• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Impression du texte

    Sanguinaire

    Définition

    Une des premières et des plus belles fleurs du printemps dans les bois québécois.

    Plante vivace,
    tige ( 15 à 20 cm) rougeâtre où circule un latex écarlate.
    Feuille unique très large, poussant à la base de la plante (diam 15 à 30 cm), nervée, divisée en nombreuses folioles peu profondes;
    fleur solitaire (diam 25 à 40 mm) qu'on trouve rarement ouverte, possédant 8 à 16 pétales blancs.

    Pousse au début du printemps dans les bois riches comme les érablières. On la trouve souvent en compagnie de trilles, d'érythrones et de claytonies.


    La fleur ne s'ouvre que le matin, au soleil et le vent l'effeuille au bout de quelques jours.

    Originaire d'Amérique du Nord, la sanguinaire du canada est seule en son genre dans le monde.
    « L'une de nos plus remarquables plantes indigène, tant par la beauté de sa feuille et de sa fleur que par la vive coloration de son latex. Les Indiens tiraient de ce dernier une belle teinture rouge. (...) Les réservoirs qui renferment le latex sont formés d'éléments superposés en séries, reliés en réseaux par d'autres séries. On les observe facilement dans une coupe fraîche, même grossière, dans le rhizome. - Les fleurs sont étalées horizontalement le matin, mais dans l'après-midi les pétales se referment pour se fermer le soir. (...) Les fleurs durant les huit ou dix jours que dure la floraison sont surtout visitées pour le pollen par les abeilles domestiques, que l'on voit à ce moment sortir des bois, portant aux pattes d'énormes pelotes de pollen d'un jaune vif.»2

    Gisèle Lamoureux met en garde les amateurs: la sanguinaire ne fleurit pour la première fois qu'au bout de 2 ou 3 ans! Il est important de ne pas la cueillir et de préserver son habitat. 3

    Usage médical:

    En Europe, la médecine homéopatique en fait usage.
    Comme son cousin le pavot, la sanguinaire renferme un alcaloïde toxique qui peut causer la mort à dose trop forte. La vente libre en est interdite au Canada depuis 1995.
    «Sous le nom de Sang-dragon, la plante appartient à la médecine populaire. On l'emploie contre l'hémoptysie, une application sans doute de l'ancienne doctrine des signatures1. Le nom de Sang-dragon est appliqué en Europe à une drogue tirée du Dracaena Draco des îles Canaries. Il a sans doute été transporté à notre plante par les premiers colons. - Dans la pharmacopée américaine, la Sanguinaire est classée comme purgative, vomitive et, à petites doses, siaphorétique, stimulante, expectorante. À haute dose, c'est un poison narcotico-âcre. »4
    1. La doctrine des signatures, dont les conclusions ne furent pas sans résultats probants, voulait que la ressemblance entre une plante et un organe soit un indice d'affinités entre eux. Dans ce cas, la sève rouge de la plante l'associait aux maladies sanguines.
    2.frère Marie-Victorin, Flore Laurentienne, Presses de l'Université de Montréal, Montréal, 1964, p.248
    3. Gisèle Lamoureux, Flore Printanière, Collaboration à la photographie R.Larose, Fleurbec éditeur, Saint-Henri-de-Lévis, Québec, 2002, p.46
    4. frère Marie-Victorin, ibid., p.248

    Essentiel

    À la voir si fragile, si éphémère, dans le vent froid du mois de mai, comment ne pas penser à Psyché:

    «Psyché, vous êtes ma souffrance
    Vous vous mourrez au vent d'ailleurs
    Vos yeux sont las des apparences
    Et vacillants comme des fleurs.

    Et Psyché vous êtes mon rêve
    Ensemençant au ciel léger
    De vos mépris pour l'heure brève
    Qui dit que vivre est de changer.

    (...)»

    Charles Maurras, À Psyché


    * *
    *


    Bois d'avril: le matin

    «Naissance de la couleur,
    de la terre et de la nuit

    Lumineuses constellations
    de sanguinaires

    Jeune pousse, blanche fleur
    aux feuilles vertes

    Dans le soleil, l'ombre absente.»


    April Woods: Morning

    Birth of color
    out of night and the ground

    Luminous the gatherings
    of blodroot

    Newly rises, green leaves
    white flower

    In the sun, the dark
    grown absent»


    Wendell Berry, Collected Poems, North Point Press, 1994. (traduction l'Encyclopédie de l'Agora)

    Documentation

    Présence dans le monde:

    Amérique du Nord: Présente dans tout l'est des États-Unis et dans au sud du Canada dans l'est: Québec, Ontario, Manitoba (rare).

    Fiches d'identification:
    1. www.missouriplants.com (angl.) avec photos
    2. Flore Laurentiennedu frère Marie-Victorin en ligne

    Fiches botaniques:
    1. article du King's American Dispensatory (angl.), par Harvey Wickes Felter, 1898, un classique de botanique américaine. Contient les champs: histoire, description, composition chimique, usage médical. Avec photos.

    Usage médical:
    1. voir le King's American Dispensatory plus haut
    2. plantes médicinale ou toxiques
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Références
    Linguistique
    Anglais
    Bloodroot, puccoon

    Référence


    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.