, appliquée aux sociétés et aux communautés, ouvre la voie à une philosophie de l'action: la méthode hippocratique appliquée aux sociétés. Cette méthode consiste à miser sur le pouvoir régénérateur de la nature, et pour cela, à s'efforcer d'abord de ne pas nuire.

    Essentiel

    La solidarité, qui est l'une des caractéristiques d'une société civile vivante, suppose une inspiration. On ne parviendra jamais à l'établir ou la rétablir de façon authentique et durable uniquement avec les procédés des motivologues ou des planificateurs. Par opposion aux théories éthiques anglo-américaines, «l'éthique narrative de la sollicitude fait valoir l'importance de cultiver notre imagination morale, notre habileté à voir les autres de façon juste et bienveillante.» (Sheila Manson)

    Documentation

    1. Jacques Poulain, Justice et démocratie.
    2. Guy Giroux (dir. de l'édition), L'État, la société civile et l'économie, Les Presses de l'Université Laval, L'Harmattan, 2001. Voir, du même auteur, cet article sur la politologie.
    3. Adam Ferguson, An Essay on the History of Civil Society, 1767 (McMaster University).
    4. Peter L. Berger and Richard John Neuhaus, To Empower People: From State to Civil Society. On peut lire des extraits de l'introduction de Michael Novak écrite à l'occasion du 20e anniversaire de la première édition de cet essai classique (American Entreprise Institute for Public Policy Research, Book Summary, février 1996)
    5. The Idea of Civil Society. Actes d'un colloque organisé par le National Humanities Center, 1992. On peut lire les textes suivants: W. Robert Connor, Introduction
    Bronislaw Geremek, Civil Society and the Present Age
    Conor Cruise O'Brien, Religion, Nationalism, and a Civil Society
    György Varga, Economics and Human Values
    Eduardo Rabossi, On Being Sane in the Midst of Madmen 6. George F. McLean (éd.), Civil Society and Social Reconstruction, Washington, D.C., The Council for Research in Values and Philosophy, 1997 (Cultural heritage and contemporary change. Series I, Culture and values ; vol. 16) (texte intégral de ce recueil d'articles).
    7. Benjamin R. Barber, Globalism Nightmare or Global Civil Society? (Freedom in the World)
    8. Don E. Eberly, America's Promise. Civil Society and The Renewal of American Culture, Rowman and Littlefield, 1998.
    9. Rebuilding Civil Society. A Symposium (The New Democrat, vol. 7, no 2, mars-avril 1995). On peut notamment y lire: Benjamin R. Barber, The Search for Civil Society
    10. Civil Society and Democratic Citizenship (Report from the Institute for Philosophy & Public Policy, vol. 18, no 3, été 1998).
    11. Is There Civil Society Online and Off? Dossier de iMP Magazine (mai 2001): la société civile et l'Internet.
    12. Quand l'État fait défaut, ils s'organisent pour vivre ensemble. Dossier, Le Courrier de l'Unesco, février 2001.
    13. D. W. Miller, Perhaps We Bowl Alone, but Does It Really Matter?, The Chronicle of Higher Education, 16 juillet 1999: sur les débats en sciences sociales autour de la notion de société civile, et sur l'opportunité de la sauvegarder.
    14. David Rieff, The False Dawn of Civil Society, The Nation, 22 février 1999: pour l'auteur, le débat autour de la société civile tend, pour l'essentiel, à masquer les avancées du capitalisme mondial.
    15. Vjekoslav Butigan (NIS Yugoslavie), The Political Ethos of the Civil Society (Paideia Project, Twentieth World Congress of Philosophy, Boston, Massachusetts, É.-U., 10-15 août 1998).
    16. Thomas Metzger, The Western Concept of the Civil Society in the Context of Chinese History, décembre 1997 (Hoover Essay, Hoover Institution, Stanford University, É.-U.).
    17. Michael Foley et Bob Edwards, The Paradox of Civil Society, Journal of Democracy, 1996
    18. Robert D. Putman, La société civile en déclin: pourquoi? Et après? / The Decline of Civil Society: How Come? So What? (Conférence John L. Manion, Centre canadien de gestion, Ottawa, 22 février 1996) (format PDF).
    19. Robert D. Putman, Who Killed Civic America?, Prospect, mars 1996
    20. Robert D. Putman, The Strange Disappearance of Civic America, The American Prospect, 1995.
    21. Georges Navet, Société civile, «Mots et concepts de la mondialisation», dossier «Les batailles de la mondialisation», Libération.
    22. Carlos Eduardo Maldonado, Human Rights, Solidarity and Subsidiarity: Essays toward a Social Ontology, Washington, D.C., É.-U., The Council for Research in Values and Philosophy, 1997 (Cultural Heritage and Contemporary Change. Series V, Latin America; v. 5).
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Linguistique
    Antonymes
    Autocratie, absolutisme, démagogie
    Allemand
    Zivilgesellshaft
    Anglais
    Civil Society
    Espagnol
    Sociedad civil
    Documents Associés
    Gary Caldwell
    État, technocratie, démocratie, justice sociale, espérance de vie, chômage
    Gary Caldwell
    Sociabilité obligée, sociabilité élective, Québec(état), philia, société civile, marché, marché financier
    Marc Chevrier
    Associations, Tocqueville
    Gertrude Himmelfarb
    société civile, état-providence, famille
    Sunil Khilnani
    État, pouvoir, vie publique
    Raccourcis

    Référence


    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.