Dernières modifications

    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Trille


    Le trille rouge ou trille dressé.
    © L'Encyclopédie de L'Agora. Reproduction autorisée avec mention de la source.


    Définition

    Fleur sauvage. (Voir le Sentier des fleurs sauvages)

    Plante printanière; TIGE charnue; FEUILLES au nombre de trois, rassemblées vers le sommet de la tige, nervées; FLEUR solitaire à trois sépales vert et trois pétales; PÉTALES rouges, verts, blancs ou blancs et roses selon l'espèce. Étamines et pistils très apparents.
    Pousse dans les bois de feuillus comme les érablières, souvent en colonies. Fleurit dès le début du mois de mai.

    Indigène en Amérique et en Asie.

    Sa croissance est très lente, exigeant parfois jusqu'à dix ans avant la première floraison. «Ne pas cueillir, ni transplanter, ni modifier l'habitat.», avertit Gisèle Lamoureux.1 Comme ils sont vivaces, vous retrouverez les trilles au même endroit l'année suivante.
    «Le genre est étroitement allié au genre Paris de l'Eurasie. (...)
    Un certain nombre d'espèces, dont au moins deux des nôtres (T. erectum, T. grandiflorum) sont très instables, en ce sens qu'elles sont sujettes à des mutations extraordinaires, à de nombreuses anomalies phyllotaxiques ou allomorphiques. Ces anomalies se manifestent en diverses directions: tendance à la tétramérie (convergence vers le genre Paris) ou a une 5-6-mérie parfaite ou partielle, augmentation du nombre des pièces dans les divers verticilles foliaires ou floraux, pluralité des verticilles foliaires, phyllodie, staminodie, etc. Ces variations se reproduisent d'année en année sur le même rhizome et quelques-unes d'entre elles sont probablement héréditaires et d'origine germinale.»2

    Trille ondulé , tableau de Pierre Lussier, gracieuseté de l'artiste

    «Trilles printaniers raillant la neige

    Les gais rouets chantent à la ronde :
    " Nos doux seigneurs guerroient de par le monde;
    Qui pourrait mal à ceux qu’amour protège? "

    Ô Dames la folle bravade :
    Des oiseaux de malheur s’abattent sur les toits…
    Passent les jours, passent les mois –
    Les chevaliers sont morts à la Croisade.»

    Adolphe Retté, Chanson d’hiver, L’Archipel en fleurs


    Le trille blanc est l'emblème floral de l'Ontario.

    Documentation

    Planches de botanique:
    1. Europe, dans le genre trille: Paris quadrifolia, planche du Prof. Dr. Otto Wilhelm Thomé, 1885, Kurt Stübers library (All.)
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2016-06-19
    Informations
    Linguistique
    Anglais
    Trillium
    Documents Associés
    Adolphe Retté


    Dons reçus (2019-2020):6100$
    Objectif: 25 000$


    Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2019-2020, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.




    TEST C